mercredi 5 octobre 2022

Mont-de-Marsan à la recherche de stabilité en Pro D2

À lire

Après avoir attendu la fin de championnat pour se maintenir ces deux dernières saisons, Mont-de-Marsan espère vivre l’exercice qui s’annonce plus sereinement. C’est en tous cas l’objectif premier de son manager général Patrick Milhet. Et pour l’instant, c’est bien parti, avec quatre succès en quatre matchs.

Se remettre dans le droit chemin.Telle va être la mission du Stade Montois cette saison. Après six saisons terminées au sein du top 6 entre 2014 et 2019 Mont-de Marsan cale depuis deux saisons.Treizièmes puis dixièmes lors des deux derniers exercices, les Montois ont même longtemps joué avec le feu, échappant de peu à une terrible relégation en Fédérale 1.

Cette saison, le Stade Montois de Patrick Milhet se doit de réagir. 

« L’objectif va d’abord être de retrouver un rythme normal que ce soit en championnat ou dans nos semaines d’entraînement. Le potentiel du groupe est encore difficile à déterminer étant donné que, comme chaque année, un tiers de l’effectif a été renouvelé » confie Patrick Milhet, intronisé manager général après avoir été pendant longtemps le préparateur physique du club.

« Comme chaque année, il va falloir essayer de trouver un équilibre, que chaque recrue amène une plus-value que ce soit en tant que joueur de rugby, mais aussi dans le caractère » poursuit-il. Pratiquer un rugby attractif afin de ramener le club dans le top 6, Mont-de-Marsan a réalisé un recrutement local cher à son nouvel entraîneur :

« On a opéré à un recrutement pertinent avec les moyens du bord en ciblant des garçons avec du talent, mais surtout avec du caractère. Je suis très attaché aux valeurs du territoire. De toute façon, avec le budget qui est le nôtre, nous devons nous rattacher à nos valeurs. »

À la recherche d’objectifs pertinents en Pro D2

Outre les locaux Pierre Sayerse et Simon Labouyrie, Willie Du Plessis, Sam Slade ou encore Lucas Mensa sont venus renforcer un effectif qui en avait besoin, le tout avec l’un des plus petits budgets de la division (6M€). Pas forcément inquiet malgré les deux saisons galères sur lesquelles reste le club, Patrick Milhet se veut positif :

« La saison dernière, nous avons traîné trois matches de retard sur une grosse partie de la saison. Sur de nombreux matches, cela nous a fait changer d’approche. Au lieu de jouer, nous privilégions la victoire, peu importe le rugby qui était proposé. L’objectif était alors de maintenir le club en Pro D2. »

Retour du public, une aide pour Mont-de-Marsan

2021/2022 sera également l’occasion de retrouver le public montois au stade Guy Boniface. Une bonne nouvelle sur laquelle Patrick Milhet compte bien capitaliser.» Nous devons retrouver un rugby attractif. Il ne s’agit pas de jouer tous les ballons et de perdre les matches, mais simplement de faire plaisir à notre public ».

Retrouver du plaisir, tel semble être l’objectif premier du Stade Montois. Cela passera à n’en pas douter par un maintien acquis rapidement.

Adrien Cornu

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi