jeudi 13 juin 2024

Transferts : après Vitinha, Ndiaye… pourquoi le mercato de l’OM est inquiétant

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Moins d’un mois avant le match aller du troisième tour de qualification pour la Ligue des champions, l’OM inquiète. Si la majorité des supporters ont envie de faire confiance au duo Longoria – Ribalta, le mercato du club phocéen interroge, quand il n’inquiète pas…

Alors qu’Alexis Sanchez n’a toujours pas repris, ce qui confirme qu’il ne devrait pas prolonger, Iliman Ndiaye pourrait être la première recrue du club.

A LIRE AUSSI : l’OM et Rennes à la lutte pour Dion Lopy (Reims)

Si le milieu de terrain offensif international sénégalais de 23 ans (capable de jouer sur le front de l’attaque) voue un amour sincère pour l’OM, où il est passé, de façon quasi anonyme, en 2011 (une petite saison, en provenance de Rouen), on peut tout de même s’interroger sur son profil.

Iliman Ndiaye n’a joué qu’un seul match de championnat de haut niveau !

Certes, il sort d’une belle saison, avec le vice-champion en 2ème division anglaise, mais ne vaut sans doute pas les 15 millions proposés par Marseille, et encore moins les 20 millions attendus par Sheffield. Pour info, Iliman Ndiaye a joué en tout et pour tout un seul match au plus haut niveau. C’était avec Sheffield, alors en Premier League, lors de la saison 2020/2021.

Former une attaque Vitinha – Ndiaye paraît très très risqué pour l’OM. Dangereux économiquement, puisque le duo pourrait avoir coûté plus de 50 millions d’euros !

Tout ça a une explication, pas très rassurante pour les supporters olympiens. Si les joueurs sont certainement surestimés financièrement, ils ont l’avantage de rester dans une fourchette très raisonnable en terme de salaire.

Vitinha par exemple, coute moins de 200 000 euros par mois (182 000 euros exactement), alors que Ndiaye touche environ 20 000 euros par mois actuellement à Sheffield.

La solution des prêts est aussi très risquée

De quoi calmer les supporters marseillais qui préfèreraient voir Sadio Mané (que le Bayern est prêt à céder contre 20 millions) ou Moussa Dembélé (libre). Mais Sadio Mané touche environ 20 millions de salaire par an, quand l’ancien Lyonnais, beaucoup plus abordable, touchait quand même près de 240 000 euros par mois à l’OL.

Alors que Franck McCourt a fait savoir à Pablo Longoria qu’il ne souhaitait plus mettre de l’argent, l’OM cherche en priorité à protéger sa masse salariale. Ce qui explique le départ (très probable) de Sanchez et l’arrivée de joueurs très peu expérimentés, qui sont d’abord des paris sur l’avenir, avec tous les risques que cela comporte.

L’autre solution est de récupérer des joueurs sous la forme de prêts, mais cette solution, largement utilisée par Longoria, présente aussi plusieurs inconvénients.

Tout d’abord, ces joueurs ne sont plus des premiers choix, mais des joueurs indésirables dans leurs clubs. Et donc, ils sont encore plus que tout autre joueur, des paris. Ces dernières saisons, les échecs Cuisance ou Bailly le prouvent, avec des expériences mitigées (Tavares, Kaboré…) mais rarement de réelles satisfactions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi