lundi 4 mars 2024

Trek-Segafredo : le top 10 et plus en 2022, les raisons d’y croire !

À lire

Sans faire de bruit, Trek-Segafredo s’installe aux portes du Top 10 mondial (12ème). Ses dirigeants veulent poursuivre sur cette voie en rajeunissant l’effectif.

En 2021, Trek-Segafredo n’a pas connu le bonheur d’un podium de grand Tour comme cela avait été le cas avec Richie Porte sur le Tour 2020. Depuis ce grand moment pour l’équipe américaine, le coureur australien est parti sous d’autres cieux.

Une année après le départ de Richie Porte, Trek-Segafredo perd une nouvelle star de son effectif. Cette année avec le départ de Vincenzo Nibali, le grimpeur italien a signé chez Astana. Mais, contrairement à l’Australien, il n’aura pas laissé un souvenir impérissable de son passage chez Trek-Segafredo. Il n’a pas gagné et a déçu sur les grands Tours.

Pour cette nouvelle saison, les dirigeants ont décidé de miser sur la jeunesse. La signature de Marc Masague Brustenga en est le meilleur exemple. A 22 ans, le coureur espagnol va découvrir le monde professionnel après une belle carrière amateur et de nombreuses victoires.

Le manager Luca Guercilena se réjouit de l’arrivée de l’espoir espagnol qui offre de nombreuses possibilités à l’équipe :

« Ce qui est intéressant, avec lui, c’est qu’il gagne sur des terrains qui ne sont pas forcément les siens. On peut l’utiliser sur des profils de course qui ne lui sont pas, à priori favorables, il peut s’en sortir. Il a gagné sur des sprints massifs, mais aussi en petits groupes et en solitaire. Il comprend rapidement les choses et a un bon sens tactique ».

De grands espoirs placés sur Marc Masague Brustenga

L’Italien Filippo Baroncini, champion du monde U23 va également apporter un vent de jeunesse à l’effectif. Les arrivées de deux coureurs qui tiendront le rôle de coéquipiers

Antwan Tolhoek en provenance de JumboVisma et Markus Hoelgaard de Uno-X Pro permettent de solidifier cet effectif 2022.

Un effectif toujours très cosmopolite au sein duquel les Français ont un grand rôle à jouer. Julien Bernard et Kenny Elissonde visent des Classiques ou des victoires d’étapes sur les grands Tours. Tout comme Mads Pedersen qui est parfois passé près d’une victoire d’étape en grand Tour ou Tony Gallopin de retour chez Trek-Segafredo. Ce dernier veut se relancer après deux saisons compliquées chez AG2R Citroën.

Bauke Mollema, lui, est toujours là et jouera le général sur les courses à étapes. Pour construire cet effectif 2022 et avoir une vision à long terme sur son projet. Il veut s’installer durablement dans le Top 10 des meilleures équipes du monde, l’équipe américaine a reçu le soutien de ses sponsors.

Malgré la période difficile liée à la pandémie, Segafredo a décidé de prolonger son partenariat jusqu’en 2023. Satisfait de la collaboration qui a débuté en 2020, Pirelli prolonge également, le logo apparaitra en bonne place sur les maillots, le développement technique des pneus Pirelli sera fait en collaboration plus étroite avec les coureurs et les entraîneurs.

Le Mercato de la Trek-Segafredo

Arrivées : Aberasturi Izaga et Brustenga Masague (Caja Rural-Seguros RGA), Baroncini (Team Colpack-Ballan), Cataldo (Movistar), Gallopin (AG2R-Citroën), Hoelgaard (Uno-X Pro Cycling Team), Hoole (SEG Racing Academy), Pellaud (Androni Giocatolli-Sidermec), Tolhoek (Jumbo Visma), Vergaerde (Alpecin-Fenix)

Départs : Conci (Gazprom RusVelo), De Kort (retraite), Eg (Uno-X Pro Cycling Team), Mullen (Bora-Hansgrohe), A.Nibali et V.Nibali (Astana), Quaterman, Reijnen (retraite), Ries (Arkéa Samsic)

Cyclisme_Sport_Vélo

Ne manquez-pas, le GUIDE de la SAISON 2022 vélo, du Sport, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi