mercredi 28 février 2024

Basket : Dream Team USA, une équipe de légende née en 1988 !

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Considérée comme la plus grande équipe de tous les temps aujourd’hui encore la Dream Team américaine a fait rêver le monde et de nombreuses générations à travers son odyssée lors des Jeux Olympiques de 1992.

La Dream Team de 1992, la vraie, l’unique, a été en lévitation à Barcelone lors des Jeux Olympiques. Mais pour mieux comprendre son excellence, son universalité, il faut remonter à sa genèse. Les Jeux Olympiques étaient originellement l’apanage des basketteurs universitaires américains. Les Jeux de 1988 (à Séoul) ont marqué un tournant.

Une défaite des Etats-Unis aussi surprise qu’historique et politique contre l’URSS (82 à 76 en demi-finales) lors des JO en Corée du Sud ont changé la donne et ouvert une nouvelle voie, celle d’envoyer (enfin) des joueurs professionnels issus des franchises NBA.

Avec pour résultat de faire ériger la plus grande équipe de tous les temps, tous sports confondus, quatre ans plus tard, à Barcelone.

Dans cette équipe de rêve, deux grandes générations de l’histoire se sont parfaitement combinées : Larry Bird, Magic Johnson, Scottie Pippen, Karl Malone, Patrick Ewing, Charles Barkley, Chris Mullin, Clyde Drexler, David Robinson, John Stockton, Christian Laettner seul joueur universitaire de cette hallucinante armada, sans oublier son altesse Michael Jordan. Pour l’anecdote, l’icône des Bulls aurait pu ne pas en être. Il a fallu beaucoup d’efforts pour convaincre la star de venir, lui qui préférait passer ses étés sur les greens de golf.

MJ a failli ne pas connaître la Dream Team !

George Eddy qui commentait les JO pour Canal+ ne tarit pas d’éloges sur cette équipe de Galactiques :

« Tout le monde a dit que c’était la seule véritable Dream Team car elle a été la première. Elle a été formée avec ce croisement de générations où certains meilleurs joueurs de l’histoire se sont retrouvés.

C’étaient les « Bird Magic » croisés avec la génération Jordan/Pippen et les autres. Pratiquement tous ces joueurs se sont retrouvés intronisés Hall of Fame à part Christian Laettner. C’était la première fois qu’on voyait les joueurs NBA aux JO. Forcément un moment exceptionnel.

Ajouté à cela, ce croisement de joueurs générationnels fantastiques, ce qui a donné cette Dream Team. A partir de 1994, il y a eu de très grands joueurs dans ce Team USA, mais ce n’était pas la crème de la crème que représentait 1992 ». David Cozette commentait lui pour Eurosport en cabine à Paris :

« Les Etats-Unis n’avaient pas remporté le titre olympique en 1988 lors de l’édition précédente. Ils avaient été battus également lors des Mondiaux de 1990 (3èmes en Argentine, Ndlr). En 1992, cela reste à jamais une équipe légendaire tout simplement car elle était représentée par de véritables icônes. Ceux qui formaient cette équipe n’étaient pas seulement les meilleurs joueurs de leur époque, ils figuraient aussi parmi les meilleurs de tous les temps ».

Un mythe qui nait en 1988 après la défaite contre la France

Quelques jours après la déculottée infligée aux Français à Monaco (111-71) en match de préparation, la Dream Team lançait à Barcelone les fondations de son mythe : « C’est la vraie seule Dream Team qu’il y ait eue. C’était la première fois qu’ils envoyaient les stars NBA. C’était juste abominable ! (sic) Une vraie équipe All-Stars.

Et comme c’était la première fois, cela avait eu un impact incroyable. A Monaco, face à cette Dream Team, l’équipe de France semblat démobilisé. Elle n’était pas qualifiée pour les Jeux. Cela avait permis aux joueurs français de se mesurer à une équipe qui restera comme la meilleure de tous les temps »

confie Jacques Monclar. Et le consultant BeIN Sport de mesurer l’impact planétaire généré par cette équipe américaine : « Elle avait déclenché la « hype » du basket aux JO. Cela avait permis aussi la découverte de certains grands talents en Europe avec Kukoc, Petrovic…. ».

Lors des JO de Barcelone, cette Dream Team a écrasé la Croatie en finale (117 à 85). Après avoir survolé sa phase de poule, cette équipe de rêve a passé à la moulinette Porto Rico en quarts (115 à 77), la Lituanie en demi (127 à 76), avant de ridiculiser la pourtant talentueuse Croatie donc en finale.

La Dream Team 92 reste la meilleure de l’Histoire

Cette équipe unique a remporté la médaille d’or en gagnant tous ses matches avec un écart moyen de 43,75 points ! Jugée comme la plus grande formation de tous les temps, cette équipe est entrée au Hall of Fame en août 2010 (Pippen et Malone ont été intronisés le même jour).

A Atlanta, en 1996, les Américains ont conservé leur titre. Barkley, Malone, Pippen, Stockton, Robinson, étaient encore présents. Mais déjà cette équipe US ne dégageait pas une domination aussi criante qu’en 1992. Place à Tokyo désormais et quand on s’attarde sur la pré-liste des 57 joueurs américains, cela fait froid dans le dos.

La fédération américaine a décidé d’envoyer l’artillerie lourde après la défaite en quarts de la Coupe du Monde 2019 contre la France (79-89). On y retrouve notamment Bam Adebayo (Heat), Bradley Beal (Wizards), Devin Booker (Suns), Stephen Curry (Warriors), Anthony Davis (Lakers), Kevin Durant (Nets), James Harden (Nets), Kyrie Irving (Nets), LeBron James (Lakers), Kawhi Leonard (Clippers), Damian Lillard (Blazers), Jayson Tatum (Celtics), Russell Westbrook (Wizards), Jrue Holiday (Bucks) ou Zion Williamson (Pelicans) !

« Quoi qu’elle fasse, cette sélection ne sera jamais à la hauteur de cette Dream Team de 1992 qui reste unique. Et ce même si on assiste au retour des plus grandes stars de la NBA au Japon. Cela avait été déjà le cas à Pékin en 2008 (vainqueur de l’Espagne en finale, 118 à 107, Ndlr). Cette équipe américaine était déjà très forte. En Chine, c’est l’équipe américaine de Kobe Bryant, LeBron James, une formation déjà monstrueuse. La Dream Team, il y en a qu’une à jamais » conclue David Cozette.

Pas de quoi néanmoins rassurer les futurs adversaires de Team USA…

Ne manquez pas le magazine France Basket, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi