dimanche 23 juin 2024

Ismaël Kamagate : « Ma taille n’est pas ma seule qualité »

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

Révélation de la Pro B la saison passée, le pivot Ismaël Kamagate (20 ans) règne au contre du haut de ses 2m11. La NBA lui tend les bras, cette année ou l’année prochaine.

Avez-vous le sentiment d’avoir franchi un palier cette saison ?

Oui, je pense. J’ai progressé physiquement et au niveau de la confiance. Je travaille beaucoup en dehors des entraînements et ce travail paye. Je suis présent aux contres et je marque davantage de points. Mais je dois encore beaucoup travailler dans l’optique de mon objectif qui est d’aller en NBA.

Vous êtes le meilleur contreur de Pro B. Est-ce un challenge de conserver cette place ?

Si je peux le rester, ce serait super, mais je ne me focalise pas là dessus. Je suis également numéro 1 à l’adresse, mais comme il y a des tirs que je ne prends pas je relativise.

Que travaillez-vous spécifiquement ?

Mon shoot à 3 points, mais surtout mon shoot mid-range pour qu’il soit fiable, mes moves face au panier, mes hooks, mon jeu face-up ainsi que mes rebonds que je me fais parfois chiper parce que je baisse ma balle et que je suis trop naïf en ne sortant pas les coudes.

Admiratif du parcours de Rudy Gobert

Au niveau du style, de quel joueur vous sentez-vous le plus proche ?

De Clint Capela qui prend beaucoup de alleyoops et, en ce moment, j’en prends beaucoup !

Rudy Gobert est-il un modèle de réussite ?

Son parcours est fabuleux ! Il a commencé à St-Quentin et aujourd’hui il cartonne en NBA où il est l’un des meilleurs pivots de la Ligue. C’est un exemple à suivre. Je l’ai rencontré plusieurs fois, la première lors d’un camp, je n’étais pas encore à l’agence Comsport, et je ne pense pas qu’il s’en rappelle.

« Je suis à 100 kg, il faut que j’atteigne les 110 kg »

Regardez-vous les prévisions de la draft ?

Pas vraiment, j’essaie de rester focus sur ma saison. Je travaille pour aller en NBA et si ce n’est pas cette année ce sera la suivante. Je ne m’inquiète pas et je fais confiance à mes agents et à mes coachs.

On parle beaucoup de votre taille (2m11) et de votre envergure. D’ailleurs, votre compte instagram c’est iampaslong. N’estce pas trop réducteur ?

C’est surtout qu’il y a beaucoup de préjugés sur les grands : ils ne savent pas courir, ils ne savent pas tirer, ils ne savent pas dribbler alors que ce n’est pas vrai. Ma taille n’est du reste pas ma seule qualité. Je suis quelqu’un de persévérant, avec de bonnes mains.

Retrouvez un entretien plus complet avec Ismaël Kamagate dans le magazine France Basket, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi