jeudi 13 juin 2024

Martin Dulon : « Je rêve de porter le maillot de l’UBB »

À lire

Formé à Bordeaux, Martin Dulon est prêté cette saison par l’UBB à Carcassonne. Un prêt réussi car le jeune ailier (21 ans) accumule du temps de jeu.

Comment se passe votre prêt à Carcassonne ?

J’ai le temps de jeu que j’espérais donc tout va pour le mieux. Là, on a des bons résultats à domicile donc franchement c’est très positif.

Qu’avez-vous ressenti après avoir marqué votre premier essai en pro face à Angoulême ?

Une grande fierté… devant ma famille en plus qui avait pu venir me voir. C’est donc très bon souvenir.

Conseillerez-vous à d’autres joueurs de se faire prêter car c’est peu répandu en rugby ?

Pour moi, c’est une très bonne expérience donc forcément je le conseille parce que ça permet d’acquérir du temps de jeu. C’est bénéfique pour nous les jeunes et pour la suite de notre carrière.

Maxime Lamothe a été lui aussi prêté et il est désormais titulaire à l’UBB. Est-ce un exemple à suivre ?

Oui, comme Pablo Uberti qui a été aussi prêté. Ce sont des prêts qui ont marché donc j’espère que ça marchera aussi pour moi.

Martin Dulon, le coiffeur toujours-là

Avez-vous des nouvelles de Christophe Urios le coach de Bordeaux et pensez-vous que vous auriez pu jouer avec l’UBB cette saison ?

J’ai eu des contacts, oui, mais, pour l’instant, je suis très bien à Carcassonne donc je ne me pose pas trop la question de savoir si j’aurais pu jouer ou pas.

Si vous revenez dans votre club formateur, quelles seront vos ambitions ?

De jouer un maximum, de continuer à progresser et de prendre du plaisir.

Porter le maillot de l’UBB est-ce votre rêve ?

C’est mon club formateur donc forcément ça me ferait très plaisir de porter un jour le maillot de l’UBB. Je mettrai toutes les chances de mon côté pour pouvoir le réaliser.

Dans votre tête, c’est l’UBB ou rien ou êtesvous ouvert à d’autres perspectives ?

Je suis ouvert à toutes les perspectives, mais c’est vrai que l’UBB est mon club formateur donc j’accorde pas mal d’importance à Bordeaux. Mais je ne me ferme pas les portes.

Vous préférez jouer au centre ou à l’aile ?

Je n’ai pas de préférence. Tant que je joue, ça me convient ! Mais je suis plus maintenant à l’aile donc c’est un poste que j’apprécie et où je me sens de mieux en mieux.

Qui sont les joueurs que vous prenez comme modèles ?

En général, je prends des joueurs qui ont plutôt mon style de jeu. A Bordeaux, par exemple, il y a Ben Lam qui est un très bon joueur. Mais après je mesersdetoutcequisefaitenTop14etpasqu’à l’UBB. Il y a de très bons joueurs donc j’essaie de prendre exemple un peu sur tout le monde.

Vous possédez un CAP en coiffure et on a pu voir que c’est aussi une de vos passions, avez-vous des projets dans ce sens ?

Oui, c’est une passion et mon projet c’est de continuer à couper le plus de monde possible et peut-être par la suite ouvrir un salon. Je vais voir, mais je continue à exercer la coiffure. C’est quelque chose qui me plait.

Anthony Rabemanisa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi