samedi 26 novembre 2022

Lyon : cette fois, Jean-Michel Aulas est prêt à lâcher Peter Bosz

Lens - Lyon (20h45)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Alors que Jean-Michel Aulas veut plus que jamais placer Laurent Blanc sur le banc de l’OL, le technicien néerlandais ne résistera pas à une quatrième défaite de suite.

Le 8 septembre dernier, au lendemain de la défaite de l’OL à Lorient, nous vous révélions en exclusivité un entretien secret entre Jean-Michel Aulas et Laurent Blanc.

L’objectif du président de l’OL était clair : installer l’ancien entraîneur du PSG sur le banc, à la place de Peter Bosz.

Depuis, Lacazette et ses coéquipiers se sont inclinés à Monaco et ont perdu au Groupama Stadium face au PSG. Quatre défaites de suite qui ont continué à fragiliser l’entraîneur néerlandais, plongeant l’OL vers le ventre mou du classement.

Aulas discute toujours avec Laurent Blanc

Et pourtant, toujours pas de Laurent Blanc. Le président Aulas a même expliqué qu’il ne se séparerait pas de son entraîneur maintenant. Mais nous sommes en mesure de confirmer que JMA n’a pas changé d’avis : pour le boss du club, Bosz ne représente pas l’avenir. Aulas veut confier le futur de l’OL, bientôt boosté par les millions de Textor, à Laurent Blanc.

Il ne cesse d’ailleurs jamais de discuter avec lui des leviers à actionner pour rendre l’équipe plus compétitive et éviter une quatrième saison sans Ligue des Champions.

Mais Vincent Ponsot s’est mêlé aux discussions et freine des quatre pieds, convaincu que Peter Bosz est encore capable de rétablir la situation. D’ailleurs, en cas de succès à Lens, les Gones repasseraient à la 5ème place, avant la réception de Toulouse.

Attendre le 13 novembre : un risque que le président de l’OL ne peut pas se permettre de prendre

Laisser le Néerlandais en place jusqu’à la 15ème journée (celle précédant la coupure pour la Coupe du Monde) a des avantages et des inconvénients. Le principal avantage est d’offrir un mois et demi au nouveau coach pour préparer la suite, entre le 13 novembre (date de la 15ème journée) et le 28  décembre (16ème journée). En revanche, l’inconvénient pourrait être de laisser l’OL s’enfoncer jusqu’à un point de non retour…

Si Lyon est à 12 points du podium le 13 novembre, JMA ne pourra s’en prendre qu’à lui-même.

Voilà pourquoi une défaite à Lens ce soir (ce serait la 5ème de suite) devrait provoquer la chute de l’entraîneur néerlandais. Jean-Michel Aulas n’attendra pas pour le mettre à l’écart. Même s’il n’est pas certain que Laurent Blanc débarque dès demain.

Comme évoqué dans notre dernier article, l’ancien sélectionneur des Bleus, a mis plusieurs conditions à sa venue. La principale est de renforcer l’effectif en faisant venir des joueurs à fort caractère, pour modifier l’état d’esprit de l’équipe (voir ici).

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi