mardi 4 octobre 2022

Tour de France : Tadej Pogacar a-t-il déjà gagné le Tour ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Ce Tour de France promet d’offrir du spectacle et un scénario indécis jusqu’au bout. De quoi susciter beaucoup de questions… à l’image du duel Van Aert et Pogacar.

Peut-on battre le Slovène ?

C’est la grande question. Depuis qu’il est venu sur les routes françaises en juillet, le Slovène a pris possession du maillot jaune. Vainqueur en 2020 et 2021, Tadej Pogacar est le favori logique à sa succession même si, à 23 ans, le leader de UAE Team Emirates sera très attendu par la concurrence. Et on le voit maintenant sur les courses, il est surveillé comme le lait sur le feu.

Si, sur le début de saison, il a remporté l’UAE Tour, Tirreno-Adriatico et les Strade Bianche, on l’a vu aussi s’énerver comme sur le Tour des Flandres après avoir été battu au sprint. « J’étais frustré de ne pas pouvoir jouer mes chances à fond au sprint. » Le mot est lancé. La frustration. Une émotion qui peut être préjudiciable quand tout ne tourne pas rond pour Pogacar. Ses adversaires sauront-ils le frustrer pour qu’il perde ses nerfs et son calme ? Vainqueur pour la 7ème fois sur les routes du Tour hier, le Slovène a déjà pris le pouvoir.

Est-ce l’année ou jamais pour Roglic ?

Malgré un contrat qui court jusqu’en 2025, Primoz Roglic pourrait vivre à 32 ans l’une de ses dernières chances pour remporter le Tour de France. Le Slovène a déjà démontré qu’il était affuté cette année en remportant notamment Paris-Nice. Le leader de la Jumbo-Visma possède une équipe entière à son service avec des coureurs talentueux.

Mais cela pourrait être une dernière opportunité pour Roglic car, derrière, les leaders ne manquent pas dans son équipe et certains comme Jonas Vingegaard ou Wout Van Aert pourraient trouver le temps long s’ils sont encore cantonnés à un rôle d’équipier de luxe.

Pinot et Bardet réussiront-ils leurs retrouvailles avec le Tour ?

Ils seront forcément attendus. Après avoir manqué l’édition 2021, Romain Bardet et Thibaut Pinot seront de retour sur les routes du Tour avec l’envie de renouer avec la course où ils se sont faits connaître. Avec l’expérience qui est la leur, on sait qu’ils auront les armes pour réussir de grands exploits et faire oublier l’édition 2020 qui n’avait pas été très favorable.

Quel coureur peut surprendre au général ?

Comme souvent, il y a les favoris, mais il y a aussi ces coureurs capables de briller et d’être une vraie surprise comme Jonas Vingegaard ou Ben O’Connor l’an passé. Chez Bora-hansgrohe, Aleksandr Vlasov et Maximilian Schachmann seront à surveiller, tout comme Daniel Felipe Martinez chez INEOS Grenadiers. Chez Cofidis, Ion Izagirre possède de sérieux atouts, tout comme Benjamin Thomas. Damiano Caruso (Bahrain-Victorious) devrait faire parler de lui à 34 ans. Chez AG2R Citroën, Bob Jungels pourrait bien renaître.

Sagan réussira-t-il à remporter le maillot vert ?

Au regard de son début de saison, il ne faut pas se mentir, Peter Sagan n’offre pas toutes les garanties pour redevenir maillot vert sur le Tour de France. Septuple vainqueur du classement par points, le Slovaque de la formation TotalEnergies sait qu’il ne pourra que surprendre même si la concurrence sera aussi plus forte. Mais un champion du monde peut toujours renaître sur le Tour comme Cavendish l’an passé.

Les déçus du Giro pourront-ils se rattraper sur le Tour ?

Ils seront quelques-uns à doubler Giro et Tour. C’est notamment le cas de Romain Bardet. Le Français était très en forme avant de contracter un virus qui l’a contraint à l’abandon. Tout comme Miguel Angel Lopez et Simon Yates qui seront revanchards avec Astana et Team BikeExchange-Jayco. Caleb Ewan (Lotto-Soudal) tentera de gagner sur le Tour pour se rattraper du Giro sans bouquet. Mathieu Van der Poel sera encore un animateur du peloton. Pour Pavel Sivakov, Guillaume Martin, Bauke Mollema ou Giulio Ciccone, on cherchera d’abord à récupérer avant de savoir si l’on se contente ou pas de chasser les étapes.

Qui sera le meilleur sprinteur ?

Avec des étapes qui ne devraient pas leur être top favorables au fur et à mesure des semaines, il est peu évident de penser que les sprinteurs soient à la fête sur ce Tour. Le meilleur reste sans contestation Caleb Ewan qui sera l’un des favoris sur les arrivées massives. Derrière, il y a aura de sérieux clients comme, Jasper Philipsen, Cees Bol, Bryan Coquard ou encore Dylan Groenewegen et Luka Mezgec.

Van Aert peut-il créer la surprise dès cette année ?

Il est l’homme qui peut briller sur tous les terrains. Wout Van Aert s’affirme année après année comme l’un des hommes forts du peloton. Déjà vainqueur de 6 étapes ces dernières années, le Belge pourrait être l’un des hommes de ce Tour 2022. La Jumbo-Visma le sait et compte bien évidemment sur lui. Avant la 7ème étape, il a déjà consolidé son maillot vert.

Quel Français peut surprendre ?

Ils sont quelques Français à vouloir se mettre en évidence sur le Tour de France. Chez TotalEnergies, Alexis Vuillermoz, déjà vainqueur d’étape dans sa carrière, pourrait bien jouer sa carte. A la Groupama-FDJ, on comptera sur Valentin Madouas ou David Gaudu pour briller.

Cofidis possède avec Benjamin Thomas un coureur en forme, ou encore Pierre-Luc Périchon pour les étapes. Rémi Cavagna (Quick-Step Alpha Vinyl) devrait aussi réussir à animer la course. Chez AG2R Citroën, Geoffrey Bouchard, Benoît Cosnefroy et Aurélien Paret-Peintre possèdent les qualités pour briller. Tout comme Adrien Petit (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux). Chez les Bretons d’Arkéa-Samsic et B&B Hotels-KTM, on sait que Laurent Pichon, Warren Barguil, Pierre Rolland ou encore Franck Bonnamour sont capables de jouer les victoires d’étapes.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi