samedi 2 mars 2024

XV de France : la trahison d’Antoine Dupont

À lire

Antoine Dupont a toujours rêvé de participer aux JO. Pour se préparer au mieux pour Paris, le demi de mêlée fait donc une croix sur le Tournoi des Six Nations.

La participation d’Antoine Dupont aux JO de Paris était devenue un serpent de mer, c’est désormais officiel : le capitaine des Bleus va intégrer dès le début de l’année France 7 pour préparer au mieux les JO et loupera donc le Tournoi des Six Nations. Cette décision a été prise en accord avec la FFR, le sélectionneur et le Stade Toulousain comme le confirme Jean-Marc Lhermet, responsable des équipes de France :

« Des discussions ont eu lieu entre le staff et le Stade Toulousain pour préserver les deux parties. Début janvier, il commence à se préparer avec France 7. Un cadre est défini, il participera à des Tournois à 7 et reviendra parfois avec son club. Tout dépendra du parcours du Stade Toulousain en Coupe d’Europe et en Top 14. »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du rugby dans vos mags

Antoine Dupont se prépare au rugby à 7

Dupont n’aura que quelques semaines pour assimiler les spécificités du 7 mais, selon Jérôme Daret, le sélectionneur de France 7, interrogé par L’Equipe, il possède les qualités pour s’imposer à 7 comme il l’a fait à 15 :

« Pour moi, il peut jouer du 15 au 7 sans problème. Sur le peu de matches, qu’il a joués à la Coupe du monde, il a fait 11 franchissements. Il est très difficile à plaquer, il a cassé 11 plaquages. Il défend fort aussi. Il a des arguments dans les standards du rugby à 7. » Après avoir été l’une des stars de la Coupe du monde, Antoine Dupont sera donc l’une des attractions des prochains JO.

Si la majorité des observateurs comprennent sa décision de mettre le XV de France entre parenthèses, d’autres moins, estimant qu’il s’agit d’une petite trahison, avec un choix avant tout personnel.

À LIRE AUSSI : Auch, une fabrique des stars du rugby

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi