jeudi 25 avril 2024

Wout Van Aert peut-il encore gagner ?

À lire

Avant une saison 2024 qui ne sera pas comme les autres pour lui, car sans Tour de France, avec un premier Giro, le coureur le plus complet du peloton n’avait qu’un objectif en tête : retrouver son efficacité sur les grandes Classiques où il n’a plus levé les bras depuis 2021.

Van Aert ne jouera jamais le général d’un grand Tour

Alors que beaucoup attendent qu’il privilégie enfin les classements généraux sur les grands Tours, pour évaluer son potentiel et savoir, enfin, s’il est capable d’en gagner un, et alors qu’on pensait que le moment était peut-être venu cette année pour son premier Giro, il a douché tous les espoirs de ses supporteurs en déclarant : « Je détesterais dire : j’ai fait 5ème du Giro, mais je me suis ennuyé le reste de l’année car je me suis entraîné 100 fois en altitude et j’ai dû perdre deux kilos supplémentaires. Etre leader du classement, ça m’attire moins que gagner une course. »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag

Il vise la médaille d’or aux JO de Paris

Vice-champion du monde en 2020 et 2023, 4ème en 2022, et surtout 2ème des JO 2021 derrière Carapaz, il a fait des JO de 2024 à Paris, sa priorité absolue de la saison. Pour se donner toutes les chances de décrocher l’or, il a fait l’impasse sur le Tour de France, dont l’arrivée sur Nice est programmée deux semaines seulement avant la course en ligne le 3 août. S’il devait échouer, cela lui permettrait aussi d’être au top pour les championnats du monde de Zurich en septembre.

Van Aert n’a gagné qu’un Monument

Malgré son profil complet et ses 44 victoires en carrière, Wout n’a réussi à accrocher qu’un Monument à son palmarès, Milan-San Remo en 2020. 2ème et 3ème de Paris-Roubaix en 2022 et 2023, deux fois 3ème de Milan-San Remo en 2021 et 2023, 2ème et 4ème du Tour des Flandres en 2020 et 2023, 3ème de Liège-Bastogne Liège en 2022, il n’a encore jamais pris le départ du cinquième Monument, le Tour de Lombardie.

Gand Wevelgem est sa course fétiche

Si le Grand Prix E3 est la course où il a levé le plus souvent les bras (2022 et 2023), de toutes les classiques, c’est Gand Wevelgem qu’il a courue le plus souvent (6 fois entre 2018 et 2023), vainqueur en 2021 et 2ème en 2023 après avoir volontairement laissé la victoire à son coéquipier, Christophe Laporte, quand bien même il se savait largement supérieur au sprint, puisque les deux coureurs de la Jumbo-Visma, échappés, sont arrivés ensemble sur la ligne d’arrivée.

Légende vivante du cyclisme belge, pour avoir remporté toutes les grandes classiques du calendrier, Rik Van Looy estime que son compatriote doit partir de Visma Lease a Bike : « J’ai récemment dîné avec Tom Boonen et nous sommes tombés d’accord sur beaucoup de choses, dit-il dans un entretien accordé à Het Laatste Nieuws. Par exemple, il est regrettable qu’il soit dans la mauvaise équipe. Et qu’il vaudrait mieux qu’il en change. Que s’il avait couru pour Soudal-Quick Step, par exemple, il aurait gagné au moins cinq grandes classiques. Visma Lease a Bike est une équipe axée sur les courses par étapes, n’est-ce pas ? »

Sa femme est productrice de podcast

Sarah De Bie, son épouse depuis six ans, avec qui il a eu deux enfants (Georges et Jérôme), l’accouchement du second l’ayant poussé à quitter le Tour en juillet, originaire d’Herentals (province d’Anvers), est auteure et animatrice de podcast, sur une thématique familiale. Son dernier livre pour enfants est intitulé « Rien que de l’amour », réalisé avec l’illustratrice Laura Muls. Par ailleurs, depuis janvier 2022, elle tient un podcast Twenty Four Seven, sur la parentalité et l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Avec un mari absent de la maison une bonne partie de l’année, elle sait de quoi elle parle…

Van Aert est dans le Top 5 des salaires du peloton

Sous contrat avec Visma Lease a Bike jusqu’en 2026, Van Aert a un salaire brut annuel de 2 M€, ce qui fait de lui le 6ème coureur le mieux payé du peloton. Grâce à des revenus complémentaires liés à ses sponsors personnels, il intègre le top 5 avec 3,5 M€ de revenus totaux sur une année.

2021 fut sa meilleure année

Vainqueur de l’Amstel Gold Race, de Gand Albert Withen Philipsen champion du monde juniors à 16 ans !

Pour Rik Van Looy… il est dans la mauvaise équipe

Wevelgem, de trois étapes du Tour, du Tour de Grande-Bretagne, de deux étapes de Tirreno Adriatico, et champion de Belgique, c’est en 2021 qu’il a levé le plus souvent les bras, à 13 reprises (contre 9 en 2022, 6 en 2020, 5 en 2023, 4 en 2019) pour un total de 44 victoires… auxquelles il faut aussi ajouter sa 1ère place en Coupe du monde de cyclo-cross et son titre de champion de Belgique de la spécialité.

Avec 10 victoires d’étapes sur le Tour (2 en 2019 dont une en c-l-m par équipes), 2 en 2020, 3 en 2021 et 3 en 2022, il a rejoint Walter Godefroot au classement des coureurs belges les plus souvent titrés sur le Tour. Devant lui, il n’a plus que Jean Aerts (11 victoires), Philippe Thys (13), Freddy Maertens (15) et l’intouchable Eddy Merckx (34) dont il peut espérer devenir le dauphin avant la fin de sa carrière.

Il est pour l’utilisation des oreillettes

Alors que de plus en plus de coureurs remettent en cause la présence des oreillettes dans le peloton, estimant qu’elles dénaturent la course et privent les plus intelligents de leur science tactique, Van Aert en est, au contraire, un fervent partisan. Il le rappelait avec amertume lors des derniers championnats du monde disputés… sans oreillettes, et qu’il termina en 2ème position derrière son meilleur ennemi Van der Poel :

« Courir sans oreillettes, ça n’a aucun sens. Je ne peux pas être assez critique à ce sujet. Nous sommes des professionnels et, pour nous, il est normal de courir avec des oreillettes. Il est stupide que nous ne soyons pas autorisés à faire cela sur la course la plus importante. »

Tom Boissy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi