dimanche 21 avril 2024

Zidane au PSG, ça chauffe !

À lire

Deus mois et demi après un rendez-vous très discret, mais constructif, à Doha, entre Zidane et les patrons du PSG, les deux parties se sont encore rapprochées.

Fin janvier, nous vous révélions en exclusivité qu’un rendez-vous avait eu lieu à Doha entre les propriétaires du PSG et Zinedine Zidane. Objectif de ce rendez-vous : discuter avec l’ancien entraîneur du Real Madrid de sa venue dans la capitale.

A LIRE AUSSI  : dans les coulisses du business Mbappé

Un rendez-vous qui s’était beaucoup mieux passé que les précédentes approches, lorsque Zizou visait clairement le poste de sélectionneur. Zidane envisageait de répondre favorablement à la proposition des Qataris, mais souhaitait s’accorder le temps de la réflexion.

Nouveau rendez-vous et nouveau rapprochement

Selon nos informations, les deux parties se sont de nouveau parlées (sans rencontre officielle à notre connaissance) et la piste est bien en train de se réchauffer. Un contrat aurait même été préparé, et soumis au champion du monde 1998.

Pour venir à Paris, Zidane, qui a accueilli avec plaisir la liberté accordée au club de la capitale, par le fairplay financier, a toutefois exigé la garantie d’un été très offensif sur le marché des transferts, avec un renouvellement de l’effectif. ZZ aurait même ciblé deux joueurs, qu’i’il souhaite avoir sous ses ordres : le prodige anglais de Dortmund, Jude Bellingham et Kylian Mbappé, dont le contrat se termine en juin 2024.

Deux impératifs : conserver Kylian Mbappé et recruter Jude Bellingham

Les deux dossiers sont très compliqués, mais loin d’être impossibles. Si l’international anglais, annoncé sur le départ de Dortmund est dans le viseur du Real Madrid, la liberté offerte par le fairplay financier, ajoutée à quelques ventes programmées (notamment Icardi et Ruiz) permet au PSG de se positionner. Luis Campos serait d’ailleurs déjà entré en contact avec l’entourage du joueur.

En ce qui concerne Kylian Mbappé, l’arrivée de Zinedine Zidane est le meilleur argument possible pour le convaincre de rester, donc de prolonger.

Alors que le départ de Christophe Galtier est devenu inéluctable (contrairement à celui de Luis Campos, qui devrait rester), tout devrait se décider au début du mois de mai. Sauf si la situation devenait tendue en championnat et que QSI ne décide d’attendre la fin de la saison…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi