samedi 26 novembre 2022

Zach Mercer (MHR) : « En Top 14, le défi physique est énorme ! »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’international anglais, Zach Mercer (2 sélections) du MHR, homme fort dans la conquête du bouclier de brennus, s’est prêté au jeu des premières fois.

PREMIER SPORT

« Quand j’étais jeune, j’ai pratiqué beaucoup de sports différents. J’ai joué en particulier au basket, au football, mais j’ai toujours été bien meilleur au rugby ».

PREMIER CLUB

« J’ai porté les couleurs en jeunes du club des Old Brodleians à côté de Leeds. J’ai vraiment beaucoup progressé là-bas. Puis ensuite j’ai joué à Bath où j’y ai passé plusieurs saisons (entre

2016 et 2021, Ndlr), avant de m’envoler pour Montpellier ».

PREMIER POSTE

« J’ai toujours évolué en 8. J’aime sur le terrain assurer le lien entre les avants et les arrières ».

PREMIER ENTRAÎNEUR QUI A COMPTÉ

« Je dirai mon père (Gary Mercer, Ndlr). Il a joué un rôle important dans ma carrière et par les précieux conseils qu’il m’a donnés. Il m’a entraîné. Il a été un très bon joueur aussi ».

PREMIER SOUVENIR DE RUGBY

« Mes premiers souvenirs de rugby sont quand même quand j’allais voir l’équipe de Leeds jouer. J’y allais tous les week-end ».

PREMIER MATCH EN PRO

« Contre les Newcastle Falcons (en septembre 2016, Ndlr). J’avais eu cette opportunité de commencer la partie en n°8. J’étais très excité. Cela avait été un moment très intense pour moi ».

PREMIER TITRE

« Il y a eu ce titre en U20 avec l’équipe d’Angleterre quand on a remporté le Tournoi des Six Nations en signant un Grand Chelem (en 2017, Ndlr).PuisbiensûrilyaeucetitreenTop14la saison dernière ».

PREMIÈRE IDOLE

« Ali Lauiti’iti. J’aimais beaucoup sa technique ballon en main. C’est un joueur qui m’a beaucoup inspiré et que j’ai beaucoup regardé ».

PREMIÈRE BLESSURE

« Mon genou m’a causé beaucoup de soucis il y a deux, trois ans. Cela a été vraiment la première fois qu’une blessure m’a rendu indisponible assez longtemps. J’ai mis un peu de temps à m’en remettre ».

PREMIER TRANSFERT

« A Montpellier. J’étais dans un état d’esprit où je voulais vivre quelque chose de différent. C’est une très bonne décision que j’ai prise et que je ne regrette absolument pas. Ces derniers mois, j’ai beaucoup appris au MHR. Je continue toujours d’apprendre. Ici, j’ai dû relever pas mal de défis dont celui physique qui est toujours énorme en Top 14. »

PREMIER ADVERSAIRE QUI L’A IMPRESSIONNÉ

« J’ai trouvé Jerome Kaino de Toulouse super impressionnant. Un joueur très imposant sur le terrain, mais un super bon gars en dehors. Vraiment ce joueur m’a fait forte impression. »

PREMIER SURNOM

« C’est juste Merce. »

PREMIER TATOUAGE

« Je n’en ai pas ».

PREMIER AMI DANS LE RUGBY

« J’ai la chance d’être assez ami avec les gars contre lesquels je joue. Je garde même contact souvent avec eux. Mais pour autant je ne peux pas dire que j’en ai un très, très proche ».

PREMIÈRE SÉLECTION AVEC L’ANGLETERRE

« Je me souviens très bien de ce moment (le 3 novembre 2018 lors de la tournée d’automne, Ndlr). C’était contre l’Afrique du Sud. Cela a été un moment très spécial pour moi. Je ne l’oublierai jamais. Bien entendu j’étais très nerveux ».

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi