mercredi 21 février 2024

Transferts : poussé vers la sortie, Bouna Sarr veut rester au Bayern Munich

À lire

La fin de saison approche partout en Europe. Le Bayern Munich va être champion d’Allemagne pour la 9e fois d’affilée. Au sein de l’effectif munichois, un joueur joue très peu : Bouna Sarr. Alors que des rumeurs le voyaient quitter le navire, il aurait décidé de rester.

Transféré pour 8 millions d’euros l’été dernier, Bouna Sarr ne réussit pas à s’imposer dans l’effectif pléthorique du Bayern Munich. Seulement sept matchs joués en Bundesliga et cinq matchs en Ligue des Champions  : le bilan est maigre pour l’ancien Marseillais. Hansi Flick n’appréciait pas le profil peut-être un peu trop offensif (et plutôt frêle) de Bouna Sarr, au point de préférer repositionner Kimmich à ce poste en cas d’absence de Pavard.

Le constat est là : Bouna Sarr n’a pas assez joué cette saison. L’ancien joueur de Metz (où, rappelons-le, il jouait… ailier) est sous contrat jusqu’en juin 2024 mais son manque de temps de jeu l’ont fait rentrer dans les rumeurs de transfert. Pire : le Bayern chercherait tout simplemebt à s’en débarrasser dès cet été ! Le joueur, lui, ne semble pas décidé à quitter la Bavière.

« Le Français veut gagner sa place au FC Bayern »

Selon les informations de TZMuenchen, Bouna Sarr « veut gagner sa place au FC Bayern, se battre et espérer un nouveau départ avec le coach Nagelsmann. » Une mentalité qui pourrait plaire au nouveau venu, qui remplacera Hansi Flick cet été. L’adepte du « gegenpressing » aime faire jouer les jeunes, et son jeu basé sur l’endurance pourrait coller au profil de Sarr, habitué aux longues courses sur son côté lorsqu’il jouait à Marseille.

Un retour à l’OM possible ? Son nom revenait du côté de la Cannebière, son ancien club, avec insistance ces dernières semaines. Le système de Jorge Sampaoli met en avant le jeu des latéraux, et le duo Longoria-Sampaoli souhaite donc des latéraux fiables et performants.

Avec le possible départ de Pol Lirola, dont l’option d’achat est trop élevé pour les finances marseillaises, et celui d’Hiroki Sakai, le côté droit serait dépeuplé, et un renfort tel que Bouna Sarr ne pourrait être que bénéfique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi