mardi 4 octobre 2022

Bernard Faure : « Deux buvards qui seront choisis pour aller en NBA »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le sélectionneur, Bernard Faure qui a vu passer ces deux prodiges en U16 leur prédit, si tout se passe comme prévu, un avenir radieux.

Pouvez-vous nous parler du potentiel respectif de Victor et Ousmane ?

Ils sont tous les deux un peu hors-norme. Victor l’est sur tous les plans : physique, morphologique et humain. Il est très mature. Il est extraordinaire. Je l’ai eu à l’Euro U16 (médaille d’argent en 2019, Ndlr). Depuis, il s’est bonifié et se bonifie dans la compétition avec un niveau qui monte toujours. C’est rare et remarquable.

Il lui reste encore du travail athlétique à faire car il est encore très jeune. Cela fait quinze ans que je suis sur les terrains européens et mondiaux. J’ai très rarement vu quelqu’un comme lui. On ne peut le comparer à personne. Ce serait lui mettre des limites. A l’avenir, on comparera peut-être des joueurs à Victor par contre !

Mais voir quelqu’un de cette taille, aussi délié et capable de jouer aussi loin du cercle, je ne trouve pas d’équivalent. J’ai vu passer des jeunes en U16 qui sont actuellement en NBA, mais Victor ne ressemble vraiment à personne. Après, rien n’est acquis. Mais il a tous les atouts pour aller où il veut. Ousmane, lui, c’est un peu différent.

C’est un arrière de grande taille (2m06). Il est adroit, capable de se créer son tir, de jouer pour les autres. Victor a un bagage technique large. Il a par contre pas mal de progrès à faire défensivement et athlétiquement. Cependant, il est travailleur. Il aime prendre des responsabilités. Tous les deux sont pour moi des joueurs leaders.

Bernard Faure adoube Victor Wembanyama

Y en a-t-il un qui a un temps d’avance sur l’autre ?

Victor a surtout un temps d’avance par le fait qu’il fait 2m20. Sur la planète, il y en a très peu. A 2m06, dans le basket c’est plus courant. Ils ne sont pas sur les mêmes postes non plus. La concurrence sur les postes arrière est plus forte aussi pour Ousmane.

Mais il ira à un certain niveau, c’est évident. Il n’ira peut-être pas aussi haut que Victor car il est moins hors-norme que lui de par sa morphologie, mais Ousmane a un toucher indéniable. Tous les deux sont des buvards. On leur donne des infos et ils les restituent sur le terrain. C’est la preuve qu’ils seront des joueurs de haut niveau. Ils sont entraînables (sic) et se transforment très vite.

« Même en NBA des joueurs de 2m20 avec les qualités de victor, il n’y en a pas énormément »

Comment voyez-vous leur carrière respective ?

C’est toujours difficile à dire. Il y a plein de chemins pour arriver à haut niveau. Il faut essayer surtout de ne pas se perdre. Beaucoup de gens gravitent aussi autour de ces jeunes joueurs. Ces deux joueurs ont quand même la chance d’avoir une famille assez stable autour d’eux. Mais, par le passé, certains, même avec cette chance, ont pu s’égarer et se perdre.

Quand on voit les contrats proposés, on peut perdre la raison assez vite. Alors attention ! Ousmane a fait le cursus complet au Pole France. Il a ensuite décidé d’aller dans la Ligue australienne pour être exposé pour la NBA, là où il veut aller.

Victor, lui, a fait le choix de rester dans son club formateur de Nanterre en passant chez nous par le Pole. Il a maintenant décidé de faire l’Euroligue l’an prochain avec l’ASVEL. C’est une bonne chose car il fallait qu’il bouge cette année. Pour ces deux-là, sauf blessure, là où ils passeront ils y arriveront. Je ne suis pas trop au fait de ces choses. Mais Victor est annoncé 1er tour de draft en 2023.

Ils seront tous les deux à la draft c’est certain et même certainement choisis pour aller en NBA. Si des gens viennent vous chercher, ce n’est pas pour vous mettre sur un banc… Même en NBA des joueurs de 2m20 avec les qualités de Victor, il n’y en a pas énormément. Ce qui va se passer pour les deux dans les deux ans à venir, sera crucial. Pour l’instant, tous les clignotants sont au vert.

Bernard Faure adoube Victor Wembanyama. Son interview dans France Basket.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi