mardi 27 septembre 2022

Jean-Claude Maillard (Montauban) : « Attention aux dangers de la 3ème mi-temps »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

L’accident et le décès de Kelly Meafua a été une véritable onde de choc du côté de Montauban et de son président Jean-Claude Maillard. Ce dernier veut maintenant prévenir des dérives des 3èmes mi-temps même si celles-ci ne sont plus vraiment une habitude.

Est-ce important d’avertir les joueurs sur les dangers de la 3ème mi-temps ?

C’est un exercice extrêmement difficile. Dans la grande majorité, les joueurs sont disciplinés après les matches, mais il arrive que certains ne le soient pas. Heureusement, ils sont minoritaires. Mais on ne peut pas nier que cette minorité existe et qu’il faut tout mettre en œuvre pour essayer d’aider cette minorité à le rester.

Après le drame et le décès de Kelly Meafua, était-ce logique de continuer à prévenir de ce risque ?

Il faut que le rugby et ses valeurs continuent d’être belles, sur et en dehors du terrain.

Que pensez-vous mettre en place comme opération de prévention à l’avenir ?

La Ligue et la Fédération ont envie de faire des choses. Je suis à leur disposition pour apporter ma modeste contribution. Quant à nous, au club, il faut que l’on ait une envie collective d’avancer sur ce sujet. On va essayer d’avancer tous ensemble pour avancer sur ce point. Au regard de ce qu’il s’est passé, je n’ai pas besoin de souhaiter que l’on avance. L’envie vient naturellement de la part de tout le monde.

« Les joueurs sont disciplinés après les matches »

Avez-vous retrouvé une notion de plaisir après le drame que le club a connu ?

La vie continue. Il faut avancer. Le staff, les joueurs et la direction préparent déjà la saison prochaine. Mais on la prépare sans oublier ce qui s’est passé. Les joueurs sont maintenant en vacances. On verra à la reprise et on en parlera aussi avec eux des choses à mettre en place.

Pensez-vous qu’il y a une réelle prise de conscience au sein de l’équipe de Montauban ?

C’est évident que ça fait caisse de résonnance. Je n’ai pas eu à intervenir pour voir une réaction. Les joueurs ne sont pas idiots. Ils ont vu ce qui s’est passé. Mais ils sont peu à être concernés par une 3ème mi-temps qui va trop loin. Je ne veux pas entendre que cela soit courant dans le rugby. Cela arrive et quand ça arrive, c’est souvent un coup de trop. C’est rare et marginal. Il faut se corriger et se prévenir de ces dangers.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi