jeudi 23 mai 2024

Les 30 plus grands matches de l’histoire de l’OL

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Né en 1950, l’OL a fait vivre à ses supporteurs pléiade de matches inoubliables. Si un classement est impossible, Nous avons tenté de recenser les 30 rencontres les plus mémorables.

DERBYS

OL-ASSE : 3-0, 9 avril 1971

Battus 2-0 cinq jours plus tôt à Saint-Etienne en 8ème de finale aller de la Coupe de France, Lyon prend sa revanche et se qualifie pour les quarts grâce à un triplé de Fleury Di Nallo, dont le but décisif pendant la prolongation.

OL-ASSE : 1-1, 9 septembre 1980

Les plus jeunes se demanderont pourquoi un match nul à domicile dans le derby figure dans cette liste. Les anciens leur rétorqueront que Gerland avait littéralement explosé ce jour-là avec des supporteurs carrément installés… sur le toit du stade de Gerland !

ASSE-OL : 2-3, 3 octobre 2004

Pour beaucoup de suiveurs, c’est carrément le plus beau derby de l’histoire. L’OL l’avait emporté 3-2 grâce à un but de Sidney Govou à la dernière seconde alors que les Verts menaient encore 2-1 à cinq minutes du terme !

OL-ASSE : 4-0, 30 avril 2006

Déjà couronnés champions de France pour la cinquième fois consécutive, c’est le visage et les cheveux grimés en rouge et bleu que les Lyonnais décident d’accueillir les Stéphanois sur la pelouse. La partie est un récital avec des buts d’Hellebuyck (csc), Juninho, Fred et Tiago.

ASSE-OL : 1-2, 11 novembre 2013

Quoi de plus jouissif que de gagner sur la pelouse de son rival à la dernière seconde ? Le but de la tête de Jimmy Briand (90e+3) sur un centre de Yoann Gourcuff est sans aucun doute l’un des buts les plus célèbres de l’histoire de l’OL. Six ans plus tard, Moussa Dembélé l’imitera pour un scénario identique (1-2), mais malheureusement moins resté dans la mémoire collective.

ASSE-OL : 0-5, 6 novembre 2017

Les supporteurs stéphanois font encore des cauchemars à la simple évocation du nom de Nabil Fekir, auteur d’un doublé et d’une célébration de légende, reproduite par tout le virage nord quelques semaines plus tard. Memphis Depay, Mariano et Bertrand Traoré avaient été les autres buteurs de cette humiliation. En 2021, l’OL avait remis cela lors d’un huis clos glacial gagné 5-0 grâce à des doublés de Marcelo, Tino Kadewere et un but contre son camp de Denis Bouanga.

LIGUE 1

OL-OM : 8-0, 24 mai 1997

Pour cette dernière journée de championnat, les Lyonnais écrabouillent les Marseillais et mènent 7-0 à la pause, provoquant ce chant jouissif dans les tribunes : « Et un, et deux, et trois, et quatre, et cinq, et six et sept, septzéro !!! » Cerise sur le gâteau, les buteurs ne

sont que des légendes du club : Alain Caveglia (x2), Ludovic Giuly (x3), Florian Maurice (x2) et Franck Gava.

OL-Lens : 3-1, 4 mai 2002

Deuxième avant la dernière journée, l’OL reçoit le leader pour une « finale » du championnat. Un scénario jamais vu auparavant et jamais revu depuis. Dans une ambiance de pure folie, l’OL décroche le premier titre de champion de France de son histoire grâce à des buts de Sidney Govou, Philippe Violeau et Pierre Laigle.

OM-OL : 1-4, 22 octobre 2006

Ce match avait eu un retentissement médiatique colossal car il était le millième match retransmis par Canal +. Devant 56 000 spectateurs, l’OL avait assommé son rival grâce à un doublé de Juninho et des buts de Karim Benzema et Kim Källström.

OL-OM : 5-5, 8 novembre 2009

Et si on parlait tout simplement ici du plus grand match de l’histoire du championnat de France. Un score et un scénario de fou : 2-1, 2-4, 5-4 puis 5-5 à la dernière seconde ! Les buteurs lyonnais : Miralem Pjanic, Sidney Govou, Lisandro Lopez (x2) et Michel Bastos.

OL-PSG : 4-4, 25 février 2012

De façon un peu injuste, cette rencontre a moins marqué les esprits que l’Olympico trois ans plus tôt. Pourtant, quel match de folie ! Il faut dire que ce nul avait eu un goût de défaite, les Gones ayant mené 4-2 avant d’être rejoints au bout du temps additionnel. Les buteurs lyonnais : Bafétimbi Gomis, Lisandro Lopez, Michel Bastos et Jimmy Briand.

OL-Troyes : 4-1, 9 janvier 2016

Les grands matches sont ceux qui marquent l’histoire d’un club. Ce Lyon-Troyes en fait incontestablement partie puisqu’il s’agit de la première rencontre de l’OL dans son nouveau stade. Comme il en avait rêvé, Alexandre Lacazette a été le premier buteur de l’histoire du Groupama Stadium.

LIGUE 2

OL-Alès : 0-0, 22 avril 1989

Il faudrait vraiment méconnaître l’histoire de l’OL pour ne pas citer ce match synonyme de la remontée en première division. Le véritable début de l’ère Aulas, nommé président du club deux ans plus tôt.

COUPE DE FRANCE

OL-Bordeaux, 10 mai 1964

Dans le vieux stade de Colombes, l’OL décroche le premier trophée de son histoire grâce à un rapide doublé de Nestor Combin. Il y a dans cet OL quelques-uns des plus grands noms de l’histoire du club : Marcel Aubour, Aimé Mignot, Jean Djorkaeff, Angel Rambert, Fleury Di Nallo…

OL-PSG : 1-0, 24 mai 2008

Pas la plus belle finale de l’histoire de l’OL, mais la plus mythique. Grâce à ce succès obtenu en prolongation grâce à un but de Sidney Govou, l’OL décroche le seul doublé coupechampionnat de son histoire.

COUPE DE LA LIGUE

OL-Monaco : 2-1, 5 mai 2001

Sevré de trophée depuis sa victoire en Coupe de France en 1973, l’OL renoue avec un titre à l’issue d’une magnifique finale remportée grâce à des buts de Claudio Caçapa et Patrick Müller, servi remarquablement par l’artiste de l’époque, Sonny Anderson.

COUPE D’EUROPE

OL-Hambourg : 2-0, 18 mars 1964

La première grande aventure de l’OL qui se qualifie pour les demi-finales de la Coupe des Coupes grâce à doublé de Nestor Combin.

Lazio Rome-OL : 0-2, 31 octobre 1995

Le premier exploit européen de l’ère Aulas. Déjà vainqueur à Gerland (2-1), l’OL récidive sur la pelouse du leader du championnat d’Italie grâce à Florian Maurice et Eric Assadourian.

Bruges-OL : 3-4, 8 décembre 1998

Malgré sa victoire à l’aller 1-0, l’OL tremble jusqu’au bout en Belgique, mais finit par arracher son billet pour les quarts de la Coupe de l’UEFA à la faveur d’un triplé d’Alain Caveglia et d’un but de Vikash Dhorasoo.

OL-Bologne : 2-0, 16 mars 1999

En terme d’ambiance, l’un des plus grands matches vécus à Gerland. Laminés 3-0 en Italie, les Lyonnais sont à deux doigts de retourner la situation. L’aventure s’arrête en quarts de finale de cette Coupe de l’UEFA.

OL-Bayern Munich : 3-0, 6 mars 2001

Nouveau venu dans la Ligue des Champions, l’OL débarque dans ce grand monde en écrasant le Bayern Munich grâce notamment à un époustouflant doublé d’un gamin de 20 ans, un certain Sidney Govou.

OL-Inter Milan : 3-3, 22 octobre 2002

Ce match fou et prolifique est surtout marqué par le troisième but lyonnais, signé Sonny Anderson, à l’issue d’une action de rêve. Collectivement, peut-être le plus beau but de l’histoire de l’OL.

PSV Eindhoven-OL : 1-1 (4 t.a.b à 2), 13 avril 2005

Par principe, nous ne voulions pas mettre une défaite dans cette liste. Mais, comment passer sous silence, les deux désillusions consécutives vécues en quarts de finale des Ligues des Champions 2005 et 2006 ? Plutôt que Milan en 2006 (3-1), nous avons opté pour Eindhoven où, c’est sûr, « y’avait péno sur Nilmar ! ».

OL-Real Madrid : 3-0, 13 septembre 2005

Comme dans un rêve, Lyon renverse le plus grand club du monde 3-0 grâce à des réalisations signées John Carew, Juninho et Sylvain Wiltord, à la conclusion d’une action collective de rêve.

Liverpool-OL : 1-2, 20 octobre 2009

L’OL signe une victoire de prestige à Anfield en phase de groupes de la Ligue des Champions grâce à une tête plongeante d’un débutant, Maxime Gonalons, fraîchement entré en jeu pour remplacer Cris blessé, puis un but décisif en fin de partie de César Delgado.

Real Madrid-OL : 1-1, 10 mars 2010

Vainqueur 1-0 à Gerland, Lyon réussit l’exploit d’éliminer le grand Real Madrid lors d’un match à confrontation directe, en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Alors que la finale de cette édition est programmée dans son stade Santiago Bernabeu, le Real de Mourinho et Ronaldo est éliminé par l’OL après un but décisif de Miralem Pjanic.

OL-AS Rome : 4-2, 9 mars 2017

Quel match ou plutôt quelle seconde période ! Mené 2-1 à la pause malgré un but rapide de Mouctar Diakhaby, l’OL renverse les Romains en seconde période grâce à trois buts sublimes signés Nabil Fekir, Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette.

OL-Ajax Amsterdam : 3-1, 11 mai 2017

Jamais dans son histoire, l’OL n’est passé aussi près d’une finale de coupe d’Europe. Battue 3-1 à Amsterdam en demi-finale aller de cette Ligue Europa, l’équipe de Bruno Genesio est à deux doigts de tout renverser au retour. Malheureusement, après un doublé d’Alexandre Lacazette et un but de Rachid Ghezzal, Maxwel Cornet manque d’un rien d’envoyer les deux équipes en prolongation en fin de match.

OL-Juventus Turin : 1-0, le 26 février 2020

Le dernier match du monde d’avant, celui précédant la crise sanitaire. Pour la première fois, l’OL domine la Juve grâce à un but de Lucas Tousart. Plusieurs mois plus tard, à huis clos cette fois, l’OL confirmera ce succès en ne s’inclinant « que » 2-1 à Turin, se qualifiant ainsi pour les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Manchester City-OL : 1-3, 15 août 2020

Lors du Final 8 à huis clos, le Lyon de Rudi Garcia crée l’exploit en éliminant en quarts de finale de la Ligue des Champions le Manchester City de Pep Guardiola grâce à des réalisations de Maxwel Cornet et de Moussa Dembélé (x2). Le dernier grand exploit européen de l’OL. A coup sûr pas le dernier.

Ne manquez-pas, Le Foot Lyon, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi