mercredi 21 février 2024

Lyon : la victoire contre Lens, ou (déjà) la crise

Lyon - Lens (21h)

À lire

Pour s’éviter une crise sportive après seulement douze journées, l’Olympique Lyonnais doit absolument rebondir à domicile contre Lens après le couac du week-end dernier à Nice.

Cette fois, Lyon n’a pas le choix. Alors que les Gones ont déjà perdu trop de points depuis le début de saison, ils ont eu la chance de voir leurs principaux adversaires pour le podium perdre des points en route.

Si le PSG caracole en tête, avec déjà 15 points de plus que les hommes de Peter Bosz, le dauphin n’est qu’à cinq points devant (21 pour 16). Et ça tombe bien, les Sang et Or sont justement les hôtes du Groupama Stadium ce soir.

Un math à quitte ou double pour l’OL

En cas de succès, Dubois et ses partenaires reviendraient à deux petits points des hommes de Franck Haise. Et surtout, resteraient dans les pas de ses principaux concurrents, Nice (20 points), Marseille (19 points), Rennes (18 points) et Monaco (17 points).

Alors que ces quatre équipes sont en position de prendre trois points, tout autre résultat qu’une victoire compliquerait encore un peu plus la tâche de l’OL, obsédée par la qualification pour la Ligue des Champions.

Le souci de Peter Bosz, c’est que le RC Lens a le profil type de l’équipe capable de les embêter. Les Nordistes mettent de l’impact dans les duels, ils jouent vers l’avant, font un pressing haut, évoluent en confiance et ne lâchent jamais rien. Peter Bosz en est conscient. « Je suis presque sûr qu’il y aura du spectacle », a expliqué l’entraineur néerlandais en conférence de presse. « J’ai vu beaucoup d’images de Lens, c’est une équipe qui n’a pas peur, pratique un pressing haut et n’a pas peur de jouer. À mon avis, ce sera un match très intéressant. Ici, il faut toujours gagner. La pression, on se la met nous-même ».

Derrière ce discours, il y a la terrible réalité des faits. «  On a perdu 8 points après la 80e minute, pris 8 buts, c’est trop. Il faut travailler là-dessus », s’agace Peter Bosz. « Avec l’expérience qu’on a dans l’équipe, ça ne peut pas nous arriver ».

Pas sûr que si la mésaventure de répétait ce soir, Peter Bosz le prenne aussi bien que face à Nice… Malgré l’optimisme de Jean-Michel Aulas, persuadé que son équipe est sur la bonne voie, une nouvelle contre-performance pourrait aller jusqu’à chasser les Lyonnais de la première partie de tableau, les éloignant dangereusement de leur objectif prioritaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi