mardi 27 septembre 2022

Adrien Bau (Soyaux-Angoulême) : « La place du club n’était pas en Nationale »

À lire

Après quatre saisons à Aix en Provence, Adrien Bau (28 ans) a signé un contrat de trois ans, soit jusqu’en 2025, avec Soyaux-Angoulême. Le demi de mêlée est prêt pour une nouvelle aventure avec un groupe où il aimerait partager son expérience. Entretien pour Le Quotidien Du Sport et Rugby magazine.

Après quatre saisons à Aix en Provence, pourquoi avoir quitté le club pour Soyaux-Angoulême ?

C’était un peu la fin d’un cycle à Provence Rugby. Le staff voulait renouveler l’effectif, donc l’occasion de rejoindre Angoulême s’est présentée à moi. Je suis parti pour un nouveau challenge.

Qu’est-ce qui vous a motivé à venir à Soyaux-Angoulême ?

Pour commencer, ce club n’avait pas sa place en Nationale, et a réalisé, pendant cinq ans en Pro D2, de belles saisons. C’est aussi une équipe où il y a une belle ferveur avec ce stade de Chanzy qui est souvent rempli par des supporteurs poussant les joueurs. Ce détail m’a intéressé et pourrait être attractif tout au long de la saison.

Vous avez joué en Challenge Cup avec Lyon, et vous avez une grosse expérience en Pro D2 avec 141 matches avec Lyon, Dax et Aix en Provence. Pensez-vous que votre expérience peut apporter au groupe charentais pour viser haut ?

Certainement. Mon expérience pourrait aider l’équipe, mais il faudra surtout un collectif fort et s’appuyer sur tout le monde pour pourvoir exister dans ce championnat.

Adrien Bau veut un collectif fort

Comment avez-vous été accueilli par vos coéquipiers ?

Très bien. L’ambiance est bonne, car mes coéquipiers sont sur une dynamique positive grâce à la montée en Pro D2.

Pensez-vous déjà à la rencontre du 16 septembre à Aix en Provence ?

J’ai regardé cette date quand le calendrier est sorti. On retournera à Aix assez tôt dans la saison. Tant mieux, car c’est un événement qui m’anime, mais je ne vais pas jouer mes matches selon l’équipe rencontrée. Je serai néanmoins heureux de revoir mes anciens coéquipiers et quelques amis.

Après avoir vu le club monter en Pro D2, vos objectifs sont-ils le maintien ou plus haut, donc les barrages ?

Cette saison doit être prise avec une grande humilité et est compliquée pour les clubs qui montent. Si on arrive à se maintenir, ce sera déjà une grande saison pour nous.

Propos recueillis par Kevin Thube

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi