mercredi 29 mai 2024

Niniashvili, le surdoué du LOU : « Ici, c’est le paradis »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

« Nini » (son surnom) a connu une ascension fulgurante avec le LOU pour sa première saison chez les pros. on attend évidemment confirmation, mais cet arrière de 20 ans semble déjà lancé comme une balle. 

Davit Niniashvili a eu le nez creux. Il a posé le pied à Lyon l’an dernier en provenance du RC Khvamli et il a bien fait ! Grenoble, Aurillac, Pau et même Toulon lui avaient pourtant fait les yeux doux :

« Il voulait tenter l’aventure en France. Il a failli aller à Toulon, mais finalement ça a traîné » a confié récemment son agent Levan Ghvaberidze. L’histoire rapporte aussi que par l’intermédiaire de Jonathan Wisniewski, alors en charge des espoirs, la prise de contact a été établie entre le LOU et cet arrière en grand devenir.

Niniashvili fait forte impression depuis un an

Bonne pioche ! Et pourtant, comme l’a reconnu Yann Roubert, le président des Rouge et Noir, « cela a été un pari car on avait vu peu de vidéos de lui. Mais un pari ô combien réussi ! ». Pour le champion d’Europe des U18 en 2019 avec la Géorgie, le LOU « restait la meilleure option. Un club qui s’est beaucoup intéressé à moi ». Dans le mille. Davit Niniashvili s’est déjà fait un nom dans notre championnat. Et même à l’échelon européen. Il sort d’une très grosse saison. En particulier sur cette finale du Challenge Européen contre Toulon (30-12), le 27 mai dernier :

« Cette victoire en Coupe d’Europe m’a rempli de fierté. Je l’ai vécu comme un jour incroyable. J’ai pu écrire un peu mon histoire et celle de Lyon. Je me suis frotté à de grands joueurs comme Cheslin Kolbe, Eben Etzebeth. Ce sont quand même des anciens champions monde (en 2019, Ndlr) ! Jouer contre des joueurs de ce calibre est forcément très important pour moi en termes d’expérience et pour la suite de ma carrière ».

En 2021/2022, le bilan est donc plus que positif pour le Lelos : « On sort d’une saison avec un titre de champion d’Europe. J’ai pu aligner de belles performances avec l’équipe première du LOU. En sélection, je suis également très fier de ce qui se passe aussi. On vient de battre l’Italie pour la première fois (28-19, Ndlr) ». 

« Club et sélection, je suis comblé » 

Si le rendement de Niniashvili est aussi exceptionnel qu’inattendu comment l’explique t-il ?

« Mes progrès sont beaucoup liés à mon travail et le cœur que je mets à l’ouvrage. Tout cela ne serait pas possible non plus sans la superbe contribution de mes équipiers. Je puise beaucoup dans leur immense expérience. Quand j’étais en Géorgie, je n’aurais jamais imaginé vivre une ascension aussi rapide. Jamais je n’aurais pensé non plus côtoyer Baptiste Couilloud, Romain Taofifenua et d’autres grandes stars internationales. Avant, je les regardais plus sur YouTube. Ici, c’est le paradis pour moi ! ».

En nets progrès, ce joueur sans complexes affiche des ambitions qu’il assume : « Avec Lyon, on garde à l’esprit cet objectif de viser le top 6. On verra bien comment va se dérouler la saison ». Quid du prochain Mondial ? « L’objectif est clair : on veut remporter deux matches afin de se qualifier pour l’édition d’après ». Si Niniashvili reste dans le même état de grâce, il ne faudra surtout pas sous-estimer ses équipiers de club et en sélection !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi