mercredi 24 juillet 2024

Verstappen, Gasly, Hamilton, une anée bouillante

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Après s’être fait attendre, la Formule 1 a enfin fait sa révolution. Avec l’espoir de grandes batailles sur la piste et en dehors. L’occasion de faire le tour de cette année 2022 qui marquera déjà l’entrée dans une nouvelle ère avec Verstappen, l’homme qui a battu Hamilton…

Verstappen tiendra-t-il la pression ?

En partant avec le numéro 1 sur le capot, Max Verstappen a réussi le plus grand pari de sa carrière en devenant champion du monde même si le dernier tour de la saison 2021 restera entaché par une décision qui a clairement pénalisé Hamilton.

Le Néerlandais est prêt à repartir au combat pour défendre sa couronne.

« Je me sens rechargé et prêt à reprendre le volant, je me sens bien et il est important que vous vous prépariez de la meilleure façon possible physiquement, en particulier lorsque les choses changent avec le remaniement de la réglementation. » En effet, la F1 a remis les compteurs à zéro au moment de voir la domination de Super Max prendre de l’ampleur. Au point de lui donner une pression supplémentaire ? Il faut croire que non.

« Le reste est assez simple, je ne ressens aucune pression supplémentaire cette saison, je vais juste faire ce que je fais

tout le temps parce que je ne pense pas qu’il y ait une raison d’être différent. » Il est vrai que la pression ne fait pas partie de son vocabulaire. A croire que le succès de Verstappen était programmé. Au point de le faire devenir Mad Max à certains moments…

Revanchard, Hamilton sera-t-il imbattable ?

On peut s’attendre à un Lewis Hamilton au sommet. Malgré ses 7 titres mondiaux, le Britannique a vraiment pris le temps de se resourcer pour masquer la déception de la perte du titre en 2021. Et un Hamilton blessé reste un compétiteur à redouter.

En 2017, il n’avait pas fait de détails pour reprendre sa couronne, même si Rosberg lui avait laissé la voie grande ouverte en prenant sa retraite. Mais ce « détail » n’avait pas gêné le pilote Mercedes dans sa quête de titre avec une avance de quasiment 50 points sur son dauphin, Sebastian Vettel. Bien au contraire. Il a déjà prévenu que 2022 serait l’année de la « revanche ». Alors bon courage à la concurrence, Lewis Hamilton n’a pas prévu de quitter la F1 sans avoir retrouvé sa place de numéro 1 !

Russell fera-t-il mieux que Bottas ?

C’est l’histoire de deux destins qui se sont souvent croisés ces derniers mois. A l’occasion de chronos ou même de crashs. Mais en prenant la suite logique de Valtteri Bottas, George Russell peut enfin prétendre à jouer les premiers rôles régulièrement.

Par le passé, le jeune prodige britannique avait déjà fait de l’ombre au Finlandais qui n’a jamais su faire sa place chez Mercedes. Au final, il restera un simple lieutenant aux ordres de Lewis Hamilton. Tandis que Russell a déjà prouvé qu’il savait vite prendre la mesure de ses coéquipiers chez Williams. Ça promet.

Ferrari va-t-elle confirmer son redressement ?

Après une année 2020 catastrophique, Ferrari a redressé la barre pour être la première équipe derrière Mercedes et Red Bull. Le départ de Vettel ayant permis l’émancipation de Leclerc même si, au final, Carlos Sainz a réussi plus de podiums que le Monégasque (4 contre 1).

Pour 2022, il est évident que la victoire sera l’objectif prioritaire de la Scuderia. Le redressement passera forcément par la plus haute marche du podium.

Ocon peut-il s’inviter régulièrement sur les podiums ?

Depuis sa victoire au Grand Prix de Hongrie en 2021, Esteban Ocon a basculé dans une nouvelle catégorie, celle des vainqueurs de Grand Prix en Formule 1.

La confiance est au plus haut chez le Français qui sait qu’il a encore une grande marge de progression avec l’envie de mener Alpine à la victoire chaque week-end. La motivation et l’expérience en plus, il est évident qu’Ocon possède toutes les armes pour s’inviter souvent sur les podiums.

Gasly sera-t-il l’homme à suivre en 2022 (en attendant une top team en 2023) ?

Il ne fait aucun doute que Pierre Gasly est l’un des pilotes les plus talentueux. Rarement en dehors des points, il a optimisé au maximum le potentiel de son AlphaTauri. En fin de contrat, il est bien évidemment surveillé par les plus grandes écuries pour la saison 2023 mais, pour croire encore à un destin hors du commun, il devra encore faire des miracles avec sa monoplace cette saison.

La nouvelle réglementation va-t-elle redistribuer les cartes avec McLaren et Aston Martin comme bonnes surprises ?

Respectivement 4ème et 7ème, McLaren et Aston Martin voudront retrouver la lumière. Avec le moteur Mercedes sous le capot, les deux écuries britanniques souhaitent peser sur les débats et ne pas se contenter de miettes en milieu de plateau.

A-t-on atteint la limite avec 23 Grands Prix au calendrier ?

Pour la première fois de son histoire, la Formule 1 connaîtra 23 dates pour décider de son champion du monde. Une évolution souhaitée par son propriétaire Liberty Media qui rajoute une nouvelle date américaine avec le Grand Prix de Miami et qui continue son ouverture sur des marchés mondiaux que ce soit en Arabie Saoudite ou encore Bahreïn qui a déjà assuré sa présence au calendrier jusqu’en 2036.

Mais, au regard des aménagements et rythmes de compétition avec la traditionnelle pause estivale de trois semaines, on pourrait voir une ou deux dates supplémentaires en Chine ou Afrique. Surtout si les destinations se multiplient…

Albon rebondira-t-il chez Williams ?

De retour après une année de pause, Alexander Albon est de nouveau un pilote de F1 chez Williams. Plus motivé que jamais, le Thaïlandais tentera de faire oublier George Russell tout en réalisant des exploits au volant de sa monoplace pour retrouver une écurie de premier plan.

Zhou peut-il être la bonne surprise ?

En 2022, Guanyu Zhou deviendra le premier pilote chinois en Formule 1. Même si, pour beaucoup, les sponsors et l’aspect financier ont compté dans sa nomination à la place d’Antonio Giovinazzi, Zhou a démontré ces dernières années avoir le talent nécessaire pour se faire une place jusqu’en F1.

Membre de la Renault Sport Academy, il a remporté le championnat d’Asie de Formule 3 et surtout il a terminé à la 3ème place de la Formule 2 en 2021. A lui maintenant de prendre son destin en main pour réussir de grands résultats et confirmer son volant dans les années à venir.

Retrouvez tous les enjeux de la nouvelle saison de F1 dans votre mag.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi