mercredi 22 mai 2024

Union Saint Gilloise la belle histoire belge

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

C’est un beau roman, c’est une belle histoire, c’est une romance d’aujourd’hui… celle de l’Union Saint Gilloise, leader inattendu d’un championnat belge que le petit club bruxellois n’avait plus connu depuis 1973.

On vous parle d’un club qui, il y a 35 ans gagnait son 11ème titre de champion de Belgique. Un club qui, il y a 20 ans, se sauvait via les barrages d’une descente en D4 belge (5ème niveau national) qui aurait pu s’avérer fatale. Remontée en D2 en 2015, puis en D1B dans la foulée, la Royale Union Saint-Gilloise renouait en fin de saison passée avec son lustre du début du siècle précédent (11 titres de champion et deux coupes entre 1904 et 1935).

48 ans après sa dernière expérience dans l’élite belge. Un retour de flamme qui est intervenu cette saison, au moment où ils s’y attendaient peut-être le moins, alors que les hommes de Felice Mazzu caracolent en tête du championnat, avec un budget famélique de 16 M€ (3ème plus faible du championnat)

inversement proportionnel à l’engouement suscité à Bruxelles par l’épopée unioniste. Même la chanteuse locale, Angèle, est sous le charme qui se fait photographier dans les travées du stade Marien pour la promo de son dernier album.

Un pacte fort : personne ne part cet hiver, personne n’est retenu cet été !

Le secret de la réussite unioniste tient beaucoup au profil, revanchard, de la plupart de ses joueurs, leur solidarité, leur envie de croquer dans cette belle aventure. Une vraie bouffée d’oxygène cosmopolite (15 nationalités dans l’effectif !).

L’Union Saint Gilloise tombe à pic et profite à plein de la réussite insolente de deux attaquants, le néo-Diable Rouge Dante Vanzeir (23 ans) et l’Allemand d’origine turque Deniz Undav (25 ans), auteurs de 36 buts à eux deux la saison passée en D2 et qui restaient sur les mêmes bases élevées lors de la phase aller en D1, au point de susciter cette réflexion de leur coach : “Si l’un était une femme et l’autre un homme, ils sont tellement complémentaires que je pense qu’ils se marieraient !”

Trois Français font aussi partie de l’aventure, Damien Marcq (ex-Caen et Dijon), Ismaël Kandouss (ex-Dunkerque) et Teddy Teuma (ex-Boulogne et Red Star) qui se pincent parfois pour constater qu’ils ne rêvent pas et qu’ils se rapprochent bien, match après match, d’un épilogue exceptionnel avec des airs de petite musique de Ligue des Champions… qu’ils aborderaient sans Undav, d’ores et déjà transféré à Brighton, en Premier League, mais prêté jusqu’à la fin de saison pour perpétuer le rêve et respecter un pacte tacite conclu entre les joueurs et le club.

L’Union Saint Gilloise rêve de C1

Tous ont décidé de rester au moins jusqu’à la fin de la saison, et la fin de l’aventure humaine qu’ils vivent depuis un an et demi. En contrepartie, le club s’est engagé à ne bloquer personne au moment du Mercato estival tout en recrutant le Japonais Koki Machida (Kashima Antlers), le Polonais Kacper Kozlowski (Brighton) et l’Espagnol Cameron Puertes (Lausanne) cet hiver pour donner du poids à son rêve fou.

Car avant de parler de C1, les play-offs qui concernent les quatre premiers du classement, sont déjà dans toutes les têtes. Sur la RTBF, Trophée Raymond Goethals en mains (récompensant le meilleur coach de l’année), Mazzu ne cachait pas ses ambitions : “Notre objectif était le maintien, mais maintenant qu’il est assuré, on vise le top 8 ce qui serait déjà quelque chose d’extraordinaire. On va aborder cette fin de saison match après match comme on l’a toujours fait.”

1 COMMENTAIRE

  1. Moi c’est Claudia Délacuste, je partage avec vous cette histoire afin de vous sensibiliser pour les moins initiés d’entre vous un peu à ce type d’escroqueries assez courantes, j’aimerais éviter à d’autres de se faire pigeonner ! J’ai fait l’objet d’une arnaque sur Meetic par un Laurent PAROUX qui au début me disait habiter à Auxerre dans le 89 puis au bout de quelques semaines il part en Afrique pour affaire et c’est là que mon cauchemar commence. Il m’a arnaqué d’une somme de 971.000€ mais heureusement qu’une amie a été victime de cette même escroquerie elle à décider de me tenir compagnie pour ça. C’est alors que j’ai téléphoné à Interpol de France Lyon pour faire une plainte j’ai expliqué tous ce problème à Interpol de Lyon qui m’a fait prendre contact avec le LIEUTENANT de la police Interpol contre cybercriminalité en collaboration directe avec la police Interpol du continent Africain qui a réussir à m’aider. J’ai été remboursé de toutes la somme qu’ils m’ont volée suivi d’un dédommagement de 50 000€ qui m’a été offert par le gouverneur de la CEDEAO. J’ai bien eu de la chance car j’ai échappée belle a cette histoire d’arnaque alors je suis ici juste dans le but de vous faire bénéficier de cette aide précieuse. Cet escroc a été arrêté lui et ses complices et j’ai réussie à bénéficier d’un dédommagement de 50 000 €. Pour tout arnaques dont vous avez été victime je vous conseille de faire comme moi en prenant contact avec le LIEUTENANT de la police Interpol Mr GEORGES MÜLLER c’est sûr et certain qu’il vous aidera à obtenir votre remboursement et votre dédommagement comme moi.
    Voici le contact mail du LIEUTENANT de police Interpol qui m’a aidé :

    E-mail : lieutenant.georges.muller @ outlook.fr

    Contacter ce monsieur pour votre aide et un remboursement immédiat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi