mercredi 22 mai 2024

Formule 1 : les pronostics de Villeneuve, Grosjean et Montagny (Canal+)

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

C’est reparti pour une saison de Formule 1 avec ce dimanche 28 mars le premier Grand Prix de la saison, à Bahreïn, en clair, sur Canal+. Avant les premiers tours de roues, les consultants de la chaîne, Jacques Villeneuve, Romain Grosjean et Franck Montagny, ont accepté de livrer leurs sentiments sur cette nouvelle saison.

Mick Schumacher arrive en Formule 1

Jacques Villeneuve (163 Grands Prix, 11 victoires, champion du monde en 1997) :

« Il a montré qu’il était capable d’aller très vite, mais ça lui a pris à chaque fois un certain temps avec notamment des débuts de saisons difficiles pour après dominer, mais toujours dans les meilleures écuries avec Prema qui était au-dessus du lot. Il arrive désormais en Formule 1 après avoir eu pendant deux ans le support de Ferrari qui l’a bien mis en avant, ce qui l’a préparé à la pression, mais à une pression positive. Là, il débarque dans l’équipe (Haas) avec le pire châssis du plateau. C’était le cas l’an dernier et comme ils ne l’ont pas fait évoluer cette année… En plus, le gros investisseur dans son écurie, c’est son coéquipier (Mazepin) ! Ce n’est pas l’idéal, sans compter que le Russe n’est pas un tendre sur la piste et en dehors. Ça va donc être compliqué pour Schumacher qui va avoir une pression négative. Gagner des courses en Formule 2 et rouler en queue de peloton et se battre en Formule 1 sont deux choses bien différentes. »

Romain Grosjean (179 Grands Prix) :

« Mick Schumacher prend ma succession chez Haas. Il a clairement sa place en Formule 1 car il a gagné le championnat de Formule 2. C’est donc la suite logique. C’est vrai que c’est un peu un diesel. Il a toujours commencé ses saisons doucement. Il a élevé son niveau à partir du Mugello. Il a donc sa place en F1. Mais, d’après les échos que j’ai chez Haas il n’aura pas une voiture pour se faire super plaisir… »

Franck Montagny (7 Grands Prix) :

« Moi, pour l’instant, je suis déçu. J’ai vu beaucoup de jeunes passer par la Formule 2 à l’image de Gasly et Leclerc qui, d’entrée, étaient devant. Mick, lui, a fait beaucoup d’essais avant pour, au final, réaliser des saisons… standards. Il a certes gagné, donc il a sa place en F1, mais il aura beaucoup de pression, notamment de la part de Ferrari qui attend qu’il soit le futur Schumacher dans la voiture rouge. Il devra être bien entouré. Mais j’ai peur que ça se passe mal pour lui cette année dans cette équipe Haas qui n’est pas très motivée. »

Qu’espérer pour nos Bleus, Esteban Ocon et Pierre Gasly

Romain Grosjean :

« J’ai le moteur Honda en Indycar donc je vois qu’ils se donnent les moyens. Ils ont fait des progrès énormes à ce niveau. Red Bull a tout intérêt à travailler main dans la main avec AlphaTauri comme Aston Martin l’a fait avec Mercedes ou Haas avec Ferrari. Ce qui va être dur, pour Pierre, c’est qu’il sort d’une très bonne saison où il a gagné un Grand Prix et tout le monde va l’attendre devant. Sa voiture n’a pas l’air mauvaise, il va donc conserver l’objectif d’être juste derrière les grosses équipes que sont Mercedes et Red Bull. Concernant la cohabitation entre Esteban et Alonso, ça va être le point à surveiller cette année. L’Alpine n’a pas la meilleure voiture. Il faudra voir comment ça se passe. Esteban va lui vivre une saison importante. L’an dernier, Ricciardo était un poil au-dessus. Là, ce serait normal qu’Esteban soit devant Alonso en début de saison alors que Fernando revient en F1. Si ce n’est pas le cas, ce ne sera pas simple… »

Franck Montagny :

« Après les essais libres, les attentes sont fortes. Honda a bien travaillé et Red Bull est motivée pour aider vraiment AlphaTauri à être une Red Bull B. Pierre Gasly est capable, sur un Grand Prix, avec un peu de chance, de briller de nouveau. Esteban Ocon a fait un podium l’an dernier au sein de Renault qui était sur une bonne dynamique. L’écurie a changé pas mal de choses, notamment son directeur, est-ce que ça va aller dans le bon sens ? En tout cas, avec Alonso, il va y avoir une bonne dynamique qu’il va falloir garder. »

Vers une nouvelle domination de Mercedes ?

Romain Grosjean

« Sur ce que l’on a vu des essais hivernaux, Mercedes n’a pas forcément la meilleure voiture, mais ils ont cette capacité de se remettre en question et d’avancer qui est extraordinaire. Ils restent les favoris du championnat même si Red Bull est bien revenue dans le match. Verstappen sera donc le principal adversaire de Lewis Hamilton. »

Ferrari de retour au sommet ?

Romain Grosjean

« Il va y avoir du mieux. Le moteur qui était vraiment un point faible l’an dernier – d’autres choses n’allaient pas non plus – a progressé, mais je les vois plus à la bataille dans le milieu de peloton. »

Dernière saison pour Lewis Hamilton ?

Jacques Villeneuve :

« Les deux parties n’étaient pas d’accord, notamment financièrement. Visiblement, Lewis voulait travailler de moins en moins et être payé de plus en plus, ce qui a expliqué que cette prolongation a été tardive. Pour Mercedes, c’est bien d’avoir Lewis, mais l’important est de continuer à gagner et aujourd’hui Mercedes sait qu’elle peut gagner avec n’importe quel pilote. En restant, Lewis sait qu’il est gagnant au niveau de son image plus que Mercedes qui frapperait davantage les esprits en gagnant avec un autre pilote. Devenir le pilote avec le plus de titres marquera l’histoire et Mercedes veut aussi marquer l’histoire. Et, pour ça, une saison suffit ! »

Romain Grosjean :

« Lewis a dit qu’il voulait continuer, qu’il était content d’être en F1. Donc si le contrat n’a pas été signé de suite, c’est que financièrement les deux parties n’étaient pas d’accord, Lewis étant de plus en plus gourmand. »

Ne manquez pas le GUIDE DE LA SAISON 2021 du magazine Le Sport, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

Vettel peut-il booster Aston Martin ?

Jacques Villeneuve :

« Aston Martin, c’est un nom de constructeur, mais ce n’est pas une équipe constructeur. C’est la continuité de ce qui s’est fait l’année passée : aller au supermarché des monoplaces et acheter ce qu’il y a de mieux, de plus cher, dans le rayon bio (sic). Aucune évolution durant la saison parce que ce n’est pas leur monoplace et, pour faire évoluer une monoplace, il faut la connaître. Ils ne la connaissent pas. L’expérience Vettel va-t-elle aider ? Ça va beaucoup dépendre du début de saison. On l’a vu chez Ferrari. Quand les choses commencent mal, Sebastian a du mal à redresser la barre. Ça lui pèse énormément psychologiquement. Les deux dernières années principalement. Là, les essais ont été compliqués. Et en plus son coéquipier (Stroll), c’est le propriétaire de l’écurie ! Papa Stroll est un génie des marques. Il a fait ça toute sa vie : en créer et les revendre. Et là, sa marque, c’est son fils ! Comment monter l’image de marque de son fils si ce n’est en battant un champion du monde. »

Franck Montagny :

« On a l’impression que la Mercedes, et c’est ce qui découle l’Aston Martin, n’est pas encore au top. Il y a des soucis sur le train arrière, sur la dégradation, un problème de stabilité. Je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure auto pour ce début de championnat. L’année dernière, Aston Martin a eu du mal à faire évoluer la voiture tout au long de la saison et était très tributaire de ce qu’avait fait en amont Mercedes. Je les vois donc au niveau de la 5ème-6ème place. »

Alpine à la bagarre ?

Franck Montagny

« J’ai bien aimé Renault l’an dernier car, pour une fois, j’ai vu cette écurie évoluer tout au long de la saison. Ricciardo y était sans doute pour beaucoup. J’espère que cette année les évolutions ont été dans le bon sens. Je n’ai pas vu quelque chose de transcendant pendant les essais. J’espère me tromper et qu’Esteban (Ocon) aura vraiment sa place car c’est lui qui a le plus d’expérience dans cette monoplace. Mais avec Fernando Alonso, ça va être difficile d’avoir de la place »

Qui derrière Mercedes et Red Bull ?

Jacques Villeneuve :

« C’est difficile à dire car c’est très serré. Les essais ont été très courts, avec une nouvelle réglementation et des pneus différents qui semblent moins stables et plus difficiles à piloter. L’avantage de Mercedes, l’an dernier, c’est qu’elle était hyper stable alors que les autres écuries ont l’habitude de rouler avec des voitures moins stables. Le peloton était déjà très serré l’année passée donc faire la petite différence va être compliqué. Je miserai néanmoins sur Mc Laren avec le moteur Mercedes qui allait déjà vite et qui avait bien progressé en 2020. Avec l’arrivée de Ricciardo, la monoplace devrait bien évoluer. »

Franck Montagny :

« Je vois Mc Laren qui a Mercedes derrière. La voiture a bien évolué l’an dernier. La personne qui est en charge du développement a fait de très belles choses en sport proto notamment. Ricciardo est mort de faim. Norris est un jeune pilote avec un ego correct (sic). Il ne tire pas toute la couverture à lui. Je vois cette écurie exploser cette année. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi