vendredi 14 juin 2024

Vente OM : tout s’accélère !

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Le feuilleton de la vente de l’Olympique de Marseille captive les supporters et n’est pas près de s’arrêter ! 

Après des derniers mois intenses, avec un rapprochement entre le Fonds public d’investissement saoudien et Franck McCourt, dans le but d’officialiser la vente en juin 2024 (Lire l’article ici), tout s’accélère.

Selon nos informations, une réunion décisive a été programmée aux Etats-Unis début septembre, entre l’homme d’affaires américain et des émissaires du prince héritier, Mohammed Ben Salmane.

Ça coince au niveau du pourcentage de parts que veut garder Franck McCourt

Alors que le prix de la vente du club phocéen a déjà été fixé (autour de 300 millions d’euros), il reste un point essentiel : le pourcentage de parts du club que souhaite conserver McCourt. L’Américain, qui a racheté l’OM en 2016 souhaiterait, à la base, garder 30% des parts du club, ce que les Saoudiens ont du mal à concevoir.

Dans les négociations, qui ont déjà débuté depuis plusieurs semaines, Franck McCourt a de moins en moins de marge de manœuvre. Fragilisé par l’élimination de la Ligue des Champions, l’Américain n’a plus franchement la possibilité de résister aux exigences des Saoudiens. Alors que la majorité des 61 millions d’euros dépensés sur le marché des transferts sera à payer après le mois de juin 2024 (sans parler de l’option d’achat de Joaquin Correa, qui peut devenir obligatoire), l’OM pourrait se retrouver en grand danger si la vente venait à capoter.

Pour l’instant, Franck McCourt mise sur la volonté des Saoudiens d’investir dans un grand club français, pour faire monter les enchères, mais dans son entourage, on commence à trouver le jeu dangereux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi