lundi 15 juillet 2024

Laurent Beaugiraud (Valence-Romans) annonce la couleur : le Top 14 en 2029 !

À lire

Co-président de Valence Romans, Laurent Beaugiraud revient sur la saison qui vient de s’écouler. Il nous parle aussi des ambitions qu’il a pour son club. Entretien pour Rugby Magazine et Le Quotidien Du Sport.

Etes-vous satisfait de votre équipe ?

Oui. En tant que promu, on jouait clairement le maintien. C’est la première fois qu’on se maintient, les autres fois on était redescendu. On termine 11ème, pour nous c’est une superbe performance dans un championnat extrêmement compliqué et très exigeant. On a perdu de justesse des matches à l’extérieur, c’est dommage, mais on a pris le bonus défensif chez de grosses équipes, Aurillac, Dax, Mont-de-Marsan. Il y avait 50 % de l’effectif nouveau, nous avions changé le manager. On est contents que nos choix aient été validés car avec tous ces changements on partait un peu dans l’inconnu.

À LIRE AUSSI : toute ;l’actualité du rugby tricolore dans votre mag

Laurent Beaugiraud vise le maintien en Pro D2

Qu’est-ce qui a fait la différence par rapport à vos autres montées qui s’étaient conclues par des descentes ?

L’apprentissage, on savait ce qui nous attendait, la difficulté des matches. On a construit un effectif cohérent, en ciblant des joueurs qui deviendraient des cadres. Ils ne nous ont pas déçus. Et surtout on jouait pour gagner. On a proposé du jeu.

Quels sont vos objectifs pour la saison prochaine ?

On va déjà essayer de battre notre record de victoires à l’extérieur qui est d’une (23-14 à Colomiers lors de la dernière journée, Ndlr) (rires). On veut garder nos fondamentaux, être impliqué, le contenu des matches est bon, il faut que l’on garde cet état d’esprit. Le but est aussi s’installer dans ce championnat qui compte de grosses équipes qui ont fait des recrutements importants, on veut s’étalonner par rapport à elles. Et surtout ne pas avoir de regrets à la fin de la saison.

« Il faut que l’on forme des jeunes joueurs pour l’équipe première »

Et à plus long terme ?

On a lancé le plan Damiers 2029 sur cinq ans. Il s’agit du troisième plan de développement. A l’horizon 2029, on ambitionne de jouer la montée, d’être dans le Top 6 et donc de jouer les phases finales, améliorer les infrastructures, l’encadrement, le niveau de jeu, développer aussi notre système de formation.

Il faut que l’on forme des jeunes joueurs pour l’équipe première, le potentiel de jeunes joueurs étant important, on doit leur donner envie de nous rejoindre. On veut aussi construire d’autres salons pour les réceptifs les jours de matches et pour avoir plus de partenaires et une plus grande bodega pour générer plus d’argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi