jeudi 20 juin 2024

Dika Mem (Barcelone) : « Le PSG ? Ce n’est pas exclu… »

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

A 24 ans, l’arrière droit des Bleus Dika Mem (88 sélections) et du Barça (vainqueur de la Ligue des Champions) est l’un des joueurs les plus demandés de la planète hand malgré un contrat jusqu’en 2024. Au sortir d’une 4ème place frustrante à l’Euro, il s’est confié pour Le Quotidien du Sport et Handball magazine.

Cette 4ème place à l’Euro est-elle digérée ?

Ce n’est pas la meilleure place, mais il faut avancer. On était partis à cet Euro avec un objectif et, au final, on ne l’a pas atteint et on revient même sans médaille. Mais je préfère ne retenir que le positif. On a fait un bon tournoi même s’il a manqué certaines choses pour aller au bout. Ce groupe est de qualité et on est sur le bon chemin. L’état d’esprit et l’envie de gagner sont là. C’est prometteur pour les prochaines compétitions.

Peut-on parler d’échec quand on est champions olympiques et qu’on revient d’un Euro sans médaille ?

Il ne faut pas le cacher, c’est un échec quand il n’y a pas de médaille au bout. Il n’en faut pas moins rester confiant car il y a de bonnes années à venir.

Surtout avec cette génération 96-97 !

Il y a beaucoup de joueurs de cette génération, mais également des plus jeunes de 99 ou 2001 à l’image de Théo Monar. Si on reste avec la même attitude et qu’on règle certaines choses, on est sur la bonne voie.

Dika Mem ne se cache pas derrière la faillite à l’Euro des Experts

En « quarts », vous auriez pu passer à la trappe, en demi, vous auriez pu passer en finale, pour la 3ème place ça se joue également à rien… La meilleure équipe a-t-elle gagné à lafin?

Je le pense. La Suède est l’équipe qui a le mieux géré ses temps faibles. Contre nous, ils ont mal commencé, puis sont revenus et ont gardé le score jusqu’à la fin avec une dernière parade de leur gardien. Le match d’avant, contre la Norvège, ils gagnent dans les cinq dernières minutes. En finale, contre l’Espagne, ils sont menés une bonne partie du match, ils reviennent et gagnent. Ils méritent clairement leur victoire. Ça a été la meilleure équipe sur ce tournoi, mais ça ne veut pas dire que c’est la meilleure équipe du monde (sic). A ce niveau-là, ça se joue sur des détails.

Champion du monde, champion d’Europe, vainqueur de la Ligue des Champions, c’est le seul titre qui vous manquait…

C’est quelque chose que j’avais en tête, mais il y aura d’autres opportunités.

Aucun Français ne figure dans l’équipe type de cet Euro. Trouvez-vous ça juste ?

Je ne regarde pas trop ce genre de choses. C’est leur choix. Après, certains Français l’auraient mérité, ne serait-ce que Karl Konan qui disputait sa première compétition. Je l’aurais choisi comme meilleur défenseur de cet Euro (c’est le Suédois Oscar Bergendahl qui a été choisi, Ndlr).

Le Suédois Jim Gottfridsson a lui été élu meilleur joueur.

Il a fait un gros tournoi. Il a été très bon lors des derniers matches et a emmené son équipe à la victoire.

Une quatrième place et une médaille en chocolat

Vous avez quand même reçu une médaille pour votre 4ème place !

C’est la première fois que c’est le cas. C’est un manque de respect. On n’a pas compris, on pensait qu’ils se trompaient. C’est la médaille en chocolat ! Je ne vais pas la garder, je vais la donner, elle n’a aucune valeur.

L’Espagne a perdu en finale alors qu’elle avait gagné les deux dernières éditions. Avez-vous chambré vos coéquipiers barcelonais ?

Je n’allais pas les chambrer alors qu’ils ont fini devant moi ! En plus, on n’est pas dans ce genre de relation. On se respecte.

Le prochain Mondial aura lieu en 2023 en Pologne et Suède…

Je ne savais pas. J’aime bien les ambiances scandinaves. Ce sont des pays qui aiment beaucoup le handball.

Avez-vous envie de reprendre le flambeau en Bleus lorsque Nikola Karabatic arrêtera, d’en être le taulier ?

Je ne suis pas là pour dire que je vais être le leader. C’est sur le terrain que ça se passe et sur le terrain je prends mes responsabilités, je ne suis pas du genre à les fuir. Je veux juste être le meilleur et je donne le meilleur pour aider l’équipe. Si ça fait de moi un leader, c’est aux autres de le dire.

« J’ai bu beaucoup de lait pour mon bras gauche »

D’où vous vient ce bras magique ?

Il n’y a pas de secret, j’ai juste bu beaucoup de lait ! (rires)

Sous contrat avec Barcelone jusqu’en 2024, on vous annonce dans les plus grands clubs (Aalborg, Veszprem, Kiel, Paris…). Avez-vous pris votre décision ?

Il y a un club au Cameroun qui est en train de se créer donc peut-être là-bas… Plus sérieusement, je ne sais pas du tout, je n’ai pas encore avancé sur le sujet. Je suis sous contrat jusqu’en 2024 avec Barcelone. Je sais que des clubs s’intéressent à moi. On va voir.

Vous avez tout gagné avec le Barça. La tendance est-elle à un départ ?

Pour le moment, je suis à Barcelone et j’y suis bien. A partir du moment où je me sens bien, je n’ai pas de raisons de partir. Mais 2024, c’est encore loin, et il peut se passer beaucoup de choses. Ce qui est sûr, c’est que pour le moment je n’ai eu de discussion directe avec aucun club et je n’ai rien signé. Je suis focus sur ma fin de saison avec le Barça et on verra à ce moment-là.

Est-ce exclu de revenir en France alors que le PSG fait partie des clubs intéressés ?

Non, ce n’est pas exclu. Le championnat français est un très bon championnat. Tout le monde me voit à Paris, mais il n’y a rien de fait ou d’acté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi