samedi 28 janvier 2023

OL : Tetê veut convaincre Laurent Blanc

À lire

Performant depuis son arrivée, le Brésilien a dans un premier temps été l’une des victimes majeures de l’arrivée de Laurent Blanc. Il espère vite reprendre sa marche en avant.

« Avis de tempête ! Furacão Tetê reste à l’OL une saison de plus ! ». Le 1er juillet, quand l’OL annonce la bonne nouvelle sur ses réseaux sociaux, les supporteurs sont aux anges. Arrivé le 31 mars libre en raison du conflit en Ukraine, le joueur qui évoluait auparavant au Shakthar Donetsk s’est immédiatement adapté entre Rhône et Saône, signant cinq passes décisives et marquant deux buts en onze rencontres.

Au-delà des statistiques, sa bonne humeur et son implication totale dans le projet lyonnais ont comblé tous les fans. En interne, Peter Bosz se réjouissait que le club ait réussi à attirer un tel talent :

« Normalement, ce genre de joueur est inatteignable pour Lyon ». Dans ce contexte, on pensait vraiment que l’OL n’avait su qu’habilement profiter d’une opportunité, mais aurait du mal à prolonger l’aventure au-delà de la saison 2021/2022. On avait tout faux !

Comblé humainement à Lyon, Tetê n’a qu’une idée en tête : rester à l’OL. Et il se charge de le faire savoir aux différentes parties concernées. Les dirigeants lyonnais y parviendront grâce au dispositif FIFA concernant les clubs ukrainiens : le prêt est prolongé d’une saison. Financièrement, l’aubaine est considérable pour l’OL, le joueur étant valorisé à hauteur de 30 M€, une somme inatteignable pour le club de Jean-Michel Aulas.

« Victime du système »

Fan du joueur, Peter Bosz en fait un titulaire indiscutable dans le couloir droit de son 4-3-3. Le Brésilien le lui rend bien : avec cinq buts et trois passes décisives, il est, avec Alexandre Lacazette, le joueur offensif le plus influent du début de saison. L’arrivée de Laurent Blanc redistribue les cartes. La première mesure du technicien est tactique : l’OL abandonne le 4-3-3 pour un 3-4-1-2 sans ailier. Tetê est remplaçant lors des quatre premiers matches dirigés par Blanc et se contente de miettes : deux entrées en jeu avec cinq minutes à Rennes et quatorze à Marseille. Une sous-utilisation que l’entraîneur semble lui-même presque regretter :

« Tetê est vraiment victime du système. C’est un garçon qui marque des buts, qui est intéressant, mais dans un certain système de jeu et ce n’est pas celui que j’utilise actuellement. C’est dommage. Je peux l’utiliser comme j’ai utilisé certains entrants. A la trêve, on aura un petit de temps pour réfléchir sur sa situation, mais, je le redis, il est vraiment victime du système. C’est un très bon gars et on voit qu’il a des qualités d’attaquant pur à droite. »

Tetê s’accroche à une place de titulaire

Pour le dernier match avant la trêve Coupe du monde, Laurent Blanc revient tout de même au 4-3-3 contre Toulouse (1-1). Cette fois, Tetê est bien titulaire dans le couloir droit. Sa prestation est moyenne, comme si le fil de la confiance s’était rompu entre lui et l’OL. La trêve internationale a-t-elle permis au coach de trouver à la fois un bon système pour l’OL et pour le Brésilien ?

Celui-ci va-t-il reprendre sa marche en avant ? Bon nombre de clubs anglais sont à l’affût, d’autant que le Shakthar Donetsk, auquel appartient toujours le joueur, serait favorable à une vente dès cet hiver. Tetê est en effet sous contrat avec le club ukrainien jusqu’en décembre 2023, ce qui signifie que sa valeur marchande sera très faible lors du prochain Mercato estival. Une nouvelle aubaine pour l’Olympique Lyonnais ?

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi