vendredi 3 février 2023

Tour de France 2022 — 9ème étape : Aigle-Châtel les Portes du Soleil (dimanche 10 juillet)

À lire

Après les pavés, les étapes accidentées, les coureurs débutent la véritable montagne avec cette étape qui précède le jour de repos. Une donnée importante à prendre en compte car ils savent qu’ils pourront se reposer un peu le lendemain, qu’ils n’enchaineront pas par de la montagne encore.

Les premières étapes de montagne sont toujours un peu difficiles à appréhender, certains coureurs sont stressés car ils ne savent pas comment leur corps va réagir surtout s’il fait chaud. Il ne serait pas étonnant qu’un groupe d’échappés prenne le large surtout s’il est composé de coureurs loin au général. Il ne faut pas que des leaders tentent de s’immiscer dans le groupe, ça tuerait l’échappée.

C’est dans le canton de Vaud en Suisse que sera donné le départ. C’est la première fois qu’Aigle accueille le Tour de France. La ville suisse abrite le siège de l’UCI. L’arrivée se fera en Haute-Savoie, à Châtel.

Un homme fort pourrait faire la différence au Pas de Morgins

Cette station savoyarde a déjà eu une autre arrivée du Tour avec notamment la victoire de Lucien Van Impe en 1975 sur un chrono de 40 km. Les coureurs passeront par la ville de Montreux et reviendront en France. Aux km 99 et 122, ils devront franchir deux cols, le col des Mosses (13,3 km à 4,1 %) et le L’étape part du siège de l’UCI à Aigle en Suisse.

Les leaders devraient se neutraliser car l’arrivée sera encore loin. La bagarre pourrait avoir lieu au Pas de Morgins un col de 1377 mètres, très difficile et des grimpeurs comme Quintana pourraient fausser compagnie au peloton des leaders pour aller s’offrir une belle et prestigieuse victoire d’étape à Châtel Les Portes du soleil. Après le Pas de Morgins, il y a une légère descente pour rallier l’arrivée à Châtel.

Dans le final, un homme fort pourrait faire la différence au Pas de Morgins avant de descendre vers Châtel en conservant son avance. Entre le dernier sommet et l’arrivée, il y a une quinzaine de kilomètres, le leader pourra conserver cette avance à condition qu’il soit également un bon descendeur. La météo devrait être bonne, avec peu de vent et de la chaleur.

Après cette première étape alpine, le peloton profitera pleinement d’une journée de repos méritée à Morzine. Il faudra quand même garder le rythme car il y a ensuite trois autres étapes de montagne pour finir le séjour dans les Alpes. Au soir de cette première étape alpine, on ne connaitra pas le vainqueur du général, mais le classement se sera certainement bien éclairci.

L’avis de Yoann Offredo

« L’étape part du siège de l’UCI. On attaque la montagne avec trois cols à 1500 mètres d’altitude. Le Pas de Morgins, 15,4 km à 6,1%, c’est un vrai col qui va faire mal. La difficulté de cette étape est aussi l’enchainement des difficultés, il y a peu de possibilités de se refaire une santé, les prétendants au maillot jaune à Paris devront marquer de leur empreinte cette étape, marquer les esprits auprès de leurs adversaires également. »

De Copenhague, ville de départ, le 1er juillet, à Paris, pour l’arrivée, le 24 juillet, Le Quotidien du Sport vous présente les 21 étapes du Tour de France.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi