samedi 2 mars 2024

Le journal de Roland : journée noire pour nos Français

À lire

Ce mercredi signait le début du 2e tour de Roland-Garros. Trois Français étaient sur les courts aujourd’hui. Chaque matin, le Quotidien du Sport s’occupe de vous résumer la journée de nos Français et la surprise du jour.

29 Français étaient sur la ligne de départ de Roland-Garros ce week-end. Seuls 7 ont franchi le premier tour (4 femmes et 3 hommes). Ce mercredi était le jour de gloire d’Enzo Couacaud, qui affrontait Pablo Carreno Busta. Mais aussi d’Harmony Tan, qui faisait face à Marketa Vondrousova, 21e joueuse mondiale.

Une Caroline Garcia bien différente de celle du 1er tour

Face à Polona Hercog, Caroline Garcia avait la faveur des pronostics. Sortant d’un premier tour très convaincant (6-1, 6-3) face à Siegemund, la Française n’a jamais réussi à s’imposer dans ce 2e tour. Faisant trop de fautes directes (37), Garcia a été dominé par une Slovène solide, en particulier derrière son service. Hercog s’est imposé en 2 sets serrés (7-5, 6-4). Garcia, qui s’est séparé de son coach (son père) il y a quelques mois, va désormais repartir à l’entraînement, avec en point de mire Wimbledon.

Harmony Tan, une défaite logique

149e joueuse mondiale, Harmony Tan avait réussi l’exploit de battre Alizé Cornet au 1er tour. Mais pour le 2e tour, c’était un affrontement d’un tout autre niveau : Marketa Vondrousova. La Tchèque n’a laissé que très peu d’espace à la jeune parisienne : 91% de points gagnés au filet, 4 balles de break confirmées sur 5 et 17 coups gagnants. En face, Tan multipliait les fautes directes. Score final assez sec pour la Française : 6-1, 6-3 en 1h03.

Enzo Couacaud, on veut te revoir

Chouchou du public Porte d’Auteuil ces derniers jours, Enzo Couacaud était fort aujourd’hui. Mais pas assez pour battre Pablo Carreno Busta, 12e mondial. Après un premier set dominé par le Français (6-2), tout le monde s’est mis à rêver. Enzo Couacaud rappelait Hugo Gaston, révélation du Roland-Garros 2020. Mais il n’a pas eu le même destin, la faute à un Espagnol qui s’est réveillé au fil des points. Accrocheur dans les trois sets suivants (6-3, 6-4, 6-4), le natif de l’Ile Maurice s’est révélé aux yeux du grand public. En difficulté avec sa première balle (54% de réussite), Enzo Couacaud n’a jamais lâché, et on veut le revoir dès l’an prochain à Roland.

La surprise du jour

Aujourd’hui, la surprise nous vient de Suisse. Sorti des qualifications, Henri Laaksonen n’a pas été épargné par le tirage pour ce 2e tour. Il a dû affronter Robert Bautista Agut, 2e meilleur espagnol au classement ATP. Et surprise, il n’a eu besoin que de 4 sets pour se défaire du 11e mondial (6-3, 2-6, 6-3, 6-2). Malgré beaucoup de fautes directes (43), de nombreux coups gagnants ont permis au 150e mondial de s’imposer face à Bautista Agut. A 29 ans, il réalise la performance de sa vie en Grand Chelem, et affrontera le Japonais Kei Nishikori au 3e tour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi