mercredi 24 juillet 2024

La menace est bien réelle : l’OM pourrait être privé de Coupe d’Europe !

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Et ce n’est pas en raison d’une sanction administrative… L’OM ne fait partie des 5 ou 6 meilleures équipes de Ligue 1 !

8ème à 7 points du podium, 6 de la place de quatrième, barragiste pour la Ligue des Champions… l’OM inquiète. Voilà plus d’un mois que Gennaro Gattuso est arrivé, et les Phocéens, qui pourraient perdre encore une place si Rennes fait un résultat à Nice ce soir (20h45), n’y arrivent pas.

A LIRE AUSSI : UN BUDGET DE 200 MILLIONS POUR RECRUTER

Les Phocéens restent sur deux victoires en six matchs : en Ligue 1 face au promu havrais et en Ligue Europa face à la modeste équipe de l’AEK. Certes, ils comptent un match en retard (l’Olympico, à rejouer le 6 décembre, dans des conditions encore à déterminer), mais le triste spectacle proposé hier soir contre Lille a déjà l’allure de a goutte d’eau qui fait déborder le vase.  Cet OM – Lille ressemble étrangement au match OM – Toulouse, du 17 septembre dernier, qui avait provoqué un véritable tsunami. 

L’OM a perdu 9 points sur Nice depuis le fameux OM-Toulouse du 17 septembre

Un mois et demi plus tard, l’OM n’a pas avancé. Il a même reculé. Depuis cette fameuse 5ème journée, les Marseillais ont perdu 10 points sur le PSG (7 si on considère qu’ils vont battre l’OL, ce qui est loin d’être gagné), et 9 sur Nice, à nombre de matchs égal.

Plus on avance, plus le constat, dénoncé ici il y a plusieurs semaines, est évident : l’OM s’est affaibli pendant l’été. A tel point que le club pourrait être privé de Ligue des Champions, et, pire encore, d’Europe ? On n’est pas encore là. Surtout qu’à partir de cette saison, tous es clubs du premier tiers du classement joueront l’Europe. Voir mieux encore, si le vainqueur de la Coupe de France se classe parmi les 6 premiers.

Mais bon… des clubs comme Monaco, Lille et Nice apportent aujourd’hui plus de garanties que l’OM, alors que Lens revient bien et que Reims affiche des ambitions. Observateur aguerri du football, Pascal Dupraz résumait la situation : « Je pense que Marseille est intrinsèquement moins fort ou collectivement moins bon que beaucoup d’équipes du championnat comme Paris, Monaco, Nice, Lille et même Lens », expliquait l’ancien technicien d’Evian-Thonon-Gaillard et Saint-Etienne sur RMC. « Je comprends les sifflets du Vélodrome quand on voit Pau Lopez jouer à 30 mètres de son but et rendre le ballon à l’adversaire. Il reste beaucoup de matchs, mais c’est une tendance et il y a encore beaucoup de travail »

Le salue de l’OM passe par le mercato hivernal

Un constat très dur, mais pas loin de la réalité, qui résume une situation dont Paulo Longoria est un des principaux responsables. Non seulement le patron de l’OM s’est trompé dans le choix de Marcélino, mais en plus, il a fait tout le recrutement avec lui.

Le nul laborieux face à Lille (un seul tir cadré) tire la sonnette d’alarme. Sans un recrutement intelligent au mois de janvier, l’OM pourrait non seulement être privé de Ligue des Champions, mais aussi de toute compétition européenne. La question est de savoir, si, sans une vente attendue, le club aura les moyens de se renforcer à la trêve hivernale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi