samedi 8 octobre 2022

Baptiste Pesenti (Racing 92) : « J’ai rejoint un club qui veut gagner »

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

En tournée en Australie avec les Bleus lorsque son transfert a été officialisé. Après cinq saisons à Pau, le 2ème ligne international, Baptiste Pesenti aborde, à 24 ans, un nouveau virage important de sa carrière après une saison compliquée par la crise de la Covid, ses allers-retours sans jouer avec le groupe France et la suspension due à son carton rouge face au Stade Français. Entretien pour Le Quotidien du Sport et Rugby Magazine.

Comment abordez-vous ce transfert vers le Racing 92 ?

C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans ma carrière et je suis vraiment très impatient de le vivre, motivé à 200% pour débuter cette saison avec le Racing.

Qu’a changé cette tournée en Australie avec le groupe France pour vous ?

Elle a changé pas mal de choses parce que j’y ai vécu beaucoup d’émotions de toutes sortes, positives surtout, mais aussi négatives. Elle a été remplie de surprises, notamment ce transfert vers le Racing qui s’est concrétisé pendant cette tournée qui, individuellement, a été pleine de rebondissements. Collectivement, les performances sportives ont été très encourageantes et pleines de promesses. Nous avons su challenger pour passer très proche de l’exploit.

« C’est une étape que mon changement de club doit valider pour me permettre de bousculer la hiérarchie »

Se retrouver au bout du monde avec les Bleus tout en négociant un changement de club, était-ce un objectif pour vous en début de saison ?

Cela fait longtemps que j’ai l’ambition des Bleus. J’ai été surpris lorsque j’ai été appelé dans la liste, car je ne m’y attendais franchement pas mais, au fond de moi, ça faisait partie de mes objectifs.

Aujourd’hui, avec quatre capes internationales, je ne me sens pas encore totalement dans la peau d’un international en puissance car la concurrence est rude. Disons que c’est une étape que mon changement de club doit valider pour me permettre de m’affirmer, montrer que je suis présent pour bousculer la hiérarchie. J’ai les cartes en mains.

Quelles ambitions aura le Racing 92 cette saison ?

Elles sont forcément très élevées dans un club qui a besoin de titres. C’est aussi ça qui m’excite dans ce challenge : la gagne ! J’ai beaucoup appris à la Section paloise, avec mes quatre sélections, j’arrive à un stade où j’ai envie de continuer ma progression. Le Racing est le club idéal pour ça.

Baptiste Pesenti garde un état d’esprit très positif

Justement, pour devenir international et être désiré par les meilleurs clubs du Top 14, quel a été l’axe de votre progression ?

La confiance en soi ! Au début de ma carrière, j’avais du mal à croire en mes possibilités. J’étais trop dépendant du regard des autres, trop impacté par les décisions de mes coachs.

J’ai travaillé sur moi pour gagner en confiance et je m’aperçois qu’en sport collectif aussi, il faut essayer de garder tout le temps cet état d’esprit positif, pour soi, mais aussi pour le groupe. Je l’ai vu en Australie, le sport du très haut niveau, c’est dans la tête. Il ne faut pas se brouiller l’esprit avec des pensées négatives.

Vous passez du Béarn à la Capitale, vous attendez-vous aussi à un changement de vie radical ?

Oui, forcément, et c’est aussi ça qui me plait, cette nouvelle expérience. J’ai déjà pas mal bougé depuis ma Franche-Comté natale pour rejoindre Montpellier, passer de la campagne à la mer, puis à la montagne à Pau. Arriver à Paris ne me fait pas peur, au contraire, ça me motive car je suis en quête d’expérience.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi