jeudi 23 mai 2024

OL : quand l’équipe s’éloigne de ses supporters

À lire

Au-delà d’une baisse des résultats, d’une absence de titres qui commence à durer, d’entraîneurs qui se succèdent, d’une gouvernance qui tangue, l’OL doit d’abord retrouver son ADN et les valeurs qui en ont fait pendant des années le meilleur club français.

« Et vous ? Que feriez-vous à ma place ? » Début février, lors d’une grande conférence de presse post-Mercato, Jean-Michel Aulas a interpellé à plusieurs reprises de la sorte les suiveurs de l’OL, dont le représentant du Foot Lyon. Nous avons décidé ici de prendre le patron opérationnel de l’Olympique Lyonnais au mot. Voici nos propositions pour améliorer la relation entre le club et ses fans.

Ouvrir les entraînements au public

Cela avait été l’une des grandes promesses de l’été dernier : la réouverture fréquente des entraînements au public. A son arrivée en 2019, Juninho avait déjà évoqué l’idée. Elle était restée sans suite. Comme tous les grands clubs, l’OL a progressivement fermé ses entraînements depuis une dizaine d’années. L’arrivée au centre d’entraînement de Décines a fini le travail : depuis 2016, toutes les séances sont à huis clos.

A LIRE AUSSI : les 10 buts mémorables de Lacazette avec l’OL

L’été dernier, donc, l’OL avait décidé de permettre au public d’assister à plusieurs séances pendant la préparation estivale. L’ambiance avait été à chaque fois formidable, mais les premiers mauvais résultats ont mis un terme à l’initiative.

L’arrivée de Laurent Blanc à la place de Peter Bosz n’a rien changé sur ce sujet. Le nouvel entraîneur n’a dans un premier temps même pas été sondé par le club sur la possibilité d’ouvrir des séances. Finalement, à la faveur d’une fenêtre de tir favorable une belle victoire devant Lens (2-1) l’OL a organisé une nouvelle séance en public pendant les vacances scolaires de février.

Une nouvelle fois, le succès populaire a été immense avec 1500 supporteurs présents et une vraie communion à la fin de la séance entre les fans et les joueurs. Cela a même donné des idées au Paris Saint-Germain qui a peu de temps après ouvert une séance au Parc des Princes, une première depuis dix ans pour le club de la capitale !

Deux grandes différences toutefois avec l’OL : assister à l’entraînement du PSG était payant (entre 5 et 15€ pour les non abonnés) et 33 000 spectateurs étaient présent ! A l’OL, l’entrée à l’entraînement est évidemment gratuite, même si le club espère des rentrées d’argent indirect via quelques produits dérivés.

Proposer des tarifs très attractifs pour les supporters de l’OL

Fin octobre 2017, pour lutter contre un contexte morose et des affluences pas vraiment reluisantes, l’OL avait eu l’idée de proposer l’intégralité du stade à 10 euros à ses supporteurs pour la venue de Metz. Alors que ce type d’affiche ne draine en général pas la foule des grands jours, 53 000 spectateurs s’étaient massés le dimanche après-midi au Groupama Stadium. L’OL avait été gagnant sur tous les tableaux : le match (2-0), l’ambiance et l’image.

Pourtant, le club n’a jamais renouvelé une opération de cette envergure. Pourquoi ? Car cela coûte de l’argent au club, qui ne rentre pas dans ses frais en termes de sécurité. A notre sens, l’OL aurait pourtant tout intérêt à répéter de temps en temps ce type d’opérations.

Car elle permet de fidéliser le spectateur et place aussi l’équipe dans de meilleures dispositions pour obtenir des bons résultats. Car autant ce stade est un atout extraordinaire quand il est rempli, autant il peut être un frein inconscient quand il n’est qu’à moitié garni et qu’il semble creux. Dans ce contexte mièvre, l’adversaire a plus de chances de réussir un coup à Décines que lorsque l’équipe est poussée par près de 60 000 fans.

Se rapprocher de ses supporteurs

Ce troisième thème est en partie la conséquence des deux premiers. L’OL est confronté à une exigence de plus en plus élevée des Ultras qui touchent à peu près tous les clubs. Combien de joueurs doivent chaque weekend venir s’excuser devant leurs fans après une défaite ? Les premiers concernés sont pourtant les joueurs !

A eux, justement, de le faire ressentir au public. Cela passe par un meilleur partage des émotions, et pas uniquement via des publications très encadrées et réfléchies sur Instagram. Les joueurs doivent prendre leurs responsabilités et aller plus fréquemment à la rencontre des groupes de supporteurs.

Cela peut passer par une discussion au pied de la tribune, mais également quelques rencontres informelles en marge de la saison. Les fans seront toujours plus cléments avec des joueurs avec lesquels ils ont le sentiment de partager une relation de proximité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi