jeudi 23 mai 2024

Jeux Olympiques : Stéphan Caron, à jamais le premier

À lire

Jamais aucun nageur français n’avait été médaillé sur l’épreuve reine de la natation olympique, le 100 m nage libre, Stéphan Caron l’a fait. A Séoul en 1988 et à Barcelone en 1992, Stéphan Caron a magnifiquement comblé un vide face aux invincibles Biondi et Popov.

Longtemps, il a cru avoir l’argent. Au moment où Popov détrônait Biondi et qu’il a levé la tête en voyant son nom juste après sur le tableau d’affichage, le Normand était médaille d’argent avec un temps de 49’50. Le Français et le Russe sont même tombés dans les bras dans la piscine de Montjouic sur les hauteurs de Barcelone.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité des JO dans votre mag

Stephan Caron, l’ancêtre d’Alain Bernard

Un centième devant Olsen, trois devant Biondi… sauf qu’il manquait le Brésilien Borges au programme ! Une fois réintégré, en 2ème position en 49’43, la joie d’avoir fait mieux qu’à Séoul, où il avait été devancé par les deux Américains Biondi et Jacobs, avec un temps de 49’62, est vite retombée sans être trop atténuée car la performance restait remarquable. Face à une opposition hyper relevée, le Français avait une fois de plus tenu son rang.

Après son faux départ de Séoul, cette fausse arrivée à Barcelone ne l’empêchait pas d’entrer le premier au panthéon des nageurs français.

17

Caron a aussi participé aux JO de Los Angeles en 1984 à seulement 17 ans, terminant 6ème du 100m, 5ème du 4x100m, et 8ème du4x200m.

Tom Boissy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi