mardi 23 avril 2024

Tour de France : peut-on empêcher la UAE Team Emirates de gagner ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Avant le Tour de France, la saison a déjà permis aux différentes équipes de jauger leur état de forme. De précieux enseignements à tirer même si les compteurs ont été remis à zéro avant le départ de la Grande Boucle.

UAE Team Emirates

C’est l’équipe à battre. Avec 24 victoires début juin, UAE Team Emirates a déjà montré sa force collective cette saison et notamment avec Tadej Pogacar sur UAE Tour, les Strade Bianche ou encore Tirreno-Adriatico. Le double vainqueur de la Grande Boucle pourra compter sur des coureurs comme Brandon McNulty, Marc Hirschi, Marc Soler ou encore George Bennett.

Jumbo-Visma

C’est l’une des formations qui sera très attendue sur le Tour de France. Mais, pour le moment, c’est une saison contrastée avec 19 victoires et notamment celles de Primoz Roglic sur Paris-Nice et Wout Van Aert sur E3 Saxo Bank Classic et Omloop Het Nieuwsblad. Jonas Vingegaard s’est montré aussi à son avantage en terminant 2ème de Tirreno-Adriatico ou en remportant Drôme Classic. Il faudra compter sur Jumbo-Visma.

INEOS Grenadiers

La formation britannique a retrouvé des couleurs depuis le début de saison. Même si Richard Carapaz a failli dans les derniers jours pour remporter le Giro, on sent que INEOS Grenadiers peut nourrir de grands espoirs sur le Tour. Avec 23 victoires, la confiance est au plus haut. Filipo Ganna sera là pour chasser les chronos et aider ses leaders. Vainqueur de Paris-Roubaix, Dylan Van Baarle veut encore surprendre. Felipe Daniel Martinez peut aussi le faire comme sur le Tour du Pays basque. Sans oublier le vainqueur de l’Amstel Gold Race, Michal Kwiatkowski, ou encore Adam Yates, Richie Porte et Geraint Thomas.

Bahrain-Victorious

Avec 15 victoires, la Bahrain-Victorious arrive sur le Tour avec de grandes ambitions. Vainqueur de Milan-San Remo, Matej Mohoric devrait encore surprendre. Mikel Landa, s’il ne privilégie finalement pas la Vuelta, verra au jour le jour après sa 3ème place sur le Giro. Dylan Teuns, vainqueur de la Flèche wallonne, devrait être un acteur au quotidien. Tout comme Gino Mäder, Jack Haig ou encore Damiano Caruso.

BORA-hansgrohe

Vainqueur du dernier Giro grâce à Jai Hindley, la BORA-hansgrohe sera à surveiller sur le Tour de France. Avec 16 victoires au compteur à l’aube du Tour, la formation allemande possède de sérieux arguments avec Aleksandr Vlasov, vainqueur du Tour de Romandie et du Tour de la Communauté de Valence, Sam Bennett, vainqueur d’Eschborn-Frankfurt, ou encore Nils Politt.

Quick-Step Alpha Vinyl

C’est l’équipe qui a le plus gagné en 2022. Avec 26 victoires, la Quick-Step Alpha Vinyl arrive avec l’envie de frapper fort sur le Tour de France. Julian Alaphilippe visera des étapes, s’il est présent. Fabio Jakobsen devrait être dans la lumière après avoir gagné sur plusieurs courses comme Paris-Nice, Kuurne-Bruxelles-Kuurne, le Tour de l’Algarve et la Communauté de Valence.

Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux

Avec 13 victoires, la formation belge fait honneur à son statut de World Tour. Alexander Kristoff confirme sa science de la course avec des succès sur le Tour de Norvège, le Scheldeprijs ou encore la Clasica de Almeria. Andrea Pasqualon pourrait aussi briller. La confiance est là.

Alpecin-Deceuninck

C’est l’équipe qui monte dans le World Tour. Avec 15 victoires, Alpecin-Deceuninck devrait encore briller sur le Tour même sans le sprinteur Tim Merlier annoncé chez Quick-Step. Vainqueur d’étape sur les 4 Jours de Dunkerque, Gianni Vermeersch sera à surveiller avec Xandro Meurisse. Tout comme Jasper Philipsen, vainqueur d’étapes sur UAE Tour. Sans oublier Mathieu Van der Poel qui a gagné sur le Giro et souhaite le faire également sur le Tour.

Groupama-FDJ

Pour le moment, au niveau des victoires, on ne peut pas dire que Groupama-FDJ soit dans les meilleures équipes. Mais on connaît la force des hommes de Marc Madiot quand il s’agit de briller sur les grands Tours. Et cela s’est vérifié sur le Giro avec Arnaud Démare. Il faudra compter sur David Gaudu, vainqueur d’étape sur le Tour de l’Algarve et le Dauphiné sans oublier Valentin Madouas, 3ème du Tour des Flandres, Thibaut Pinot, vainqueur d’étape sur le Tour des Alpes, ou encore Stefan Küng.

Cofidis

La saison est plutôt réussie pour le moment à la Cofidis. Avec 11 succès, dont celui d’Ion Izagirre sur le Tour du Pays basque, la formation tricolore sera capable de briller sur les routes du Tour. Benjamin Thomas s’émancipe de plus en plus comme le prouvent ses victoires sur les Boucles de la Mayenne ou l’Etoile de Bessèges. Bryan Coquard a aussi gagné. Guillaume Martin visera aussi les étapes.

Arkéa Samsic c’est une bonne surprise de cette année 2022. Avec 11 victoires, Arkéa Samsic est en forme avant ce Tour. Tous ses leaders ont gagné et notamment Nairo Quintana sur le Tour de la Provence, le Tour des Alpes Maritimes et du Var ou encore une 5ème place sur Paris-Nice. Warren Barguil a aussi brillé sur Tirreno-Adriatico et le Gran Premio Miguel Indurain. Sans oublier Nacer Bouhanni capable de battre les meilleurs au sprint.

BikeExchange-Jayco

Pour le moment, la formation australienne réalise une bonne saison (13 victoires), mais attend encore ce coup d’éclat qui pourra la faire basculer dans une grande année. Et le Tour de France est une grande chance pour Simon Yates. Il voudra réussir sa Grande Boucle avec une victoire d’étape comme sur le dernier Giro. Dylan Groenewegen voudra aussi tourner la page de ces dernières saisons en refaisant parler de lui par ses victoires et non ses frasques. Michael Matthews est toujours un danger.

Lotto Soudal

Malgré ses 19 victoires, la formation belge tarde à frapper les esprits. Mais elle compte sur le Tour de France pour réparer cette anomalie. Avec un Caleb Ewan toujours aussi fort (5 victoires), un Tim Wellens toujours aussi précieux ou même un Philippe Gilbert qui voudra réussir ses adieux sur le Grande Boucle.

Trek-Segafredo

Le Tour de France sera très attendu chez Trek-Segafredo. Malgré ses 9 victoires cette année, il y a un manque de relief au niveau des résultats. Même si Mads Pedersen a déjà accroché 5 bouquets, notamment un sur Paris-Nice. Giulio Ciccone a sauvé la situation sur le Giro avec une étape et tentera de faire pareil sur le Tour. Et sans la surprise Juan Pedro Lopez, la saison aurait pu être encore plus décevante.

TotalEnergies

Si l’apport de Peter Sagan tarde à se voir sur le plan comptable, il est évident que le triple champion du monde a relancé la dynamique de TotalEnergies. Ses coéquipiers ont pris le relais pour réussir de grands résultats que ce soit Mathieu Burgaudeau sur Paris-Nice ou encore Pierre Latour sur les courses qu’il a disputées, voire Alexis Vuillermoz vainqueur sur le Dauphiné. Et si Sagan se réveille, cela devrait être un Tour historique.

AG2R Citroën

Il y a eu des places d’honneur avec Benoît Cosnefroy, sur l’Amstel Gold Race, Geoffrey Bouchard, 8ème sur UAE Tour, Greg Van Avermaet, 3ème sur Omloop Het Nieuwsblad, ou encore Oliver Naesen. Bouchard, vainqueur d’étapes sur le Tour des Alpes pourrait être une bonne surprise. Ben O’Connor sera très attendu après ses victoires sur le Tour de Catalogne ou le Tour du Jura.

Movistar

On ne peut pas dire que la saison actuelle soit idéale à la Movistar. Avec 5 victoires, c’est loin des attentes. Surtout que 3 sont encore l’œuvre du futur retraité, Alejandro Valverde. Ce mois de juillet sera d’une grande importance pour Enric Mas et ses coéquipiers.

DSM

Pour le moment, on ne peut pas parler de grande année chez Team DSM. Avec seulement 3 succès, il faudra montrer autre chose sur le Tour. La formation néerlandaise pourra compter sur une Romain Bardet revanchard, vainqueur du Tour des Alpes ou encore Soren Kragh Andersen, toujours bien classé.

EF Education-EasyPost

La formation américaine n’est pas au mieux. Avec 3 petits succès, il faudra montrer un autre visage sur la Grande Boucle grâce à Mark Padun, Magnus Cort ou encore Alberto Bettiol. Même si Rigoberto Uran se loupe rarement deux fois.

Israel-Premier Tech

Il ne faut pas se mentir, la saison est décevante pour Israel-Premier Tech. Patrick Bevin cumule à lui seul 3 victoires sur les 7 de l’équipe. Le Canadien devrait être à surveiller, tout comme Michael Woods, vainqueur de Gran Camino, mais souvent placé. Jakob Fuglsang retrouve des couleurs comme le prouve sa victoire sur le Mercan’Tour Classic Alpes-Maritimes. Et peut-être Chris Froome…

B&B Hotels-KTM

On ne peut pas dire que ce soit la meilleure des saisons pour la formation française avec seulement 3 succès depuis le début de saison, les Bretons seront attendus sur le Tour de France. On espère y voir Rolland, Bonnamour, Gougeard ou encore d’autres briller. Astana Qazaqstan C’est la grosse déception du début de saison. Avec seulement 3 succès depuis le début d’année, Astana n’est pas au mieux. Miguel Angel Lopez a loupé son Giro, tout comme Vincenzo Nibali. Alexey Lutsenko sera à surveiller. L’un des rares coureurs ayant gagné cette année avec Lopez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi