vendredi 12 juillet 2024

F1 : les défis de la fin de saison pour Charles Leclerc (Ferrari)

À lire

En pôle au Grand Pris de F1 de Las Vegas et beaucoup mieux depuis quelques semaines, Charles Leclerc vit une fin de saison plutôt haletante pour aider la Scuderia à accrocher une deuxième place au classement des constructeurs.

Le talent de Leclerc suffira t-il à combler le manque de victoires chez Ferrari, alors que la saison 2023 touche à sa fin ? La Scuderia joue le tout pour le tout afin de dépasser Mercedes au classement des constructeurs. Un choix crucial à plusieurs dizaines de millions d’euros pour l’écurie du cheval cabré.

À LIRE AUSSI : le guide F1

Un duel à distance aussi renforcé entre Sainz et Leclerc qui seront toujours présents dans le stand rouge l’an prochain. L’écurie Ferrari profite de cette fin de saison pour tester les améliorations au regard de la saison prochaine. une façon de faire d’ores et déjà des économies sur les investissements de développement sur la voiture de 2024.

Pour cela, Ferrari compte plus que jamais sur Charles Leclerc. Malchanceux au Brésil, le Monégasque a retrouvé beaucoup de technique au volant de sa monoplace. Ce qui lui a permis de signer la pôle à Las Vegas.

Ferrari prépare la bataille pour 2024

Ferrari n’ayant presque plus rien à jouer, l’écurie italienne se prépare pour une lutte plus que serré l’an prochain. En effet, Red Bull devra ralentir le rythme sur le développement de sa voiture. En cause, les restrictions de budget imposée par la F1.

Ce qui provoque un petit vent d’incertitude sur la maîtrise de Red Bull sur sa monoplace. En attendant, la Scuderia Ferrari sait qu’elle peut décrocher une victoire pour l’honneur aux États-Unis. Charles Leclerc est en pôle position devant Verstappen et Russell. De quoi donner une belle bataille dès les premiers tours.

Nul doute que Ferrari jouera la stratégie d’équipe et demandera à Sainz de mettre Leclerc dans les meilleures conditions. Le prince de Monaco s’est montré très à l’aise dans les rues de Las Vegas. Il a démontré sa supériorité technique avec une maîtrise des virages à haute vitesse qui ont fait la différence. Pour Ferrari, ces courses bonus ont l’avantage de préparer le terrain sur une voiture plus performante.

Leclerc veut se racheter de l’abandon au Brésil

En pôle au Brésil, Charles Leclerc a abandonné pendant le tour de formation. La faute à une panne hydraulique sur la voiture. Un désaveu pour le Monégasque qui voulait se rapprocher de Sainz au classement pilote.

Encore raté pour le vice-champion du monde 2021. Cependant, plus vif et rapide, il possède un avantage sur les Red Bull au travers de son pilotage. Pour la première fois, il domine Verstappen dans ce domaine aussi aisément. Bien sûr pour le petit prince monégasque, il faudra lutter contre la vitesse de pointe des Red Bull.

Sauf que Verstappen est seul sur le podium pour le moment. Ce qui permet à Leclerc d’être protégé par Russell qui se jettera dans les roues de Verstappen pour lui chiper la deuxième place. Le pilote Ferrari aura à coeur de profiter de sa pôle position pour oublier le Brésil.

En plus de cela, Leclerc devra réaliser un envol parfait et éviter le patinage du début de course. Le Monégasque sait que le jeu en vaut la chandelle. Avec la pénalité de Sainz (12ème sur la grille). Il peut réaliser un joli coup et gagner encore plus de crédit et marquer la fiabilité de la Scuderia. Vasseur n’en attend pas moins.

À LIRE AUSSI : l’heure de la rédemption chez Ferrari

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi