samedi 28 janvier 2023

Arsenal, l’anti PSG, en route vers le titre ? Là-bas, les passes inutiles n’existent pas

À lire

Plus de 20 ans après leur dernier sacre en championnat, les canonniers ont été brillants sur le terrain des Spurs. Symbole plus que croustillant, Arsenal met fin à une série de 9 ans sans victoire chez son voisin.

2-0, une victoire sans trembler ou presque pour Arsenal qui catapulte Tottenham en plein vol. Les joueurs d’Arteta ont réalisé une très belle première période et confirmé leur main mise sur le championnat. En véritable rouleau compresseur, les canons ont fusé de toute part sur la cage du pauvre Hugo Lloris.

Dès les premières minutes, les Gunners ont pris un grand plaisir à se mettre dans la peau du leader. Les coéquipiers de Saka ont mis la pression d’entrée sur leur ennemi juré. En jambes, avec beaucoup de passes entre les lignes et des espaces exploités à merveille dans les couloirs, Arsenal a brillé. Plus entreprenant, le onze des rouges et blancs ont été logiquement récompensés au quart d’heure de jeu.

Sur un nouveau déboulé côté droit, Saka frappe fort sur Lloris qui dévie le ballon dans son propre but. Certains diront que c’est une boulette de l’ancien champion du Monde. D’autres, plaideront la faute de main involontaire. Il faut dire que Sessegnon dévie le ballon du genou ce qui surprend le gardien des Spurs.

Une première mi-temps de feu pour Arsenal

Pour Arsenal, c’est une ouverture du score très intéressante qui ne s’arrête pas là. En effet, les Gunners appuient sur l’accélérateur avec une bonne méthode, tel un mode d’emploi qui s’applique tout seul. En outre, Partey est le meilleur joueur de cette première mi-temps. Le milieu en poste 6 éclabousse de son talent la relance londonienne.

Partey en récupérateur s’est mué en distributeur du jeu des londoniens. En l’occurrence, avec sa grande liberté, le numéro 5 a proposé tout son talent au service de son club. Son excellent début de match aurait pu être récompensé par un but. Le coup de canon qu’il dépose sur le poteau de Lloris méritait mieux.

À 30 mètres, Trapey tente sa chance de loin sur une volée merveilleuse, battu, Lloris a eu son poteau comme sauveur. C’est pourquoi, les Gunners sont premiers de la Premier League. Sur toutes les lignes, Arsenal atomise Tottenham perdu sur son terrain. Les Spurs sont incapables de suivre le rythme et d’aligner les 3 passes de suite.

Grâce à son pressing, les Gunners ont récupéré plus d’une dizaine de ballons dans les trente derniers mètres des Spurs. Odegaard a toute la liberté pour se positionner en soutien de Nketiah ou de Trapey sur les tâches défensives. L’ancien joueur du Real Madrid rayonne depuis son transfert chez les Gunners et la prise en main d’Arteta.

Odegaard crucifie Tottenham dans un match à sens unique

Odegaard est dans le top 3 des meilleurs joueurs d’Arsenal cette saison. L’ancien joueur du Real Madrid cartonne dans un club qui lui a donné les clefs de la maison. En effet, Odegaard présente un bilan exceptionnel en terme d’implication dans le jeu.

À 24 ans, le Norvégien a enfin pris en main sa carrière avec un club qui lui va si bien. C’est pourquoi Arsenal a misé sur lui. Le jeune milieu de terrain va concrétiser son emprise sur le jeu et le match avec une frappe du gauche léchée au ras du poteau de Lloris. 2-0, nous sommes à la 36ème minute. Odegaard a tué les Spurs, Arsenal a achevé sans aucun doute la course au titre.

À la mi-temps, les Gunners sont seuls sur le terrain et Tottenham est complètement perdu. En l’occurrence, la deuxième mi-temps pouvait sonnée comme une bis repetita mais Tottenham dans sa fierté a réagi tant bien que mal.

Arsenal résiste en seconde mi-temps et reste serein

Le match étant presque plié à la mi-temps. Arsenal a laissé Tottenham prendre le match en main. Une stratégie risquée tant les Spurs ont essayé de marquer rapidement le troisième but de la rencontre qui aurait pu tout changer. Ce ne sera jamais le cas pour les joueurs de Conte.

Un autre joueur de la colonne vertébrale des Gunners est sorti de son sommeil pour se transformer en rempart. Le portier Ramsdale s’est opposé aux deux grandes occasions des Spurs : Kane à la 51ème minute puis un peu plus tard, Sessegnon. Le latéral sur la gauche croise sa frappe et Ramsdale met son pied en opposition.

Ce sont les deux plus grandes occasions des Spurs. Ensuite, les Gunners reprennent la main pour éteindre l’espoir des Spurs de revenir dans la rencontre. Des passes entre les lignes, des circuits préférentiels entre les latéraux et les milieux qui déstabilisent un bloc équipe de Tottenham à l’agonie.

Comme sur le deuxième but d’Odgaard, les Gunners ont brillé par cette qualité dans les passes et la volonté de toujours jouer vers l’avant. C’est simple, à Arsenal, les passes inutiles n’existent pas. Avec 8 points d’avance sur City, Arteta a son destin entre ses pieds. De plus, les pensionnaires de l’Emirates Stadium peuvent éliminer United de la course au titre dimanche prochain.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi