jeudi 23 mai 2024

Transferts : 10 stars sur le départ, le PSG à l’affût

À lire

De Maignan à Osimhen, ils ont tous de bonnes raisons de changer de club cet été. Pour eux comme pour Kylian Mbappé qui a déjà pris sa décision, l’herbe est forcément plus verte ailleurs.

Mike Maignan – Milan AC

Il mérite mieux que le Milan AC et il n’a surtout plus de temps à perdre s’il veut devenir le meilleur du monde, son objectif personnel, « celui qui l’obsède » si l’on en croit son coach, Stefano Pioli. A 28 ans, ses performances étaient moins extraordinaires en début d’année, à l’approche d’un Euro hyper important pour la suite de sa carrière.

En Allemagne justement, il est déjà suivi par le Bayern Munich, qui veut en faire le successeur de Neuer, une occasion en or de rejoindre un top club européen qui ne restera pas longtemps au creux de la vague. Conscient de cette perspective, le Milan AC a déjà jeté son dévolu sur Michele Di Gregorio, le jeune gardien de Monza.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du club dans votre mag

Jonathan Clauss – Marseille

La greffe n’a jamais vraiment prise entre le Strasbourgeois arrivé tard au très haut niveau et un club qui n’a rien fait pour le protéger, à l’instar des doutes du directeur sportif, Benatia, sur son engagement.

A un an de la fin de son contrat, un départ semble acquis qui permettrait de satisfaire les deux parties. Le plus dur pour le défenseur international de 31 ans sera de trouver un point de chute susceptible de lui maintenir son salaire. Un départ à l’étranger est souhaité, ses agents, parmi lesquels Frédéric Déhu (au sein de l’agence You First) ou Wuilker Farinez, le proposent en Liga (Barcelone, Real) à moins que le PSG se manifeste dans l’éventualité du départ d’Hakimi. Pour lui aussi, l’Euro, si Euro il y a, sera déterminant.

Leny Yoro – Lille

Il a déjà prouvé qu’il avait largement le niveau pour évoluer en L1, et le potentiel pour espérer continuer à grandir. Le LOSC n’a pas vocation à conserver longtemps un talent aussi précoce. Paradoxalement, c’est dans dans cette logique que le club nordiste entend lui faire prolonger son contrat avant la fin de la saison… pour mieux le vendre.

Après Camavinga, Tchouaméni et Mbappé, le Real est déjà sur le coup pour un transfert déjà évalué autour des 30 M€, soit l’équivalent de celui de Camavinga en provenance de Rennes en 2021. A moins que le PSG qui le voulait déjà cet hiver n’emporte le morceau pour lui permettre de franchir un palier intermédiaire à 18 ans.

Mario Hermoso – Atlético Madrid

Il a une grosse cote en ce moment et ça pourrait ne pas durer, et surtout il est en position de force, en fin de contrat avec des Colchoneros qui faisaient le forcing pour le prolonger le plus rapidement possible. L’international espagnol de 28 ans se savait très demandé, par le Barça et plusieurs clubs anglais qui s’étaient déjà manifestés cet hiver, notamment Aston Villa. Devancé par la charnière française Le Normand-Laporte avec la Roja, Hermoso jouera, lui aussi, gros cet été lors de l’Euro.

Alphonso Davies – Bayern Munich

Il a fait son temps au Bayern (depuis 2019). Son profil a déjà été ciblé depuis longtemps par le Real Madrid. En repoussant les offres de prolongation du Bayern, l’international canadien de 23 ans s’est donné les moyens de rejoindre la Liga la saison prochaine. Pour ne pas risquer d’être obligé de le lâcher, libre et gratuitement en 2025, comme ils l’avaient fait avec Alaba l’an passé, les Munichois accepteront une offre madrilène si elle se situe autour de 50 M€.

Adrien Rabiot – Juventus Turin

Le Français est en fin de contrat avec la Juve, une situation qu’il connait bien pour l’avoir vécue au PSG. Ses prestations doivent lui permettre, à 29 ans, de franchir un palier supplémentaire. Si on a du mal à l’imaginer revenir à Paris, on ne serait pas surpris qu’il veuille découvrir un autre championnat, l’Allemagne pourrait être une piste avec le Bayern, même si l’Inter est une piste (la seule en Serie A) crédible. Parce qu’il est libre, il est sur la short list du Barça, mais c’est davantage vers la Premier League qu’il a envie de voguer. Outre-Manche, il a l’embarras d’un choix (MU)… qu’il attend de faire une fois connu le successeur de Klopp à Liverpool.

Frenkie De Jong – FC Barcelone

Il mérite d’être dans un club en pleine dynamique. Même si Deco, le directeur sportif du Barça, a déclaré lui fermer les portes d’un éventuel transfert, le Néerlandais a deux options XXL devant lui pour relancer une carrière clairement en pente douce à bientôt 27 ans à l’instar de la trajectoire du Barça. Le PSG, qui n’avait pas su le convaincre en 2019, s’est promis de revenir à la charge cet été pour, enfin, disposer d’un vrai meneur de jeu au milieu. Validée par Luis Enrique, l’option engendrerait un transfert proche des 100 M€, de quoi renflouer les caisses catalanes. A Manchester City, Guardiola fait aussi partie de ses plus grands fans, mais uniquement si Rodri, De Bruyne ou Bernado Silva venait à s’en aller.

Bernardo Silva – Manchester City

Les Citizens ont tout intérêt à le vendre maintenant, qu’il est encore à son meilleur niveau, à deux ans de la fin de son contrat. Parce qu’il a tout gagné à City et qu’il est, à 29 ans, à la croisée des chemins, sept ans après son arrivée à Manchester. Le PSG, qui n’avait pas réussi à l’attirer l’été dernier, est toujours aussi chaud pour en faire l’un des leaders de l’après Mbappé. A City, on aurait même déjà trouvé son remplaçant, en la personne de Lucas Paqueta. Le transfert pourrait d’autant plus se faire car une clause dans le contrat du Portugais fixe son prix à 50 M€ pour un club hors Premier League…

Rafael Leão – Milan AC

Dans les petits papiers de son compatriote Luis Campos au PSG, l’international portugais est tout de même une proie extrêmement chère puisque, en fin de contrat en 2028, le Milan AC a fixé sa clause libératoire à 175 M€. A ce prix, il n’y a guère que les Qatariens qui peuvent imaginer l’acheter pour lui permettre de continuer son ascension à 24 ans.

Mohamed Salah – Liverpool

Il est le seul à pouvoir espérer faire oublier Mbappé, en raison de son talent, et d’un mental exemplaire tout simplement. A 31 ans, Liverpool n’a pas d’autres choix que de le vendre à un an de la fin de son contrat. Le changement de coach est le bon moment pour fermer une parenthèse de sept ans. A Paris, l’Egyptien aurait un statut de star planétaire et une dernière possibilité d’aller chercher le Ballon d’Or.

Victor Osimhen – Naples

Il ne fera pas mieux à Naples que de remporter le Scudetto, dans un club habitué aux montagnes russes et qui ne peut pas lui proposer un projet digne de ses ambitions. Après l’avoir retenu, sans Ligue des Champions au programme, le président De Laurentiis n’aura pas les moyens de refuser les 100 M€ d’un transfert. Si le Nigérian rêve à 25 ans de Premier League (Chelsea), un retour en Ligue 1 par la case PSG n’est pas à exclure même s’il ne constitue pas le premier choix de Luis Campos.

Tom Boissy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi