mercredi 24 juillet 2024

Andreas Palicka (PSG) : « On attend beaucoup de moi »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Arrivé cet été au Paris Saint-Germain, Andreas Palicka, vainqueur de la Ligue des Champions en 2010 et 2012 avec Kiel, n’a pas manqué d’apporter son expérience au groupe parisien. Complètement adapté à la vie parisienne, le gardien suédois veut maintenant continuer à s’inscrire dans la durée avec Paris. Entretien pour Handball magazine et Le Quotidien du Sport.

Comment allez-vous ?

Tout va bien. J’ai été un peu malade à mon retour du Mondial, mais j’ai pu récupérer tranquillement pour attaquer cette deuxième partie de saison avec le Paris Saint-Germain.

Est-ce toujours simple d’enchaîner les objectifs avec son club après une compétition internationale malgré l’expérience qui est la vôtre ?

Il ne faut pas se mentir. C’est toujours difficile de se remettre en route quand on revient dans son club. On ne sait jamais comment physiquement on va répondre. Un tournoi, que ce soit un Mondial ou un Euro, c’est toujours dur à encaisser dans une saison. Il y a le corps, mais aussi le mental qui doivent encaisser ce mois intense de compétition. Ce n’est qu’une fois en club que l’on peut juger de sa capacité à rebondir.

Cela se vérifie souvent par des blessures et des joueurs absents. Pour notre premier match à Chartres, en Coupe de France, on avait beaucoup d’absences et on a connu un match compliqué (37-35). Il y a de la fatigue. C’est pareil pour tout le monde. Pour moi, c’était spécial cette année. Je suis nouveau au PSG. Je suis arrivé l’été dernier. Et mon expérience me fait dire que l’on attend beaucoup de moi. C’est normal. Mais cela participe à mon développement personnel.

« Je sais qu’on attend beaucoup de moi »

Vous sentez-vous comme un jeune joueur depuis que vous êtes arrivé au PSG, malgré votre expérience et vos 36 ans ?

(Sourire) Venir à Paris, c’était une grande décision. Je savais que cela pouvait me permettre de renouer avec des sensations oubliées. Je découvre un nouveau système avec une nouvelle méthode d’entraînement et un coach espagnol. C’était intéressant et très motivant de venir pour continuer à progresser et apprendre des choses nouvelles. C’est important de savoir repousser ses limites pour toujours apprendre.

Je veux toujours apprendre et continuer à progresser. Je suis dans un nouvel environnement que j’apprends à dompter. C’est une chance de représenter ce grand club qu’est le PSG. C’était une opportunité incroyable. C’est bien de voir qu’à 36 ans je peux encore me surprendre.

Comment jugez-vous le niveau du championnat de France ?

Je suis agréablement surpris. La StarLigue est vraiment forte. C’est un handball différent de celui que j’ai pu connaître en Bundesliga. Chaque équipe se donne à 100%. Il faut une grosse débauche d’énergie pour gagner un match. Chaque formation possède des joueurs de talent, mais aussi des joueurs prêts physiquement. Il y a une grande densité physique. Il y a de grands joueurs.

Etes-vous heureux à Paris ?

Ma vie, ici, est fantastique. Cela ne fait que six mois, mais je suis heureux de voir mon adaptation à une nouvelle culture, une nouvelle langue, un nouveau club… Tout n’est pas simple, mais cela m’inspire au quotidien. Je cherche à donner le meilleur de moi pour être complètement intégré ; Je suis heureux.

Je peux le dire ; Je suis sûr que cela va se vérifier sur le terrain avec les résultats. Au départ, j’étais un peu effrayé pour mes enfants. Tout est allé très vite. Partir d’Allemagne, où ils étaient comme chez eux, pour un nouveau pays et une grosse ville comme Paris. C’était effrayant. Mais l’acclimatation se passe encore mieux que je ne pouvais l’espérer. Tout est parfait. Je ne pouvais rêver mieux. On n’a plus qu’à aller de l’avant pour en profiter un maximum maintenant. On veut vivre l’expérience parisienne à fond.

Andreas Palicka veut tout gagner avec le PSG

Etes-vous prêt à réussir à tout gagner avec le PSG cette saison ?

(Sourire) Quand on décide de venir jouer au PSG, c’est forcément pour espérer viser la victoire à chaque fois. Je suis un joueur qui a eu cette chance de toujours pouvoir jouer la gagne à chaque fois. Le PSG vise forcément les plus grands titres. On est focalisé sur notre travail au quotidien pour réussir cela. Chaque joueur doit maintenant travailler pour être au meilleur de sa forme et tout faire pour gagner les matches décisifs. On a une grande équipe. Nous avons encore des choses à jouer cette saison. On va se donner à fond sur le terrain pour ne pas avoir de regrets.

Avec la Ligue des Champions à l’horizon…

(Sourire) Tout le monde y pense forcément. Mais la Ligue des Champions est une compétition à part. Beaucoup d’équipes peuvent la remporter. On travaille dur pour réussir cet objectif. Mais il faut aussi faire preuve d’humilité. On va donner le meilleur de nous-mêmes et avancer par étapes. On est dans une bonne position jusqu’à présent dans la phase de groupes, mais le chemin est encore long. Il faut travailler durement pour faire de ce rêve une réalité.

Le fait de voir Nikola Karabatic et votre entraîneur, Raul Gonzalez, continuer les prochaines saisons avec vous, est-ce une bonne nouvelle ?

Forcément ! On a la possibilité de construire quelque chose de solide pour les années à venir. C’est déjà un plaisir de continuer une année de plus avec Nikola. Je l’avais déjà connu lors de ma première année professionnelle du côté de Kiel, en 2008. Il est pour moi le plus grand joueur de tous les temps. Il sait emmener tout le monde dans son sillage pour aller viser la victoire à chaque fois. C’est aussi une personne exceptionnelle.

C’est important de l’avoir avec nous. Cela donne une sécurité pour l’avenir. Tout comme le fait de continuer avec Raul (Gonzalez). On peut travailler sereinement. Je vais pouvoir encore développer mon jeu à son contact. Ce sont de bonnes décisions pour le club.

Sous contrat jusqu’en 2024, espérez-vous aller plus loin avec le PSG ?

C’est forcément une discussion que l’on aura le moment venu. Représenter Paris est une fantastique opportunité. Mais on aura le temps d’y penser (sourire).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi