lundi 4 mars 2024

Wilco Kelderman : « J’espère garder la même forme »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le Néerlandais Wilco Kelderman de la Sunweb, 3ème du dernier Giro, sait qu’il rejoint une équipe compétitive à tous les niveaux.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de rejoindre Bora ?

Wilko Kelderman : J’ai eu des discussions avec le manager et l’entraîneur (Hendrik Werner) qui a été aussi à la Sunweb. Je crois beaucoup en la qualité de tout ce staff. Tous se montrent vraiment enthousiastes. L’image de cette équipe est également excellente, que ce soit dans leur manière de courir ou par la qualité de leur matériel.

Cela a influé dans mon choix. J’ai conscience aussi du parcours de Ralph Denk. Ce qu’il a réalisé avec des juniors et aujourd’hui à la tête d’une équipe World Tour, c’est fantastique. Il faut avoir le plus grand respect pour cela.

Comment ce transfert a-t-il abouti ?

Surtout en ayant des discussions avec le directeur de la performance Dan Lorang. Il était surtout question de considérer si je pouvais rentrer dans cette équipe.

Justement, quel y sera votre rôle ?

Je pense que ce sera un peu la même chose qu’avec la Sunweb. Dans mon cas, ce n’est absolument pas un problème que d’oeuvrer pour les sprinteurs ou même pour Emanuel (Buchmann) ou Maximilian (Schachmann). Je suis un vrai coureur d’équipe.

« Je suis un coureur d’équipe »

Quelles seront vos ambitions ?

Ma plus grande ambition est que je continue à progresser en tant que coureur. J’espère donc avoir de meilleurs résultats.

Pensez-vous que vous pouvez encore remporter un grand Tour ?

C’est vraiment difficile à dire. Je suis convaincu que je peux faire encore de très bons résultats sur les classements généraux. Le problème vient du fait qu’on ne maîtrise pas tout de nos principaux concurrents. Je peux toujours faire des progrès, mais cela va devenir de plus en plus difficile avec l’émergence d’une jeune génération hyper talentueuse.

Finalement qu’avez-vous appris sur vous en 2020 ?

D’être revenu à mon meilleur niveau a été très gratifiant. J’ai connu des saisons avec pas mal de chutes et de blessures. Donc la montée en pression vers les grandes courses n’était pas évidente à cette période. C’était souvent délicat. Le plus souvent, mon corps était en mode récupération.

Désormais, je peux à nouveau m’entraîner sans ressentir de grosses douleurs. J’espère garder cet état de forme qui me portera pour 2021. Je peux donner encore davantage. Je suis très motivé à l’idée de travailler avec cette équipe afin de connaître mon meilleur niveau.

Retrouvez la présentation de toutes les équipes 2021 dans la magazine Le Sport Vélo, en vente ici ou chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi