mardi 5 mars 2024

TRANSFERTS : le PSG fonce sur Nicolo Barella (Inter Milan) !

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Selon les médias italiens, le PSG ambitionne de recruter le milieu de l’Inter Milan, Nicolo Barella, dès ce mois de janvier.

Voilà une info qui fait l’effet d’une bombe dans ce marché des transfert hivernal. Le PSG qui ne cache pas son envie de se renforcer au milieu de terrain, a tout simplement réouvert la piste menant à Nicolo Barela ! Une cible que le club de la capitale avait déjà visé en avril dernier, mais il s’était heurté au refus catégorique de l’Inter Milan.

A LIRE AUSSI : les vérité de Nasser Al-Khelaïfi sur l’avenir de Kylian Mbappé

La grosse info aujourd’hui, en provenance d’Italie, c’est que le finaliste de la dernière Ligue des Champions serait prêt à ouvrir la porte à l’international italien en cas de belle offre ! Acheté à Cagliari (son club formateur) en 2020 contre un peu plus de 32 millions d’euros (après un prêt payant de 12 millions) le milieu de terrain de 26 ans (il en aura 27 le 7 février), est sous contrat avec les Milanais jusqu’en 2026, mais aurait évoqué avec son club, la possibilité de vivre une nouvelle aventure.

Un prêt avec option d’achat pour un total de 75 millions d’euros ?

Longtemps coéquipier (concurrent même…) de Marco Verratti, en équipe nationale, Barella a toujours entendu du bien du PSG et avait suivi l’épisode du printemps dernier avec intérêt. Champion d’Italie en 2021, un an après avoir été finaliste de la C3 et deux ans avant de perdre la finale de la C1 face à Manchester City, l’Italien souhaite franchir un cap, en sortant de sa zone de confort.

Très apprécié par Luis Enrique, Nicolo Barella est un joueur axial, capable de jouer plus ou moins haut sur le terrain. La saison dernière, il a ainsi marqué 9 buts avec l’Inter, en 47 matchs (toutes compétitions confondues). Pour l’instant, le PSG n’a pas confirmé, ni démenti, l’information. Selon nos informations, on n’en est qu’au début des négociations entre les deux clubs. Paris étudierait la possibilité d’un prêt payant (environ 15 millions) avec une option d’achat obligatoire d’environ 60 millions (en plus des 15 millions).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi