jeudi 25 avril 2024

Fabrice Santoro : « Le tennis français est en train de remonter la pente »

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

Ancien n°17 mondial, vainqueur de 6 tournois en simple et 24 en double, Fabrice Santoro mise beaucoup sur la nouvelle génération de Français. De là à remporter Roland-Garros…

Que devenez-vous ?

J’ai une partie de mes activités toujours dans le tennis puisque je commente trois mois par an sur BeIN SPORTS et Prime Vidéo. Durant Roland-Garros, j’interviewe des joueurs après les matches sur les deux principaux courts. C’est une mission qui m’est confiée par la Fédération depuis une dizaine d’années. Par ailleurs, je suis passionné de finance et je fais beaucoup de trading, c’est ce qui me prend le plus de temps. 

Jouez-vous toujours un peu ? 

Un petit peu, mais beaucoup, beaucoup moins qu’avant.

Quel regard portez-vous sur le tennis français aujourd’hui ? 

On était dans le creux de la vague les dernières années. On est en train de remonter avec deux, trois, quatre joueurs vraiment prometteurs qui sont déjà bons et qui vont devenir très, très bons.

Vous pensez à qui ?

A Luca Van Assche, Arthur Fils, Arthur Cazaux et des joueurs un peu plus installés comme Ugo Humbert.

Y a-t-il parmi eux un potentiel vainqueur de Roland-Garros ce que la France attend depuis Yannick Noah en 1983 ? 

C’est difficile de les imaginer gagner un Grand Chelem. Il faut dans un premier temps qu’ils se rapprochent de l’élite, du top 20. Je leur souhaite du top 10 (le mieux classé est Ugo Humbert, 18ème, Ndlr). Plus on est en mesure d’affronter les meilleurs et de les battre, plus on a de chances de soulever un Grand Chelem. 

Comment expliquer que la France, qui est un grand pays de tennis, se cherche toujours des têtes d’affiche ? 

Il y a eu de très bonnes générations, malheureusement une génération a buté face à à Federer, Nadal, Djokovic pendant près de 20 ans. Mais il n’y a pas que les Français qui ont coincé contre eux ! Ces trois-là ont tout raflé ou presque. C’est dommage parce qu’on avait vraiment une très belle génération. 

« Alcaraz et Sinner vont dominer les prochaines années »

On a l’impression que tant qu’un Français n’aura pas gagné Roland-Garros, le tennis français sera toujours montré du doigt…

C’est le seul trophée qui intéresse les fans de tennis et je peux comprendre, je me suis battu pendant 21 ans pour essayer de gagner un Grand Chelem. Mais un jour ça arrivera, notre jour viendra. 

Federer a arrêté, Nadal va bientôt raccrocher, Djokovic a été battu en demi-finale à l’Open d’Australie. Est-ce la fin du Big 3 ?

Le temps ne joue pas en leur faveur. Ils nous ont régalés. Ils nous ont permis de vivre des années hors norme qu’on n’avait jamais vécues et qu’on ne vivra probablement plus jamais. Gagner autant de Grands Chelems sur 20 ans avec seulement trois joueurs qui en ont gagné 66, c’est phénoménal !

Lequel des trois vous impressionne le plus ? 

Les trois sont différents et hyper respectables. Je suis admiratif des trois même si j’ai toujours eu une proximité et une petite faveur pour Roger Federer pour son charisme et son élégance sur un court. 

Pourquoi, selon vous, Djokovic n’est pas aussi populaire que les deux autres alors que c’est celui qui a gagné le plus de Grands Chelems (24 contre 22 à Nadal et 20 à Federer) ? 

C’est simplement lié au fait qu’il soit arrivé en troisième. Il est arrivé à un moment où le cœur des gens était déjà pris. Certains avaient choisi Federer, d’autres Nadal et la part du gâteau restante était extrêmement faible. Même s’il continue à écrire l’histoire, les pro Federer n’iront pas sur Djokovic et les pro Nadal n’ont plus.

« Zverev mériterait de gagner un Grand Chelem »

L’Italien Sinner vient de remporter l’Open d’Australie. Est-ce un coup ou est-il parti pour régner ?

C’était prévisible. J’avais dit en fin d’année dernière dans l’émission de clôture sur BeIN SPORTS qu’il pouvait potentiellement espérer gagner un Grand Chelem cette année, voire terminer numéro un mondial. Il a déjà soulevé un Grand Chelem en janvier ! Il n’y a pas de raison que ça s’arrête. Il faudra compter sur lui en 2024 et dans les prochaines années. 

Se dirige-t-on vers un Big 2 Sinner-Alcaraz ?

Probablement. J’imagine mal le tennis mondial sans Alcaraz et Sinner dans les prochaines années. D’autres vont arriver, mais ces deux-là me plaisent particulièrement. On va voir comment Rune va évoluer, comment un Hurkacz va évoluer. Zverev mériterait d’aller chercher un Grand Chelem. Il est là depuis de nombreuses années. Il commence à avoir une très belle expérience et peut-être que son jour viendra. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi