vendredi 27 janvier 2023

GO Sport Roubaix Lille Métropole n’a (déjà) plus de temps à perdre

À lire

Un an après avoir accueilli un nouveau sponsor, Go Sport, un nouveau président, Wilhelm Hubner, la formation nordiste entend désormais franchir un cap. Promise en 2022, la reconquête est attendue pour 2023.

Il y a un an, au moment de reprendre les rênes de la formation nordiste, le nouveau président Hubner avait eu ces mots : « Reprendre ce club est un challenge. Je suis un entrepreneur. A court terme, 2022 doit être l’année de la fondation de l’équipe à tous les niveaux, l’année de la reconquête. Nous allons être ambitieux sur la route et sur la piste. »

Matérialisée par les arrivées de Boudat, Siskevicius (Top 10 de Paris-Roubaix en 2019), Carisey et Vahtra, cette ambition ne s’est pas forcément concrétisée (5 succès en 2022). Gagner en puissance financière n’a pas encore permis à l’emblématique club roubaisien de gagner davantage.

Même sur piste, lors des championnats du monde disputés à Saint-Quentin, un an après l’argent de l’édition roubaisienne en poursuite par équipe, Valentin Tabellion (poursuite par équipe) et Thomas Boudat (course aux points) n’ont pas pu accrocher de médaille…

GO Sport ne veut pas faire une B&B Hotels

Certes, le doublé Leroux-Tabellion sur le Tour d’Eure et Loire, les podiums réalisés par Thomas Boudat sur deux étapes des 4 Jours de Dunkerque et des Boucles de la Mayenne, le Top 5 de Carisey sur la Ronde de l’Oise, les 14ème places de Vermeulen sur le Grand Prix de Fourmies et Paris-Tours (Jarnet, 15ème) ou la 8ème de Samuel Leroux sur le Grand Prix de Denain, trois épreuves 1.Pro, ont révélé un vrai potentiel.

Mais, avec les départs de Vermeulen et de Carisey, celui du directeur sportif Mickaël Leveau vers Arkéa Samsic, il était indispensable de recruter pour maintenir la dynamique.

A l’instar de Jérémy Leveau, un des cadres d’une formation qu’il côtoie depuis 1995, avec une parenthèse de deux années chez Delko Marseille Provence (2018 et 2019), c’est une profonde remise en cause que souhaite imposer les dirigeants cette année.

« L’équipe veut que je m’affirme davantage, déclarait le trentenaire, ils attendent que je prenne la parole pour tirer l’équipe vers le haut ! » Pour l’épauler, mieux pour le transcender, il pourra compter sur le Belge Kenny Molly, transfuge de Bingoal Pauwels Sauces WB où il a disputé Liège-Bastogne-Liège et la Flèche Wallonne à quatre reprises, l’Amstel Gold Race deux fois.

Arnaud Molmy, 13 ans après…

Son expérience ne sera pas un luxe pour compenser la jeunesse des autres recrues, comme Célestin Guillon, Maximilien Juillard ou le sprinteur de la Conti Groupama FDJ, Rait Ärm, le tout dirigé par un nouveau directeur sportif. Arnaud Molmy, ancien coureur pro qui avait commencé sa carrière à Roubaix.

A 34 ans, treize ans après, il revient chez les pros fort de six années de management et d’entraînement chez les amateurs, les dernières au CC Nogent sur Oise en DN1.

Proche de Samuel Leroux, qu’il entraîne, il revient en terrain connu, pour « se concentrer uniquement sur le sportif et la performance dans un club où j’ai la chance de connaitre l’équipe et les coureurs. L’adaptation va être très rapide. »

Un impératif pour des échéances importantes en début de saison avec notamment en ligne de mire (début février) une Etoile de Bessèges qui lui rappellera quelques souvenirs. En 2010, c’est déjà avec le maillot Roubaix Lille Métropole qu’il avait été à deux doigts de la remporter, alors qu’il était en tête avant une dernière étape qu’il ne disputera pas en raison d’une gastro-entérite. L’occasion idéale de reprendre la main…

Transferts

Arrivées : Guillon (Laval), Juillard (Villefranche Beaujolais), Ärm (Groupama FDJ Conti), Molly (Bingoal Pauwels Sauces WB), Molmy (directeur sportif (CC Nogent sur Oise), Museeuw (Minerva Cycling)

Départs : Vermeulen (Beat Cycling), Carisey (Charvieux Chavagneux),
Leveau (directeur sportif, Arkéa Samsic), Siskevicius (retraite)

Tom Boissy

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi