mercredi 24 juillet 2024

Interview : Mathieu Boyer (Antibes), le basketteur qui ne pense qu’aux autres

À lire

Antibes remonte la pente après un début de saison compliqué. Pour cette remontée vers le haut du classement, les Sharks peuvent s’appuyer sur Mathieu Boyer, l’un des meilleurs joueurs du championnat (top 5 aux points et aux rebonds, n°1 à l’évaluation). Même si le pivot antibois n’aime pas parler de ses statistiques, il affole les compteurs et à 28 ans et après trois saisons de haute facture en Pro B il mérite de jouer en Betclic Elite. Entretien pour France Basket et Le Quotidien Du Sport.

Vous êtes le meilleur rebondeur français et le numéro 1 à l’évaluation en Pro B, et le 5ème au classement des scoreurs. Vous attendiez-vous à faire ce début de saison sur le plan personnel ?

J’ai beaucoup travaillé pour être prêt. A Antibes, il y a un staff de qualité, j’ai fait un bon travail physique cet été. Je me sentais bien. Je dois mes bonnes statistiques à mes coéquipiers, l’équipe me met en bonne position sur mes tentatives de shoot. Collectivement, le début de saison a été difficile, aujourd’hui ça va mieux. On est bien revenu. C’est ça qui me rend content.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du basket dans votre mag

« Je ne veux pas être influencé par les statistiques personnelles »

Vos statistiques personnelles ne vous intéressent-elles pas ?

Je ne regarde pas les statistiques, je ne veux pas être influencé par des chiffres. Cela pourrait me faire déjouer, me monter à la tête. Ce qui m’intéresse, ce sont les résultats et les performances collectives. J’aime faire des stops défensifs, je suis porté sur l’attaque, j’aime faire une bonne action et qu’elle soit conclue par un coéquipier.

Après ce début de saison compliqué, que peut espérer Antibes sur cette deuxième partie de saison ?

On est bien revenus dans la course. Notre objectif est toujours de se qualifier pour les play-offs. Il n’y a pas de montée directe. L’important, c’est d’être en playoffs et ensuite les séries de matches couperets.

Quel est votre regard sur ce championnat de Pro B ?

Le championnat est très difficile. Il est très physique, c’est la 2ème meilleure 2ème division d’Europe, le niveau est élevé. Les équipes sont très difficiles à manœuvrer dans la raquette, pour un pivot c’est un championnat très compliqué.

Mathieu Boyer surpris de la Pro B

Antibes a connu des années difficiles. Le club a-t-il les moyens, selon vous, de retrouver l’élite ?

Oui c’est un club structurellement solide avec l’Arena, beaucoup de supporteurs qui nous suivent. Antibes a une histoire, c’est un club qui a toujours eu une belle image, il fait partie de l’histoire du basket français. Il a été trois fois champion de France (1970, 1991, 1995).

Il a les infrastructures d’un club de Betclic Elite. L’Arena est l’une des plus belles salles de Pro B, elle est dans le Top 5. C’est un sacré outil. Chaque club connait des périodes difficiles, le plus important est de se relancer, d’autres clubs ont connu des périodes noires. Antibes a été au plus haut niveau tellement d’années qu’il était inévitable qu’il connaisse des années plus difficiles, mais le club est bien dirigé et bien structuré.

Après deux belles saisons en Pro B avec Saint-Chamond pourquoi ne pas avoir rejoint un club de Betclic Elite ?

Sur le marché, il n’y avait pas beaucoup de spots de disponible pour les joueurs français, des joueurs étaient déjà sous contrats et j’ai reçu cette offre très rapidement, du coup j’ai décidé de ne plus tester le marché. Et d’accepter de venir ici parce que je savais qu’Antibes continuerait de me faire progresser notamment sur le plan  physique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi