lundi 15 juillet 2024

Tour de France : Mark Cavendish veut entrer dans l’histoire

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’équipe kazakhe va arriver sur le Tour avec un Mark Cavendish gonflé à bloc et déterminé à battre le record de victoires d’Eddy Merckx. Mais elle cherchera aussi à tirer son épingle du jeu avec d’autres coureurs autrement que dans le sprint.

Mark Cavendish vat-il battre le record d’Eddy Merckx ? Deviendra-t-il le seul coureur à avoir remporté le plus d’étapes sur le Tour ? Tout le microcosme du vélo aura les yeux rivés sur ce que le natif de l’Isle de Man va produire à 39 ans. Avec déjà 34 étapes remportées sur la Grande Boucle, il pourrait dépasser, dès le 29 juin, le grand champion belge dans ce registre s’il venait à lever les bras ne serait-ce qu’une fois jusqu’au 21 juillet ce qu’il a failli faire en 2023 (2ème de la 7ème étape).

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du Tour dans votre mag

« Les jambes sont là »

Le directeur sportif Dmitriy Fofonov veut y croire : « Les gars ont passé trois semaines en Sierra Nevada en training camp (stage). Au sein de l’équipe, le train de coureurs prend progressivement place. Avant le Tour de France, les gars auront pu notamment se tester sur le Tour de Suisse et sur le Dauphiné. Il y aura aussi d’autres courses comme les championnats. »

« Avant le stage, on a eu le plaisir de voir un Mark Cavendish assez compétitif. Il s’est imposé en particulier sur une étape du Tour de Hongrie (la 2ème, Ndlr). Les jambes sont donc là. Après, le Tour de France reste le Tour de France… Il y a toujours l’expérience et la motivation en plus qui rentrent en ligne de compte. Il faut évidemment savoir courir. Il n’y a pas que la force pure qui intervient. Mais on reste assez confiants pour Mark ».

Cavendish, une 35ème victoire d’étape sur le Tour ?

Au-delà du cas très médiatisé de Cavendish, la Astana Qazaqstan Team va avoir une revanche à prendre sur ce Tour 2024. L’an dernier, l’équipe kazakhe n’a vraiment pas pesé sur le classement général (34ème, Tejada). Face aux plus forts, les coureurs d’Astana destinés à se battre pour une place au général seront revanchards :

« On a de bons coureurs qui sont capables de jouer le top 10 du classement général comme Lutsenko. Tejada, lui, est également un coureur qui a de très belles dispositions en montagne. Il n’en reste pas moins que cette année le Tour de France s’annonce bien dur. La dernière semaine devrait donner lieu à pas mal de rebondissements. On ne sera pas là pour baisser les bras, mais bien pour être compétitifs. On fera tout notre possible pour montrer notre maillot, défendre notre drapeau et aller de l’avant ».

Tels vont être les enjeux majeurs de cette équipe d’Astana dont on attend finalement beaucoup de choses et de grandes choses dans ce Tour !

À LIRE AUSSI : le sprinteur du Tour de France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi