lundi 26 février 2024

transferts : ce que vous ne savez pas sur Balerdi, le nouveau patron de la défense de l’OM

À lire

Alors que l’option d’achat de son prêt était de 14 millions d’euros, l’OM est sur le point de régler le transfert contre 11 millions. Décrit depuis plusieurs années comme le futur grand défenseur central argentin, c’est à Marseille que Leonardo Balerdi (22 ans) a pour mission de transformer ces promesses et ce potentiel en certitudes.

Balerdi était milieu de terrain lors de sa formation

Lorsqu’il évoluait dans son club de jeunesse à Villa Mercedes et au début de sa formation à Boca Juniors, Leonardo Balerdi était un numéro 6. Simplement, un jour, l’entraîneur trouvait qu’il manquait de taille en défense centrale, il a donc essayé Balerdi et ses 187 centimètres sous la toise à ce poste. Or, surprise, il a été performant, il a également commencé à prendre goût à ce poste et, depuis, il ne l’a simplement jamais quitté.

Il a porté le numéro 9 à boca juniors

En 2018, Leonardo Balerdi est choisi pour disputer la Copa Libertadores avec son club de Boca. Dario Benedetto alors détenteur du numéro 9 se rompt les ligaments croisés et c’est le jeune défenseur qui en hérite alors pour le reste de la saison. Fait amusant, Benedetto, a son retour, prendra le numéro 18 pour finir l’année et c’est ce même numéro 18 que Balerdi aura sur le dos lors de son passage au Borussia Dortmund.

Balerdi a été 3 fois vice-champion, mais jamais vainqueur

Le palmarès de Leonardo Balerdi depuis ses débuts professionnels est vierge, mais ça ne s’est pas joué à grand-chose. A plusieurs reprises, il est passé à rien de soulever un titre. En 2019, il a perdu en finale de la Copa America des moins de 20 ans contre l’Equateur. L’année suivante, il finit vice-champion d’Allemagne avec le Borussia Dortmund. Enfin, dès son arrivée à l’OM il a eu l’opportunité de remporter son premier titre, mais Marseille perdra le Trophée des Champions 2020 en s’inclinant 2-1 face au Paris Saint-Germain.

Villas-boas est à l’origine de son recrutement

André Villas-Boas est fan de Boca Juniors. Il a même été à deux doigts de prendre les rênes de l’équipe de Buenos Aires avant de finalement prendre le poste à Marseille. Son travail de repérage en Argentine n’aura toutefois pas été vain puisqu’il amènera dans la cité phocéenne Dario Benedetto dans un premier temps et Leonardo Belardi ensuite.

On ne peut donc qu’imaginer que le Portugais était très fan du jeune défenseur et a grandement poussé en faveur son arrivée. Lors d’une conférence de presse peu avant l’arrivée du défenseur, quand il pensait que le transfert ne se ferait pas, l’ancien entraîneur de Chelsea semblait très inquiet et déçu.

Balerdi a le même agent que trois joueurs parisiens

Samii et son agence Samii Sport-Marketing Agentur. Cette société représente de jolis noms comme Marcos Llorente, James Milner et Scott McTominay, mais aussi trois joueurs du club de la Capitale, Pablo Sarabia, Kays Ruiz et Colin Dagba. Leonardo est lui le seul joueur marseillais de l’agence et il est également le seul Argentin avec Rodrigo Aliendro, joueur du C.A Colón en première division argentine.

Balerdi a le même surnom que javier pastore

Quand il était jeune, son surnom était El Flaco, traduction le mince, le maigre. C’est aussi le surnom du joueur de l’AS Roma qui lui colle, lui, à la peau encore en professionnels. Si Balerdi est moins surnommé ainsi depuis quelques années, c’est sans doute parce que bien qu’il dispose encore d’une silhouette assez longiligne il a également gagné en muscles et est devenu un défenseur plus physique.

Balerdi avait déjà 3 sélections en équipe de Jeunes Argentine alors qu’il n’avait pas Joué

Une Minute chez les pros, Leonardo est adoré en Argentine et son parcours en sélection le prouve. En effet, alors qu’il ne jouait même pas avec le groupe professionnel de Boca Juniors, il avait déjà participé à trois rencontres de sélections en équipe de jeunes.

Suivez toute l’actu de l’OM dans le magazine Le Foot Marseille, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

Mais ça ne s’est pas arrêté là car alors qu’il n’avait disputé que 13 matches en professionnels, 5 avec Boca et 8 avec Dortmund, il avait déjà joué 2 matches avec l’équipe A de l’Albiceleste (contre le Mexique et l’Equateur en septembre et octobre 2019). Le sélectionneur Lionel Scaloni n’a d’ailleurs jamais caché être un grand fan du joueur.

Il est Le premier transfert entre Boca et Dortmund et entre Dortmund et Marseille

Leonardo Balerdi est un pionnier. Avant qu’il n’arrive dans le monde professionnel, tout simplement aucune transaction n’avait eu lieu entre Boca Juniors et le Borussia Dortmund que ce soit dans un sens ou dans l’autre. L’histoire ne s’arrête pas là puisque le Borussia Dortmund, encore, et l’Olympique de Marseille cette fois, eux non plus n’avaient jamais fait affaire ensemble.

Il a connu l’OM grâce à Gabriel Heinze

Lors de sa première interview en tant qu’Olympien, Balerdi a confié à la chaîne YouTube de l’Olympique de Marseille qu’il avait connu le club grâce au passage de Gabriel Heinze. Il disait que le défenseur était immensément respecté en Argentine, qu’il était l’une de ses idoles et qu’il avait donc suivi ses passages à Manchester, à Madrid et dans la cité phocéenne. Curieusement, son passage au Paris Saint-Germain n’a lui pas été cité, sans doute un simple oubli de l’ancien joueur de Dortmund…

Balerdi a marqué son premier But en pro avec L’OM

Avant son arrivée dans la cité phocéenne, le numéro 5 de l’OM n’avait joué que 15 rencontres en professionnels, 5 à Boca, 8 à Dortmund et 2 avec l’Argentine. Sur ces 15 rencontres, il n’avait jamais marqué, mais son compteur s’est débloqué le 24 octobre dernier lorsque son coup de tête dans un angle très fermé a permis à Marseille de s’imposer 1 à 0 contre Lorient. Depuis, il a également marqué contre Dijon d’une tête surpuissante sur corner.

Robin Wolff

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi