lundi 15 juillet 2024

Tour de France 2024 : objectif maillot à pois pour Guillaume Martin (Cofidis) ?

À lire

Victorieuse sur deux étapes l’an dernier, Cofidis est venu sur ce Tour de France avec un esprit toujours aussi combatif. D’autant plus qu’après un début de saison compliqué, la confiance est revenue dans l’équipe.

Il suffit souvent de peu de choses pour relancer la machine. Chez Cofidis, ce peu de choses a pris la forme d’une victoire de Benjamin Thomas sur le Giro lors de la 5ème étape. Après les deux victoires d’étapes sur le Tour de France l’an dernier avec Victor Lafay et Ion Izagirre, la formation nordiste montre qu’elle aime les grands Tours :

« On a retrouvé un peu de confiance grâce à notre victoire dans le Giro après un début de saison difficile avec des blessés, des malades aussi. Elle nous a libérés On reste aussi sur un bon Tour de France l’an dernier, on a obtenu notre meilleur classement par équipes en flirtant avec le Top 10 (11ème). Il faut aussi que l’on soit performant pour engranger des points UCI qui sont très importants pour nous » analyse Thierry Maréchal l’un des directeurs sportifs.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag

« Martin pourrait viser le maillot à pois »

Pour être performant, Cofidis possède plusieurs atouts et en premier lieu Guillaume Martin. Le Normand a fait deux Top 10 au général en 2023 (10ème) et en 2021 (8ème). Parfois présenté comme un potentiel vainqueur du Tour, il a montré ses limites dans le chrono pour espérer se battre avec les cadors. Selon Thierry Maréchal, le coureur français ne fait plus du classement général une obsession, il viserait même un autre maillot…

« Pour être franc, Guillaume ne se prend pas la tête avec le classement général. Il pourrait même viser le maillot à pois et bien sûr des victoires d’étapes, quelque chose qui lui manque sur le Tour. Ion Izagirre ou Bryan Coquard restent des valeurs sûres de notre équipe qu’il ne faut pas oublier. Ils auront leur mot à dire sur des étapes. »

« Nous arrivons sur le Tour avec un esprit offensif et en laissant de la liberté d’action à nos coureurs. Le Tour est atypique cette année avec une arrivée à Nice, la lutte pour le maillot vert sera aussi particulière avec des étapes de plaine ou de transition qui ne seront plus f o r c é m e n t la première s e m a i n e comme on a l’habitude de le voir. Cette année, en première semaine,il y aura de la montagne. Tout cela devrait rendre le Tour indécis. » Les Cofidis eux ne seront pas indécis pour attaquer. On devrait les voir souvent dans les échappées ou sur le devant de la course.

À LIRE AUSSI : Cavendish le papy du peloton

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi