mardi 4 octobre 2022

Damian Penaud (Clermont) : « À choisir, je préfère gagner la Champions cup »

À lire

A 25 ans, Damian Penaud a débuté sa septième saison à Clermont. Champion de France en 2017, vainqueur de la Challenge cup en 2019, le centre international veut regoûter aux joies des titres.

Que vous inspire le départ surprise de Cheslin Kolbe de Toulouse vers Toulon ?

C’est quand même bien que le meilleur joueur du monde reste dans le Top 14. Cela montre qu’il s’agit d’un des meilleurs championnats au monde.

On observe ces dernières années une certaine footballisation du rugby avec des joueurs qui décident de quitter leurs clubs avant la fin de leurs contrats. Ne pensez-vous pas qu’on perd progressivement ce qui faisait l’essence de ce sport ?

Chaque personne est libre de faire comme il le souhaite. Peut-être que les joueurs qui font ça ont des problèmes en interne avec leurs clubs. Je pense qu’il est judicieux de respecter le choix de chacun car on ne sait pas ce qu’il s’est passé. Au final, il n’y en a pas eu beaucoup, à part Ches (Kolbe). Pour le moment, on reste loin de ce qui se fait dans le football, très loin.

« C’est bien que le meilleur joueur du monde (Kolbe) reste dans le top 14 »

Quels sont les axes à améliorer par rapport à la saison dernière ?

Chaque année, tu as toujours quelque chose à apprendre, tout n’est jamais parfait. Les entraînements sont faits pour ça, la pré-saison également. Tous les jours, on s’entraîne, on regarde à la vidéo ce qui ne va pas. C’est une perpétuelle remise en question. Il n’y a pas de secret.

Le Mercato de Clermont a été très calme. Cela sera-t-il suffisant pour remplir les objectifs ?

En effet, on a vécu un Mercato assez calme avec peu d’arrivées, pas beaucoup de départs également. Mais aucune inquiétude, je pense qu’on mise sur une jeunesse qui pousse énormément, sur un centre de formation qui sort des jeunes plus que prometteurs.

C’est clairement un mal pour un bien, qui va profiter au club sur le moyen voire le long terme. Ce sera aussi à nous les plus anciens de les accompagner, de les intégrer et le plus rapidement possible.

La grande Coupe d’Europe reste le seul trophée manquant au palmarès du club. En faites-vous une priorité ?

On a toujours l’ambition de jouer sur les deux tableaux. Après, si demain vous me demandez si je préfère gagner le Brennus ou la Coupe d’Europe, je vais vous répondre la Coupe d’Europe car je l’ai encore jamais gagnée et je pense que c’est quelque chose de magique.

Sur un plan plus personnel, c’est votre septième saison à l’ASM. N’avez-vous pas des envies d’ailleurs ?

Je suis encore sous contrat pendant deux années, je vais donc réaliser mes deux années pleines. On va tenter de rester investi à fond dans le club, essayer d’aller le plus loin possible dans toutes nos compétitions, essayer de ramener des trophées et on verra après. J’aurai tout le temps pour réfléchir à mon avenir et les pistes qui pourront s’offrir à moi…

Propos recueillis par Thomas Berthelot

La version longue de l’interview de Damian Penaud à retrouver dans le rugby mag.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi