mardi 11 mai 2021

Arthur Vincent : le nouveau phénomène salué par ses pairs

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le centre international français du MHR Arthur Vincent (9 sélections) est, à 21 ans, Loué pour ses qualités de joueur et humaines.

Xavier Garbajosa : « Arthur Vincent peut encore progresser »

« Arthur est un garçon très mature et très précoce. Autant physiquement qu’intellectuellement. Il vient de Mauguio, un petit club à côté de Montpellier. Je sentais qu’il était important de lui attribuer ces responsabilités de capitaine en tant qu’enfant du club. On ne donne pas un capitanat à un joueur si on a le sentiment qu’il n’est pas capable de l’endosser.

Il avait été capitaine avec les moins de 20 ans. C’est donc quelqu’un qui avait déjà rempli la mission et plutôt bien puisqu’il a été champion du monde dans cette catégorie. Il a des qualités, mais il a encore besoin de progresser. Arthur Vincent a besoin de travailler encore en gagnant en expérience. Il n’y a que le temps qui va lui permettre de grandir. Au-delà de ses qualités physiques et rugbystiques, il a aussi des qualités humaines importantes ».

Son ex-entraîneur à Montpellier qui lui a attribué le brassard de capitaine

Sébastien Piqueronies : « Une vraie éponge »

« C’est un garçon très déterminé. Il dispose de cette faculté exceptionnelle d’optimiser toutes ses ressources. Il profite à chaque fois de chaque nouvel environnement. Arthur Vincent se bonifie d’étape en étape. C’est une vraie éponge. Il est l’incarnation de l’optimisation de ses ressources. Je ne suis pas surpris de son évolution. Elle vient valoriser un chemin plein de détermination et d’état d’esprit sain. Arthur est quelqu’un d’ambitieux, mais humble. C’est un travailleur exigeant, mais il est ouvert aussi sur les autres. Il est un super compromis des valeurs de notre rugby ».

Son ex-entraîneur en U20

Aurélie Bellezza : «Il n’oublie pas d’où il vient »

« J’ai eu Arthur entre ses 6 et ses 9 ans. Ce petit garçon était comme il est aujourd’hui : très gentil, il avait des capacités par rapport à certains autres enfants. Il était toujours à l’écoute. Arthur-Vincent jouait pour ses copains. Il n’aimait pas perdre (rires). Il était très mauvais perdant. Mais il prenait toujours la défaite pour lui.

Ce n’était jamais la faute du copain. Pour lui, si ses copains n’y arrivaient pas, c’est qu’il ne les aidait pas assez. C’est une belle personne. Il pense en premier aux gens qu’il y a autour et après à lui. Il s’arrête très souvent à Mauguio. Cette année, j’étais dirigeante des cadets. Depuis l’an dernier, c’est le parrain de mon équipe.

L’an dernier, les jeunes ont fait un calendrier pour qu’ils puissent le vendre. Arthur est venu sur la photo d’équipe. Dès qu’il ne joue pas, il passe voir les gens à Mauguio. On a fait un tournoi en début d’année. Il est venu remettre un trophée. Il a passé une heure ou deux à faire des photos avec les petits. Dès qu’il peut amener quelque chose, il le fait. Il a laissé des messages aux petits quand il a été sélectionné en équipe de France. Son club de Mauguio est profondément ancré en lui ».

Sa première éducatrice au RC Mauguio Carnon Pays d’Or

Benoît Paillaugue : « Arthur Vincent montre l’exemple sur le terrain »

« C’est un enfant du club. Il est arrivé de Mauguio très jeune au MHR. Il a gravi les échelons naturellement à une vitesse assez folle. Cela fait quelques années qu’il s’entraîne avec nous. En moins de trois ans, il est devenu un titulaire indiscutable.

Il a même été désigné capitaine de l’équipe en début de saison. Cela montre le talent et l’abnégation de ce garçon. En plus d’être un très bon joueur, c’est quelqu’un qui a la tête sur les épaules. Il est très mâture pour son âge. Il a une grande force de caractère. Je crois qu’il a été capitaine

aussi dans les catégories jeunes en équipe de France. En lui confiant le brassard, l’entraîneur lui a accordé sa confiance. Il a pensé qu’il avait les épaules pour endosser ce rôle. Arthur est aussi quelqu’un d’intelligent. Ce n’est pas une personne qui parle beaucoup dans la semaine. Il montre davantage l’exemple sur le terrain.

Il se donne toujours à fond. Arthur-Vincent travaille beaucoup. Sur la prise de parole, cela viendra avec le temps. Arthur-Vincent sait aussi faire la part des choses. Son début de saison n’a pas été évident. Il a tout récolté d’un coup au cours d’une saison compliquée pour nous.

Arthur avait pas mal de pression. « PSA »lui a enlevé le capitanat à un moment donné car il devait se recentrer sur lui et sur les échéances qui allaient arriver en équipe de France. Il l’a rendu à Fulgence Ouedraogo car on joue le maintien et pour lui cela faisait beaucoup. Arthur-Vincent a eu ce vécu en tant que capitaine en un temps éclair ce qui va lui servir pour le reste de sa carrière. Il va encore engranger de la maturité et de l’expérience ».

Son équipier à Montpellier

Gabin Villière : « En défense, Arthur Vincent est impeccable »

« Arthur est un joueur plutôt jeune. Malgré tout, il a déjà une grosse expérience et un gros bagage par rapport à ses 21 ans. Il est propre et bosseur. Il est clairement dans les clous du haut niveau. Et surtout pour progresser à ce niveau. Pourtant, à son jeune âge, on note qu’en club comme en équipe de France, il est largement à la hauteur des attentes. Il montre de belles choses. On a tous des axes de progression même quand on est au plus haut niveau. Arthur Vincent sait créer des situations en attaque. En défense, il est impeccable. C’est quelqu’un de bien sur et en dehors du terrain. Il est largement en avance par rapport aux standards ».

Son équipier en équipe de France

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img