mardi 4 octobre 2022

Bourg-en-Bresse a de l’ambition mais ne veut plus faire l’ascenseur

À lire

Vainqueur du Nationale (26-16 contre Narbonne en finale), Bourg-en-Bresse est de retour en Pro D2 et compte bien ne pas revivre le même traumatisme qu’en 2018/2019 avec une descente alors que le club totalisait 60 points.

Le promu Bourg-en-Bresse s’avance cette saison en Pro D2 avec une envie de marquer l’histoire du club. En effet, l’équipe de Johann Boulanger n’a jamais réussi dans toute son histoire à se maintenir au sein de la deuxième division, ils en sont déjà à trois essais pour trois échecs. Une quatrième chance s’offre à eux, c’est logiquement qu’ils vont tenter de la saisir :

« L’ambition du club serait de réussir à se maintenir en Pro D2, il est important de pas s’enflammer et de ne pas vouloir brûler les étapes. De plus, réussir à le faire serait quelque chose d’historique pour le club car il n’a jamais réussi la prouesse de se maintenir après une montée en Pro D2. C’est notre quatrième montée déjà, et on est descendu trois fois ! ».

Avec une équipe qui part avant ce début de championnat avec l’étiquette de petit Poucet, il va falloir trouver d’autres leviers et ça le coach en est totalement conscient.

« Cette identité club est le plus important pour nous. Il faut montrer qui on veut être à nos adversaires, montrer une belle attitude pour que notre public puisse être fier de nous. L’état d’esprit et l’identité club sont primordiaux selon moi ».

L’entraîneur principal en charge des trois-quarts souhaite voir des hommes qui ne rechignent pas à la tâche, qui travaillent, qui possèdent un état d’esprit irréprochable. Ce qui peut permettre de réduire l’écart durant un match. L’obtention du maintien passera par là.

Bourg-en-Bresse n’a jamais réussi à se maintenir après une montée

Le club a décidé d’engager des joueurs d’expérience, c’est pour ça que 13 nouveaux joueurs ont rejoint l’USBPA pour ramener de l’expérience. Il vaut mieux avoir des joueurs fiables à des postes clés, sans pour autant négliger l’utilisation de jeunes joueurs même pour un promu.

« C’était un choix de l’équipe de vouloir renforcer l’effectif. Le renforcer avec des joueurs qui ont connu la Pro D2 ou le niveau supérieur au Nationale ailleurs. Par exemple l’arrivée du talonneur Elia Elia en provenance des Harlequins.

On a voulu avec ses 13 joueurs améliorer l’effectif à des postes ciblés, avec des joueurs ayant une maîtrise de leurs postes plus sécurisante. Ils connaissent très bien leurs rôles. Dans cet ajout d’expérience, on a quand même voulu ramener du panache et de l’insouciance avec quelques jeunes qui nous semblent pouvoir atteindre le niveau Pro D2 rapidement ».

La ville de Bourg-en-Bresse ne peut qu’être contente d’avoir des clubs de sports dans l’élite. Les Bressans pourront compter sur un public présent malgré la présence du club de basket en Betclic Elite. Le coach en parle comme une richesse et non pas comme un handicap.

« Nous ne le prenons pas mal, je trouve au contraire que c’est une richesse pour la ville d’avoir un club de basket en Pro A et un club de rugby en Pro D2 et un club de foot en National. Cela montre la dynamique de la ville  ». Il n’y a plus qu’à y rester !

Thomas Berthelot

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi