vendredi 14 juin 2024

Coupe du Monde de rugby : pourquoi le XV de France peut imiter les Bleus de 1998

À lire

L’équipe de France a déjà disputé trois finales de coupe du monde. Cette année, à domicile, les partenaires d’Antoine Dupont ont l’occasion d’entrer dans l’histoire en décrochant (enfin) le titre.

Depuis l’entrée en fonction de Fabien Galthié en 2019, les Bleus ont battu les Blacks un soir d’automne et ils ont décroché le dixième Grand Chelem de l’histoire du rugby français en 2022. Malgré leur logique défaite en Irlande lors du dernier Tournoi, les Français se présentent au Mondial avec un parcours quasiment sans faute depuis trois ans et avec l’étiquette de favoris.

Une étiquette qu’ils devraient bien gérer selon Marie Sempéré, consultante France Télévisions : « Il y a une forte attente, mais on a les joueurs pour résister à cette pression. Ils sont jeunes, mais ils sont habitués à disputer des matches à forte pression, la plupart ont déjà été champions de France, champions d’Europe et même champions du monde U20. »

Cette génération n’a peur de rien. Depuis les sélections de jeunes, ils battent les meilleures nations et ne font donc plus de complexes. Avec cette mentalité positive, ils ont décroché deux titres consécutifs de champions du monde U20 et ils n’ont pas été submergés par la pression lorsqu’ils ont affronté et battu les Néo-Zélandais en 2021 au Stade de France.

« La France a tout, l’état d’esprit, une génération dorée, des joueurs qui refusent la défaite »

Malgré les bons résultats des Français et la confiance accumulée, le parcours vers le titre Mondial ne sera pas simple, les grosses nations seront également prêtes, notamment l’Irlande qui a pris un ascendant psychologique sur les Bleus en s’imposant logiquement dans le Tournoi :

« Oui, mais le match avait lieu en Irlande, là il sera en France et ce n’est pas du tout pareil. Chez elle, l’Irlande est quasiment imprenable, à l’extérieur elle peut avoir des failles, surtout avec l’appui du public pour les Bleus. Les Blacks seront prêts, les Sud-Africains aussi, ils ne vont pas laisser leur titre facilement. Après la claque reçue par le Leinster face à La Rochelle, les Irlandais vont être revanchards. La seule grande inconnue, c’est l’Angleterre » analyse Marie Sempéré avant d’ajouter :

« Mais cela fait longtemps que la France n’avait pas été dans cette position. Elle a tout, l’état d’esprit, une génération dorée, des joueurs qui refusent la défaite. Même quand ils sont mal en point, ils arrivent toujours à s’en sortir. Les joueurs ont aussi l’amour du maillot, ça se ressent à travers les matches, ils mouillent le maillot, et puis la France a un facteur X avec Antoine Dupont. »

Les Bleus d’aujourd’hui ne sont pas plus forts que la génération de 1995 qui termina 3ème et qui était monstrueuse. Elle avait perdu en demi-finale en Afrique du Sud face au pays hôte, espérons qu’Antoine Dupont et ses coéquipiers parviendront, eux aussi, à profiter de l’avantage de jouer à domicile pour s’imposer et offrir au rugby français son premier titre mondial. En tous cas, les Français y croient puisque selon un sondage 75% d’entre eux estiment le XV de France capable de remporter la Coupe du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi