mercredi 21 février 2024

Oscar Piastri (McLaren) : le futur crack qui assume

À lire

Issu de l’académie Alpine, c’est finalement avec McLaren qu’Oscar Piastri va découvrir la F1. Remplaçant de Daniel Ricciardo, le jeune australien arrive sans pression, mais avec l’image de futur crack qu’il va devoir assumer dès ses premiers tours de piste.

En août, Oscar Piastri a été au cœur d’un imbroglio. Il a fait parler de lui en dehors de la piste, une chose rare car le jeune pilote australien fait, en général, parler de lui pour ses performances sportives. Pour remplacer Fernando Alonso partant, l’écurie Alpine a officialisé la promotion d’Oscar Piastri (qu’elle pensait prêter à Williams si Alonso était resté), son pilote de réserve. Quelques heures plus tard, le pilote démentait l’information ajoutant qu’il ne serait pas un pilote Alpine en 2023.

Quelques semaines plus tard, il s’est engagé avec McLaren. Les dirigeants d’Alpine n’ont pas apprécié le processus, l’affaire a été portée devant les tribunaux, les deux parties estimant qu’elles avaient un contrat signé du pilote et la justice a donné raison à l’écurie britannique début septembre.

Alpine s’est battue car elle savait qu’elle avait là un élément de talent. Son intersaison a donc été consacrée à McLaren, il a travaillé physiquement, mis les bouchés doubles pour être prêt pour ses débuts en F1. Lors de la présentation de l’équipe, c’est un jeune homme serein qui s’est exprimé :

« Mon manque d’expérience ne m’inquiète pas. J’ai fait quelques essais avec la voiture en 2021 et le test d’après-saison l’année dernière avec McLaren donc je sais un peu à quoi m’attendre. Je découvre l’équipe chaque jour un peu plus et je suis très motivé. » Champion de Formule 3 en 2020 avec Prema Racing aux côtés de Logan Sargeant, l’autre rookie cette année en F1, il remporte aussi le championnat de Formule 2 en 2021 toujours avec Prema Racing.

« J’arrive dans un autre monde »

Avec ces titres, il devient le sixième pilote à remporter le championnat de Formule 2 dès sa première saison et le cinquième pilote à faire un doublé Formule 3 et Formule 2 en deux ans. Il est prêt pour postuler à une place en F1, mais ne trouvant pas de volant pour un poste de titulaire, il devient pilote de réserve chez Alpine en 2022. A travers les essais, les séances de tests, les représentations commerciales, il a montré par son sérieux, son implication qu’il était prêt pour une place de titulaire en F1.

C’est pour toutes ces raisons qu’Alpine voulait l’associer à Esteban Ocon, mais elle n’était pas la seule à avoir descellé ses qualités. Il sait que la saison qui arrive sera exigeante physiquement, mais il ne s’inquiète pas d’avoir changé d’écurie dans des propos relayés par le site motorsport.nextgen-auto.com :

« Au cours de ma carrière junior, j’ai dû changer de voiture chaque année, je n’ai jamais conduit la même voiture pendant plus d’un an. Je pense que l’adaptation est une grande force dont vous avez besoin dans les catégories juniors et ça a été le cas pour moi. Je suis donc habitué. »

Oscar Piastri a évacué la polémique Alpine

Il a passé son année 2022 sans courir puisqu’il était pilote de réserve d’Alpine, mais cela ne l’inquiète pas plus que ça d’autant plus qu’il était présent sur la plupart des Grands Prix en tant que consultant technique ou pour des évènements commerciaux. Il a donc pu découvrir l’atmosphère du paddock et du circuit de la F1 a t-il ajouté sur motorsport.nextgen-auto.com :

« Je sais que j’arrive dans un autre monde, les voitures sont beaucoup plus rapides, les gens contre lesquels je cours sont les meilleurs pilotes du monde donc peu importe si j’ai une année de repos, cela sera toujours un défi de se confronter au gratin mondial. »

Son défi sera également de faire progresser sa voiture en espérant que McLaren lui offre une voiture compétitive, plus compétitive que celle de la saison dernière qui était instable. Il pourra s’inspirer de son coéquipier Lando Norris qui a appris aux côtés de ses coéquipiers, dans la discrétion avant de s’imposer la saison dernière comme le leader de l’écurie.

Il a progressé à son rythme. Oscar Piastri est un jeune homme pressé, habitué à gagner rapidement dans les catégories de jeunes, cela peut être une qualité, mais parfois un défaut, il ne faut pas qu’il brûle les étapes.

McLaren croit beaucoup en lui, ses dirigeants lui laisseront le temps de se développer, de progresser. Ils veulent travailler avec lui sur le long terme. Oscar Piastri est présenté comme une pépite, l’un des plus grands espoirs de la discipline, à lui de ne pas vouloir grandir trop vite.

Le saviez-vous ?

Oscar Piastri s’est entouré des bonnes personnes pour se donner le maximum de chances de réussir en F1. Il a comme agent l’ancien pilote et vainqueur de 9 Grands Prix Mark Webber.

L’avis de Franck Montagny

« J’ai confiance en Piastri. Il a démontré qu’il était capable de réussir dès sa première année dans toutes les catégories, que ce soit la Formule Renault, la Formule 3 et Formule 2. Il s’est montré à son avantage. C’est le pilote qu’il fallait et que l’on attend en Formule 1 depuis plus de 10 ans. Je ne connais pas un pilote qui a aussi bien fonctionné dans les autres catégories ces dernières années. Il y a cette curiosité et cette volonté de savoir comment il va performer cette saison. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi